Dimanche 7 mars 2021
Istanbul
Istanbul

2 040 décès en 2020 : la menace croissante des armes à feu en Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 20/01/2021 à 03:40 | Mis à jour le 20/01/2021 à 03:40
Photo : Les 10 provinces où il y a eu le plus de violence par arme en Turquie en 2020
armes à feu en Turquie 2020

"Même l’épidémie de Covid-19 n’a pas pu arrêter la violence". C’est le constat établi par la Fondation Umut ("Espoir"), qui fait de la violence et des armes son combat quotidien. Son dernier rapport sur la violence par arme en Turquie en 2020 est édifiant, et souligne le vrai débat de société qu’est "l’armement des civils" dans le pays, alors que la violence armée a augmenté de 69% sur les 5 dernières années.

Il y a eu en 2020, 3 682 cas de violence par arme rapportés (par la presse), c’est-à-dire 59 cas de plus qu’en 2019 (3623). En tout, 2040 personnes sont décédées par arme à feu (une moyenne de plus de 5,5 personnes par jour).

 

armes Turquie

85% des 3682 cas de violences armées rapportés en 2020 ont été commis par une arme à feu.

Parmi les cas de violence avec arme à feu : 1303 cas ont été commis avec fusil, 1825 avec pistolet, et 15% des violences armées (554 cas) ont été commises avec des outils qui coupent ou transpercent.

Le rapport souligne que tout le pays est touché. La région de Marmara arrive en tête, ce qui s’explique par sa haute densité de population ; plus inquiétant : une augmentation significative pour la région de l’Anatolie centrale.

 

armes turquie

 

Voici ci-dessous les dix provinces qui rapportent le plus de cas de violences en 2020, ainsi que leur nombre de décès et de blessés :

  1. Istanbul : 441 cas ; 205 morts, 478 blessés,
  2. Samsun : 187 cas ; 59 morts, 163 blessés,
  3. Adana : 182 cas ; 79 morts, 182 blessés,
  4. Izmir : 173 cas ; 111 morts, 145 blessés,
  5. Bursa : 153 cas ; 76 morts, 139 blessés,
  6. Konya : 139 cas ; 84 morts, 146 blessés,
  7. Antalya : 137 cas ; 74 morts, 114 blessés,
  8. Kocaeli : 123 cas ; 58 morts, 93 blessés,
  9. Ankara : 119 cas ; 63 morts, 94 blessés,
  10. Sakarya : 106 cas ; 48 morts, 102 blessés.

Pour retrouver le détail des 81 provinces turques : cliquez-ici

Avec ce rapport, la Fondation Umut pointe les nécessités de prévenir la détention du port d'arme par les civils, dans le but de diminuer les tragédies : "Faire en sorte que chaque individu puisse vivre dans la paix et la sécurité, à la maison, à l’école, dans le trafic, dans tous les espaces de vie […], il faut absolument empêcher l’utilisation des armes à feu dans les domaines de la vie quotidienne tels que les mariages, les départs au service militaire, les célébrations en général". 

> Armement des civils / citoyens en Turquie

L’armement des civils est un vrai débat de société en Turquie, notamment depuis la tentative de coup d’état de 2016, suite à laquelle de nombreux citoyens ont décidé de s’armer.

Il est relativement aisé d’obtenir une autorisation pour le port d’arme. La demande s’effectue auprès de la préfecture de police, la licence est obtenue pour cinq ans, à renouveler. La licence disponible pour les civils sous-entend une détention de l’arme à domicile ou sur le lieu de travail. Pour l’obtenir, il faut être âgé de 21 ans, avoir un casier judiciaire vierge et un rapport médical. Le prix de cette licence en 2019 était d’environ 1 800TL.

Quant aux chiffres sur la détention d’arme par les civils en Turquie, il est difficile voire impossible d'en trouver des officiels et récents, sachant que des millions d’armes illicites sont en circulation. La Fondation Umut annonçait environ 25 millions d’armes (de civils) en circulation en septembre 2016, alors que le site GunPolicy.org en répertoriait 13  249  000 en 2017 (licites et illicites), contre 9  000  000 en 2007.

 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Istanbul ?

CULTURE

Ouverture du musée du cinéma sur Istiklal à Istanbul

À l’issue d’un projet de restauration qui aura duré deux ans, le premier musée du cinéma de Turquie a vu le jour dans le passage historique Atlas, au cœur de Beyolgu...