TEST: 2261

Plus de chambres d'hôtels pour les quarantaines à Hong Kong. Comment faire?

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 12/12/2021 à 14:30 | Mis à jour le 12/12/2021 à 14:30
Photo : Photo@Daniel Lim - Unsplash
quarantaine hong kong hotels réservation voyage

Alors qu’auparavant on posait ses vacances en fonction de ses vœux, ou des dates de vols, aujourd’hui, ce sont les disponibilités des chambres de quarantaine qui mènent la danse. Quid de la problématique des hôtels de quarantaine ? Lepetitjournal.com s’est penché sur la question.

Avec Noël approchant et la suspension des vols depuis diverses destinations, les messages se font désespérés sur les réseaux. Chacun cherche une chambre d’hôtel et l’occasion de rentrer au pays avec la perspective d’un retour.

Annulation ou déplacement de vol, nouvelles restrictions pour un pays particulier, impossibilité d’embarquer, temps de transit entre les tests, les craintes sont nombreuses et les voyages n’ont plus la légèreté d’autrefois.

Un vrai parcours du combattant à Hong Kong

Dès le 20 août dernier, la France a été classée par le gouvernement hongkongais sur la liste des pays à haut risque. De ce fait, seules les personnes résidentes et vaccinées (à l’exception des enfants de moins de 12 ans) peuvent accéder au territoire — sous réserve de faire une quarantaine de 21 jours à leur arrivée.

D’autres pays francophones tels que la Suisse, le Canada, la Belgique sont également concernés. Certains pays touchés sont, quant à eux, soumis à une quarantaine de sept jours à Penny Bay, suivis par 14 jours en hôtels spécialisés. D’autres états, de leur côté, se voient définitivement bannis, à la suite de la progression du variant Omnicron. (Liste détaillée.)

Tout voyageur arrivant à Hong Kong (à l’exception des voyageurs de Chine continentale et de Macau) est donc soumis — dès son arrivée à Hong Kong — à une quarantaine obligatoire dans un hôtel désigné par le gouvernement. Pour pouvoir accéder au territoire, il est dès lors nécessaire de présenter une preuve de réservation d’hôtel pour la durée de la quarantaine — sous peine de ne pas pouvoir embarquer… et c’est là que les problèmes surgissent.

 

quarantaine hôtel réservation difficultés voyages hong kong
Photo@John Mcarthur - Unsplash

 

Les changements ou annulations de vols compliquent l'organisation

À la suite de la modification des durées de quarantaine et le passage de celle-ci à 21 jours pour les pays étant initialement en zone B, un grand nombre de voyageurs se sont retrouvés bloqués dans des pays étrangers. Pour ceux ayant réussi à réserver les jours supplémentaires, les prix des chambres ont augmenté de 40 %.

Pour d’autres, le problème est survenu avec le changement de dates de vols, voire les annulations, inévitables en cette période complexe. Les hôtels étant pleins, les modifications de dates ne peuvent pas toujours suivre et il est dès lors compliqué de trouver une autre chambre correspondant à son nouveau plan de vol.

Pour s’en sortir, certains s’échangent les bons plans. Sur le groupe Transfer HK Quarantine Hotel Reservations, les voyageurs ne pouvant plus embarquer pour diverses raisons postent des messages pour permettre à d’autres de profiter de leur réservation, tandis que ceux, cherchant des disponibilités pour une période précise, demandent de l’aide à la communauté.

La solidarité est donc au rendez-vous et tous s’entraident d’une manière ou d’une autre. C’est le cas par un exemple d’un internaute ayant réalisé une liste avec possibilité de trier les hôtels par prix et par options.

 

quarantaine hôtel réservation difficultés voyages hong kong
Photo@Runnyrem - Unsplash

 

« À part poster un message et surveiller ce qu’il se passe au quotidien sur les groupes Facebook Transfert HK Quarantine ou Quarantine Support Group, l’autre moyen c’est d’appeler les hôtels chaque matin. C’est stressant et c’est un gros boulot… mais vous aurez peut-être la chance de bénéficier d’une annulation et trouver une chambre en last minute. », me confie Laurie. 

Simon complète : « De mon côté, j’ai fait appel à une agence de voyages pour réserver mon retour. Ils se sont occupés des billets, ont géré les désagréments liés aux changements de dates (notre vol a été repoussé de quelques jours) et se sont occupés de réserver la quarantaine pour moi et de gérer les changements de dates. Mais effectivement, c’est un budget en plus… et il faut chercher un peu, certaines agences refusant de s’occuper de ce genre de choses et d’autres n’en faisant pas la promotion directement. »

Environ 13 000 chambres de quarantaine disponibles dès février

Si les hôtels disponibles et approuvés actuellement par le gouvernement couvrent la période du 1er décembre au 28 février de l’année prochaine, il faudra patienter avant d’avoir la liste officielle concernant le mois de mars.

Afin de pouvoir fournir la liste pour la période ultérieure au 28 février 2022, les autorités ont envoyé des lettres le 30 novembre invitant les hôtels et les maisons d’hôtes avec des licences valides à demander leur participation pour devenir des hôtels de quarantaine désignés. Compte tenu de la forte demande de chambres d’hôtel en quarantaine, ils ont également augmenté le nombre de chambres cibles, s’attendant à fournir 12 500 à 14 500 chambres de quarantaine.

 

quarantaine hôtel réservation difficultés voyages hong kong
Photo@Roberto Trombetta - Flickr

 

« Ce qui est incroyable, nous dit Laurie pour conclure, c’est qu’on est finalement soulagé que lorsque la porte de l’hôtel se referme sur nous pour vingt-et-un jours alors qu’on devrait plutôt se sentir oppressé… Si on nous avait dit ça, il y a un an ! »

Dans tous les cas, il faudra être patient avant que les voyages retrouvent leur saveur d’antan.

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis 2018 à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, travaille dans une école et vient de terminer ses deux premiers romans.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale