TEST: 2261

Un Français visé par les sanctions de Pékin au sujet des Ouïghours

Par Didier Pujol | Publié le 22/03/2021 à 17:55 | Mis à jour le 23/03/2021 à 09:22
Raphaël Glucksmann chine ouighours

Le journaliste et homme politique Raphaël Glucksmann fait partie des 10 personnalités européennes sanctionnées à titre personnel par la Chine, en réponse aux mesures décidées par l’Europe contre quatre officiels chinois impliqués dans la répression au Xinjiang contre la population ouïghoure.

Raphaël Glucksmann banni de Chine

Ces sanctions décidées par la Chine visent l'Europe, le Royaume Uni, le Canada, les États Unis qui ont uni leurs voix contre la Chine au sujet du Xinjiang. Le parlementaire européen Raphaël Glucksmann est désormais interdit d’entrée sur le territoire chinois, de même que sa famille et empêché de commerce avec toute entreprise chinoise. Il s’est immédiatement déclaré « honoré » sur son compte twitter. 

Un chercheur et des députés français insultés par l'ambassadeur de Chine

Ces sanctions de Pékin contre plusieurs députés et diplomates occidentaux s’accompagnent en France de passes d’armes entre l’ambassadeur de Chine et le Quai d’Orsay. Des insultes proférées par l’ambassadeur Lu Shaye à l’égard du chercheur et expert de la Chine Antoine Bondaz, toujours au sujet des Ouïghours et qualifiant le Français de "petite frappe", ont entrainé une réaction de Jean-Yves Le Drian, jugeant ce comportement « inacceptable » et convoquant ce mardi l‘ambassadeur au ministère de l'Europe et des Affaires Etrangères pour lui rappeler ce message.

Le même ambassadeur de Chine à Paris n’en n’est pas à son coup d’essai puisqu’il s’en est pris de la même manière en fin de semaine dernière à des députés français désireux de rencontrer des personnalités taiwanaises lors d’un prochain déplacement dans l’île. Rappelons que Taiwan est considérée comme une 23ème province chinoise et que les contacts diplomatiques avec ce territoire sont considérés comme des « ingérances dans les affaires intérieures de la Chine ».

L'année dernière, le même Lu Shaye s'était déjà distingué en critiquant sur le site de l'ambassade de Chine, la gestion de la crise sanitaire en France dont selon lui les personnels des Ehpad "abandonnaient leur poste" et "laissaient mourir leur pensionnaires de faim et de maladie", propos déjà dénoncés par Jean-Yves Le Drian comme calomnieux.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
Didier Pujol

Didier Pujol

Passionné de culture chinoise et présent en Chine depuis 2011, Didier a publié de nombreux articles sur la Chine avant de reprendre la direction de l'édition Hong Kong comme directeur et rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale