Vendredi 3 juillet 2020
Hong Kong
Hong Kong

Neuf lieux de pirates à découvrir à Hong Kong

Par Karine Yoakim Pasquier | Publié le 02/05/2020 à 16:29 | Mis à jour le 02/05/2020 à 16:29
Photo : Découvrez neuf lieux qui furent autrefois occupés par des pirates à Hong Kong
pirates hong kong histoire piraterie

Les pirates font partie du paysage historique hongkongais. Mais où marcher sur leur pas? Voici neuf lieux à redécouvrir, avec vos enfants et votre cache-œil.

Depuis toujours, Hong Kong et pirates sont liés. Qu’il s’agisse de Cheung Po Tsai, à Ching Shih, sans oublier, la flotte du drapeau rouge… les lieux liés à l’histoire de la piraterie ne manquent pas à Hong Kong.

Voici un petit panorama des neuf vestiges pirates que vous pourrez explorer, un perroquet sur l’épaule ou non.

Cheung Po Tsai Cave

Cheung Po Tsai, surnommé le Robin des Bois de la piraterie, est un flibustier ayant vécu au 18e siècle. Capitaine d’une flotte de plus de 600 navires et de 5000 hommes, il aurait amassé une immense fortune en pillant les mers et les villages de Hong Kong, avant de retourner sa veste et d’accepter un poste d’officier dans la marine chinoise.

Sur l’île de Cheung Chau, vous pourrez y découvrir la grotte où Cheung Po Tsai aurait caché sa fortune! Située au bout de l’île, sur une petite route en pierre, cette grotte naturelle mesure 88 mètres de son entrée à sa sortie. Elle traverse la falaise et débouche sur une crique rocheuse. On y entre via une échelle en métal, en pénétrant dans un trou formé par la roche. Si vous vous y aventurez, soyez prudents. Munissez-vous d’une torche et de baskets car à l’intérieur, il y fait très sombre et humide et la grotte peut être glissante en fonction des saisons.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
L'entrée de la grotte de Cheung Po Tsai

 

A l’intérieur, laissez votre lampe torche parcourir les parois. Vous pourrez admirer de mystérieuses inscriptions, et imaginer quelques pirates se cachant dans les recoins de la grotte.

La plage de Silvermine bay

A Mui Wo, la plage de Silvermine bay  semble des plus paisibles. Pourtant, il y a quelques centaines d’années, celle-ci fut un lieu prisé par les pirates. En effet, les villageois travaillant essentiellement dans une mine d’argent (ayant donné son nom à ladite plage…), elle fut attaquée à de nombreuses reprises.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
La tour de guet Luk Tei Tong permettant de surveiller l'arrivée des pirates à Mui Wo

 

Si vous allez vous y promener, vous pourrez y observer les vestiges de la mine, ainsi que la tour de guet Luk Tei Tong construite pour se protéger des assauts des corsaires.

Le fort de Tung Lung

Sur l’île de Tung Lung, en face de Clearwater Bay, vous pourrez observer le fort de Tung Lung, construit sous le règne de Kangxi (1662-1722) pour se défendre contre les pirates…  Mesurant près de 30 mètres sur 20, le fort était composé de quinze postes de garde et était armé de huit canons.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
Les vestiges du fort de Tung Lung

 

Plutôt difficile d’accès pour le ravitaillement, il fut remplacé en 1810 par le fort de Kowloon, dans le Kowloon Walled City Park.

La plage de Repulse Bay

En 1841, la plage de Repulse Bay aurait été utilisée comme base par des pirates, provoquant l’inquiétude des navires marchands étrangers faisant du commerce avec la Chine. Repoussés par la Royal Navy, c’est pour cette raison que la plage aurait été nommée ainsi.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
La plage de Repulse Bay

 

Cette légende reste orale, puisqu’aucune preuve écrite n’atteste de cette histoire. Mais on peut imaginer que les pirates aient pu apprécier l’emplacement de Repulse Bay, leur permettant de boire du rhum à l'abri des regards.

Le Fort de Fan Lau

Situé sur Lantau, le fort Fan Lau surplombe un passage maritime menant à l'estuaire de la Pearl River. Datant de 1729, il fut initialement occupé par des pirates avant d’être repris par le gouvernement Qing en 1810.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
Le fort de Fan Lau, sur Lantau

 

Le fort Fan Lau a été déclaré monument en 1981. Il était initialement équipé de trente canons, de 20 corps de garde et occupé par une trentaine de soldats.  

Le village et le vieux commissariat de Tai O

Situé sur l’île de Lantau, le village de Tai O n’est plus à présenter avec ses maisonnettes sur pilotis et ses canaux rappelant étrangement Venise. Mais saviez-vous que cette petite ville fut la base de nombreuses opérations de pillage menées par les pirates de Hong Kong ? Haut lieu de contrebande, les trafiquants s’y cachaient pour échanger des armes à feu, du tabac, des drogues diverses et même des humains.

 

Découvrez les lieux de pirates de Hong Kong
Le Tai O Police Station dédié à la lutte contre la piraterie

 

En 1855, les forces navales britanniques vainquirent une flotte de pirates, lors de la bataille de Ty-Ho Bay, où plus de 500 flibustiers furent tués au combat, noyés ou blessés, alors que 1 000 d’entre eux furent constitués prisonniers. Pour continuer la bataille, l’ancien poste de police fut construit en 1902, avec pour mission principale de lutter contre la piraterie et la contrebande. Aujourd’hui transformé en hôtel de charme, le commissariat vous donnera une idée de ce à quoi pouvait ressembler Tai O à l’époque.

La barricade du village muré de Kat Hing Wai

Proche de Yuen Long, ce village muré, datant du 15e siècle, fut construit par le clan Tang pour se prémunir des attaques de pirates. Comprenant une immense enceinte en briques, quatre tours munies de canons, une gigantesque porte en fer, vous pourrez observer les mesures prises par les habitants pour se sentir en sécurité.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces neuf lieux
L'entrée du village murée de Kat Hing Wai

 

Junk Bay

La Junk Bay se situe près de Lohas Park. Se nommant Tseung Kwan O, en cantonais, ce qui signifie la baie du général, elle fut appelée ainsi, suite à de nombreuses batailles que mena le gouvernement en place contre les pirates japonais qui y avaient installés leurs quartiers. C’est dans cette baie qu’était le plus souvent ancrée la flotte de Zheng Yi, surnommée "Flotte du Drapeau Rouge", regroupant à son apogée plus de 70.000 hommes et 600 navires.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces huit lieux
Tseung Kwan O, alias Junk Bay

 

Pour pouvoir contempler la crique, nous vous recommandons de gravir le Devil’s Peak, accessible depuis le joli village de Ma Wan, proche de Yau Tong. En montant, vous pourrez également observer la Gough battery, construite en 1898.

La galerie numéro 2 concernant la Ming Dynasty, du Museum of Coastal Defense

La galerie numéro 2 du Museum of Coastal Defense vous ramènera au temps de la dynastie Ming, lorsque les attaques des pirates japonais étaient fréquentes.

 

Marchez sur les pas des pirates de Hong Kong en visitant ces huit lieux
Le musée de la Coastal Defence de Hong Kong, vu du ciel

 

Dans la salle en question, vous pourrez admirer plusieurs équipements de protection, un canon, et quelques armes et comprendre comment le gouvernement combattait les corsaires de cette époque.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

Nous vous recommandons

Karine Yoakim-Pasquier

Karine Yoakim Pasquier

Karine est Suisse francophone vivant depuis peu à Hong Kong. Elle tient un blog intitulé hotfonduepot.com, enseigne le français, vient de terminer son premier roman et met bien volontiers son talent au service du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir