7,5 millions de personnes testées, pass vaccinal: Hong Kong emploie les grands moyens

Par Didier Pujol | Publié le 22/02/2022 à 13:53 | Mis à jour le 24/02/2022 à 11:42
Photo : Carrie Lam lors de son allocution du mardi 22 février
carrie lam

Ça y est. Les annonces concernant le  test de toute la population de Hong Kong en moins d’un mois et de limiter les accès publics aux seuls personnes vaccinées deviennent une réalité. Dans sa conférence de presse hebdomadaire, la Chieffe Executive Carrie Lam a confirmé la mise en place d’une campagne de test exhaustive des 7,5 millions d’habitants de Hong Kong pour le mois de mars tandis que la mise en place du pass sanitaire doit commencer ce jeudi.

 

Crise sanitaire sans précédent à Hong Kong

Avec désormais 8.013 cas quotidiens, la ville de Hong Kong totalise chaque jour plus de cas positifs qu’en deux ans de pandémie, se montrant incapable de décliner la stratégie officielle du « zéro Covid » demandée par Pékin. Face à l’explosion des cas liés à la propagation du variant omicron depuis le mois de décembre, le système hospitalier hongkongais est en effet totalement dépassé, les 7 établissements publics affichant tous complet. Ainsi le Centre Caritas de Sham Shui Po faisait-il attendre la semaine dernière des dizaines de patients sur des brancards à l’extérieur, parfois sous la pluie, images qui ont fait le tour des media et des réseaux sociaux. Face à cette perte de contrôle, le président chinois Xi Jinping est sorti de sa réserve inhabituelle en déclarant dans deux journaux pro-Pékin de Hong Kong, Wen Wei Po et Ta Kung Pao, ce qui ressemble à une mise en demeure du gouvernement de Hong Kong à savoir : "Ce sont les autorités locales qui endosseront toute la responsabilité de la gestion de cette crise". Une aide technique de la Chine a été initiée pour construire les près de 20.000 places d’isolement manquantes avec un premier centre étant en cours d’aménagement dans le terminal de Kai Tak et 10.000 unités supplémentaires à Penny’s Bay tandis que Hong Kong tente de mobiliser 12.000 chambres d’hôtels. 

 

malades covid exterieur hopital hong kong
Malades du covid attendant sous des baches à l'exterieur de l'hôpital à Hong Kong

 

Tester 7,5 millions de personnes en urgence

La méthode du test systématique de villes entières est désormais connue de par les actualités venues de Chine au début de la crise du Covid mais à Hong Kong, c’est une première. Les centres de test de quartiers sont saturés avec les demandes issues de l’application «Leave Home Safe» qui demandant de se faire tester sous peine d’amende. On voit des files interminables sur les terrains de sports, le long des trottoirs, les hongkongais devant souvent subir les intempéries et risquer d’être contaminés dans la queue. La solution retenue par la Chieffe Executive ce mardi consiste à utiliser les écoles de la ville pour procéder à la grande opération de dépistage du mois de mars. Pour ce faire, le vacances d’été seront avancées de début mars jusqu’au 18 avril. Chaque résident de Hong Kong sera contraint d'effectuer 3 tests sur une période de 3 à 7 jours, avec réservation suivant la date de naissance. Avec le soutien du gouvernement central, la ville envisage de mettre en place plusieurs centaines de centres de test pour effectuer un million de tests chaque jour.

 

file attente pour se faire tester au covid à Hong Kong
File attente pour se faire tester au Covid à Hong Kong

 

Distanciation jusqu’au 20 avril, congés d’été avancés

Les interdictions de vols vers Hong Kong toujours en vigueur pour 9 pays (Australie, Grande-Bretagne, Canada, France, Inde, Pakistan, Philippines et États-Unis) sont maintenues jusqu’au 20 avril, a encore annoncé la dirigeante de Hong Kong ce mardi. Les congés d'été de juillet-août seront avancés à mars-avril et les écoles seront utilisées comme lieux de dépistage, d'isolement et de vaccination mais les examens du DSE sont toujours prévus le 22 avril. Les lieux actuellement fermés tels les salons de coiffure, les discothèques et les salles de gym le resteront jusqu’au 20 avril et les visiteurs de restaurant limités à 2 par table, le service du soir étant interdit. A partir de ce jeudi enfin, le pass vaccinal, obtenu par la mise à jour de l’application Leave Home Safe avec les doses et dates d’injection, sera obligatoire pour accéder aux restaurants, dim sum et tout autre lieu public, limitant drastiquement les activités d’une partie des habitants de Hong Kong non encore vaccinés. 

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale