Dimanche 7 mars 2021
Hong Kong
Hong Kong

Réactions et condamnations aux arrestations massives à Hong Kong

Par Didier Pujol | Publié le 06/01/2021 à 17:00 | Mis à jour le 06/01/2021 à 17:42
Photo : L’avocat américain John Clancey arrêté Mercredi à droite
Repression Hong Kong

Mercredi matin, les porte parole et observateurs internationaux ont réagi aux arrestations en masse des démocrates Hongkongais et leurs soutiens pour l’organisation des primaires de 2020 qui avaient attiré 600.000 votants.

Le camp démocrate visé

Intervenues dans les premières heures de Mercredi 6 Janvier et impliquant un dispositif de 1000 policiers, 53 arrestations ont visé simultanément des candidats démocrates, des conseillers de districts, participants aux primaires démocrates et avocats ayant participé à leur mise en place. Selon le secrétaire à la Sécurité John Lee, ce coup de filet sur les candidats pro-démocratie et leurs supporteurs concerne des “éléments actifs soupçonnés de vouloir renverser, interférer ou détruire (...) à l'aide du plan dit 35+ et d'un programme en dix étapes pour paralyser le gouvernement de Hong Kong."  Cette formulation fait référence au processus d'élections législatives prévues initialement en septembre 2020 où la probable nomination de 35 députés démocrates aurait fait perdre la majorité au camp pro-Pékin.

Condamnation américaine 

Antony Blinken, désigné par le futur président américain Joe Biden pour diriger la diplomatie a réagi sur son compte Twitter en indiquant "soutenir les Hongkongais contre la répression de la démocratie par Pékin"

S'ils doutaient encore de la position de la nouvelle administration des Etats Unis concernant la répression à Hong Kong, les observateurs sont désormais fixés.

Un Américain arrêté

L’avocat américain John Clancey, connu pour son engagement en faveur des droits de l’homme, figure au nombre des personnes arrêtées lors du coup de filet matinal visant les organisateurs et soutiens de la primaire démocrate. C'est le premier étranger interpellé au titre des lois de Sécurité Nationale à Hong Kong, faisant partie du groupe d'experts et d'avocats ayant participé à la mise en place du processus de vote. Le cabinet d'avocat Ho Tse Wai & Partners, où exerce John Clancey, a fait l'objet d'une perquisition par une trentaine de policiers.

Plusieurs média visités

Trois média locaux Stand News, Apple Daily et Inmediahk ont aussi reçu la visite de policiers dans la matinée et fait l’objet de perquisition. Ces journaux ont organisé des meetings et publié des annonces pour la primaire démocrate. La pression est forte sur le presse depuis l'arrestation du magnat Jimmy Lai, patron d’Apple Daily et opposant déclaré à la politique de Pékin, accusé de fraude financière. Il est incarcéré dans l’attente de son procès.

"Eteindre la flamme de la résistance"

Exilé en Angleterre, l’activiste et compagnon de route de Joshua Wong et d'Agnès Chow, tout deux actuellement incarcérés à Hong Kong, Nathan  Law a commenté ces arrestations en accusant le gouvernement de Hong Kong de vouloir "éteindre la flamme de la contestation." Il fait partie des opposants qui ont réussi à quitter Hong Kong après la mise en place des Lois de Sécurité Nationale

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Nous vous recommandons

Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s)Réagir