TEST: 2261

Yuvraj, le Yamakasi de Hong Kong

Par Anaïs Joly | Publié le 31/03/2022 à 14:22 | Mis à jour le 01/04/2022 à 05:54
Photo : Photo@Yuvraj
Parkour hong kong

Yuvraj a 18 ans. Il est né et a grandi à Hong Kong et a décidé il y a 4 ans de faire de la ville son terrain de jeu. Il nous raconte son expérience avec le Parkour et le Free Running et partage quelques conseils à l'attention de celles et ceux qui voudraient se lancer.

NDLR: attention, le Parkour est une discipline exigeante et dangereuse pour celles et ceux qui n'ont pas parfaite condition physique et entrainement adapté. Il est absolument essentiel de commencer progressivement pour exercer ce sport en toute sécurité.

Le Parkour et le Free running : c’est quoi ?

Le Parkour consiste simplement à se déplacer d’un point A à un point B le plus habilement et rapidement possible, que ce soit en courant, sautant ou escaladant. Yuvraj explique que le Free Running est un peu différent dans le sens où la rapidité n’est pas requise, le but étant de développer son style de déplacement, chaque Free Runner ayant un style qui lui est propre. Le free running a donc une dimension plus artistique et créative et inclut aussi des flips, contrairement au Parkour. 

Parkour et Free running se pratiquent à l’extérieur et sans matériel, dans la rue, dans les parcs ou encore sur la plage. Alors si vous êtes avides de nouvelles sensations et frustrés par la fermeture des salles de sport, lancez-vous !

L'expérience du Free running à Hong Kong

Yuvraj a commencé le Parkour à 14 ans, sans même conscientiser directement qu’il faisait du Parkour. Après les cours, il rejoignait ses potes dans les parcs et jouait au chat, mais de manière plus élaborée en sautant des obstacles, escaladant les objets alentours… Il a commencé des recherches sur les sports extrêmes, a mis un nom sur ce qu’il faisait et a commencé à s’entraîner.

 À 15 ans, il a définitivement arrêté d’étudier pour se consacrer au Parkour et Free running et en faire sa profession. Il s’entraîne tous les jours, fait des vidéos pour sa chaîne YouTube et son Instagram, et il a même fait une campagne publicitaire. 

 

 

 

 

 

 

 

En ce moment, il écrit un film dans lequel il sera le protagoniste et où seront mêlés action, science-fiction et Parkour.

Il est très inspirant quand il parle de son activité, on ressent à quel point il est passionné et ambitieux. Il me dit que la Terre est son terrain de jeu, qu’il n’y a pas de limites et que ce sport lui a permis de créer des liens avec des gens comme lui, en plus d’explorer Hong Kong.

Aussi, pratiquer le Parkour et le Free running a changé sa façon de voir les choses : là où l’on voit une simple rue, une plage, ou un parc, il voit toutes les possibilités pour utiliser les éléments environnants et s’imposer des challenges.

On peut se poser des questions sur la légalité du Parkour. Selon Yuvraj, c’est légal tant qu’il pratique dans des endroits publics et il n’a jamais eu de problèmes avec la police. Mais la ligne est fine et grimper aux bâtiments n’est bien évidemment pas autorisé !

Les dangers du Parkour et les conseils pour démarrer 

 

 

Comme on peut voir sur la vidéo ci-dessus, le Parkour n’est pas sans danger et on peut faire de sacrées chutes en s’entraînant. Yuvraj me raconte qu’il se casse la figure régulièrement, mais jamais rien de grave. Quand je lui demande s’il s’est déjà gravement blessé, il me répond « pas encore » avec un grand sourire. Il calcule toujours les risques, et ne fait que ce dont il est sûr d’être capable.

Son conseil pour les débutants est de se fixer un objectif réalisable, et de commencer à s’entraîner prudemment, puis au fur et à mesure d’augmenter la difficulté.

Il m’explique que pratiquer le Parkour est autant challenging pour le mental que pour le physique, et qu’il faut avoir un certain état d’esprit pour réussir. Il faut accepter la possibilité de se blesser et se faire confiance au maximum. Pour cela, l’entraînement mental est important, pour vaincre ses peurs tout en restant prudent et se faire assez confiance pour relever les challenges.

Si vous êtes intéressés par son travail, vous pouvez retrouver ses vidéos sur sa chaîne YouTube et son Instagram ! 

  •  
Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale