Mercredi 28 octobre 2020
Hong Kong
Hong Kong

A. Yuen: “Les Français sont les bienvenus pour travailler à Mui Wo”

Par Didier Pujol | Publié le 18/09/2020 à 15:00 | Mis à jour le 19/09/2020 à 06:07
Histoire Hong Kong

Descendant d’une des figures historiques de Lantau, Andrew Yuen a lancé Mui Wo Plus, une association destinée à développer les activités de ce village connu des Français amateurs de plages et de randonnées.

Contrebandier et chef de guerre

Pourriez-vous nous parler de votre ailleul

Yuen Wah-chiu, mon arrière-grand-père, était chef militaire de la région de Dongguan dans les années 20. Il a commencé sa carrière lors de la guerre civile avant de s’illustrer dans la lutte contre l'envahisseur japonais. A la tête d’une flotte lourdement armée, il a fini par s'installer à Mui Wo qu’il a fortifié. A cette époque, les villageois ont fui la plaine alluviale pour se réfugier sur les hauteurs pour échapper aux attaques. On trouve encore à Mui Wo des tours de guet érigées par mon arrière-grand-père. Se livrant, comme beaucoup d’habitants du sud de Lantau dans ces années, au trafic lucratif avec le continent, il permettra à la population de s'approvisionner en riz pendant l’occupation. Les actions de guérilla armée contre les Japonais entraineront, hélas, des représailles contre les civils dont tortures et décapitations, même après la capitulation officielle du Japon. Jusqu’à sa mort dans les années 70, de nombreux réfugiés de Chine communiste viendront trouver le vieux Yuen Wah-chiu, alors opiomane, pour obtenir protection ou travail.

 

Histoire Hong Kong
Yuen Wah-chiu

 

Culture, bien-être et histoire

Pourquoi aujourd’hui lancer Mui Wo Plus?

Notre famille disposant de plusieurs bâtiments sous-exploités à Mui Wo, j’ai pensé pouvoir aider les entrepreneurs qui le souhaitent par des conditions avantageuses, et amener à Mui Wo des nouvelles activités. Ainsi, nous organisons chaque week-end, et ce pour une période de deux mois, des marchés où les européens et les chinois, peuvent venir présenter leurs produits. La seule condition est que cela valorise la culture locale, l’art de vivre ou l’histoire. Ainsi, les jeunes pousses disposant de moyens réduits et prêtes à œuvrer dans ces domaines ont l'opportunité de se faire connaître. Nous espérons susciter de nouveaux projets et sommes prêts à étudier tout modèle progressif ou de partage des gains éventuels pour permettre à des entreprises de s’installer à faible coût. En complément de cette première initiative, des tours historiques auront lieu dans le village de Mui Wo, ainsi que des ateliers de dégustation de spécialités locales sur le mois d’octobre.

 

Histoire Hong Kong
Des arcades historiques rénovées accueillent jusqu'en Novembre des marchés à thèmes

 

Comment les Français peuvent bénéficier de cette offre?

Les Français, déjà représentés à Mui Wo, sont plus que bienvenus pour exposer sur nos marchés de week-end ou encore proposer des tours historiques ou culturels. Par exemple, des animations pour les enfants français seraient une bonne idée. Nous pourrions aussi proposer d’organiser des diners à la Yuen Mansion, la propriété familiale que nous cherchons, à terme, à ouvrir plus largement au public. Et pourquoi pas décliner une version locale du French May, déjà extrêmement populaire auprès des hongkongais, avec une offre culturelle et artistique impliquant les Français à Mui Wo. Nous sommes prêts à étudier et faciliter tout projet qui pourrait profiter à Mui Wo et sa population. Pour cela, il suffit de me contacter andrew.yuen@muiwoplus.com

Carte de Mui Wo

Histoire Hong Kong
La demeure historique des Yuen à Mui Wo, avec un canon rappelant le passé militaire de son fondateur

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir