TEST: 2261

Un tremblement de terre a secoué Hong Kong

Par Ayman Ragab | Publié le 17/03/2022 à 13:09 | Mis à jour le 17/03/2022 à 13:09
Photo : Carte Hong Kong, tremblements
tremblement de terre hong kong

Une secousse sismique a été ressentie par de nombreux résidents la nuit du dimanche 13 au lundi 14 mars. D'une intensité plutôt faible, elle a suscité plus de réactions que de dégâts, la région n'étant pas particulièrement connue pour ses tremblements de terre.

Secousse ressentie à Hong Kong

Les couche-tard l’ont peut-être ressenti lundi à 2h29 du matin : un tremblement de terre de magnitude de 4.1 a secoué les environs de Hong Kong et du sud de la Chine. Son épicentre était situé près des côtes, en mer, à 93 km de Hong Kong.

Bien qu’étant de faible intensité, la secousse a tout de même réveillé des milliers de résidents et provoqué des réactions sur les réseaux sociaux.

Hong Kong n’a de façon générale, subi que peu de tremblements de terre, le plus important ces dernières années étant celui de lundi soir.

Les tremblements de terre restent cependant assez courants en Chine du Sud-est, et plus particulièrement à Taïwan. En effet, c’est à cet endroit que se rejoignent les plaques eurasienne et philippine.

Le plus important tremblement de terre qu’ait connu la région a eu lieu en 1918 à Shantou dans la province du Guangdong. D’une magnitude de 7.2, il a fait un millier de victimes et est le seul tremblement de terre à avoir causé des dommages à Hong Kong.

 

 

Comment se produit un tremblement de terre ?

Un tremblement de terre, ou séisme, est le produit des mouvements des plaques terrestres. Celles-ci sont en mouvement constant et s'entre-choquent en s’enfonçant l’une sous l’autre. Lors de ce processus, de l’énergie est accumulée jusqu’à un point de rupture, lors duquel l’énergie est relâchée.

En moyenne 100 000 tremblements de terre sont répertoriés tous les ans, l’immense majorité étant imperceptibles par les sens humains.

Les séismes restent cependant des catastrophes naturelles ayant un potentiel destructeur pour les communautés humaines. Même avec l’avancée de la technologie, il reste assez compliqué de prévoir les séismes à l’avance et les tremblements de terres peuvent toujours causer la mort de dizaines, voire de centaines de milliers de personnes.

Parmi les plus importants depuis le début des années 2000, figure le séisme de 2004 dans l’Océan Indien, qui a tué près de 227 000 personnes et a été ressenti en Indonésie, Thaïlande, Inde, mais aussi jusqu’à la côte d'Afrique de l'Est. De même, le tremblement de terre en Haïti en 2010 a fait 220 000 victimes dans ce pays.

Sur le même sujet
WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master en Relations internationales à la City University de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale