Investir à Hong Kong en période d’incertitude

Par Expatrimo | Publié le 27/03/2022 à 18:15 | Mis à jour le 05/04/2022 à 02:57
Photo : @Unsplash/Austin Distel
investissements hong kong france

Contenus sponsorisés

La multiplication des incertitudes est flagrante ces deux dernières années avec un monde qui semble en déglobalisation rapide. Malgré l’actualité incessante à Hong Kong et dans le monde, il est important de garder un cap dans votre investissement. C’est d’autant plus vrai pour les expatriés qui sont fortement impactés par ces évènements.

Risques et impacts sur les expatriés à Hong Kong

En fermant les frontières, l’épidémie de CoVid a fortement impacté les expatriés en réduisant drastiquement les voyages. Beaucoup  de familles expatriées ont été rapatriées vers la France pour des raisons de sécurité. Alors qu’en Europe, les voyages retrouvent leur niveau pre-Covid, les déplacements en Asie, notamment avec la Chine, restent complexes. Cette difficulté a impacté les expatriés tant du point de vue professionnel que personnel. La distance entre la France et l’Asie s’est soudainement agrandie quand le retour en France n’était plus possible pendant de longues périodes.

Alors que le monde peine à sortir de la pandémie depuis 2 ans, la crise en Ukraine aura des implications économiques très importantes, en plus d’une catastrophe humanitaire. En provoquant un départ massif et quasi immédiat des étrangers en Ukraine puis en Russie, ces évènements ont rappelé que les risques pays sont imprévisibles et qu’ils impactent directement les expatriés.

La nécessité d’avoir un plan B à l’expatriation est devenue encore plus flagrante, comme décrite dans notre précédent article : « Préparer son plan B ».

Continuer à investir depuis Hong Kong

Malgré la densité de l’actualité, l’investisseur doit garder une vue à moyen et long terme. Le financement des études des enfants, la retraite et autres épisodes de la vie sont autant d’échéances qu’il faut continuer à préparer. Les deux dernières années ont apporté des changements profonds, mais ces grandes étapes de la vie restent à financer. Avec une incertitude plus importante, les expatriés doivent continuer à épargner et investir.

Nombres d’expatriés gardent des sommes importantes sur le compte bancaire, soit pour le sentiment de sécurité que cela procure, soit par manque de temps et d’intérêt pour les investissements disponibles. Si la quantité d’épargne disponible est probablement à revoir à la hausse, il n’est ni nécessaire, ni rentable de garder sur son compte bancaire des sommes très importantes. La réalisation des risques globaux s’accompagne le plus souvent d’une forte baisse des marchés financiers, il faudra éviter une exposition trop importante aux marchés financiers, avec de l’argent dont on pourrait avoir besoin rapidement.

Parallèlement, l’après CoVid est marqué par un retour de l’inflation. Si garder de l’argent liquide était tenable avec les taux d’intérêt très bas des dernières années, cette attitude devient ruineuse en période inflationniste. Il faut donc investir sur des produits et des horizons de placement multiples.

Limiter les risques en finance à Hong Kong

La liquidité de l’investissement financier est un vrai avantage. En temps de crise, celle-ci est cependant limitée par la baisse de valorisation. En cas de baisse des marchés, l’investisseur ne souhaitera probablement pas se défaire de valeurs avec une moins-value, ou tout au moins une plus-value moins élevée que quelques semaines auparavant. La décision d’acheter, ou de vendre sur un marché financier en devient extrêmement délicate. Si on veut investir rapidement une somme importante et la garder disponible mieux vaudra privilégier des supports stables, notamment des fonds immobiliers.

Si on dispose d’un horizon de placement à moyen ou long terme, un investissement en bourse est une stratégie payante. Les exemples historiques montrent que les grands gagnants des temps incertains sont ceux qui ont su continuer à investir pendant celles-ci, tout en diversifiant leur portefeuille. La meilleure façon de limiter les risques est d’investir régulièrement. Un investissement régulier aura aussi l’avantage d’être automatisé, et donc d’être décorrélé de l’actualité. L’investissement régulier peut être effectué soit en versant régulièrement de l’argent (investissement programmé), soit en versant une somme importante dans un support sans risque, transféré petit à petit vers des titres plus exposés aux marchés. Pour les expatriés, l’assurance-vie  sera la meilleure enveloppe dans les deux cas. 

L’immobilier, la sécurité d’un bien tangible depuis Hong Kong

Si l’inflation repart, les taux de crédits demeurent bas en France, il est donc toujours intéressant de s’endetter aujourd’hui pour y acheter de l’immobilier. Les difficultés économiques à venir vont cependant faire augmenter le niveau des impayés en location. Parallèlement, le retour de l’inflation pourrait favoriser un élargissement du plafonnement de loyers pour protéger le pouvoir d’achat, ce qui ferait baisser la rentabilité du placement immobilier classique. L’investissement en résidence service permet d’avoir la sécurité et l’absence d’implication dans la gestion, avec des baux à long terme prévoyant une augmentation régulière du loyer. Ce type d’investissement est particulièrement adapté aux expatriés, de même que la nue-propriété temporaire. Dans les deux cas, il s’agira d’un bien tangible, offrant une sécurité en période d’inflation.

L’augmentation du prix de l’énergie va pousser à économiser car le chauffage représente une part très importante de la consommation énergétique, en particulier du gaz naturel. La chasse aux « passoires énergétiques » a déjà commencé, générant un coût important pour les propriétaires. Il est probable que les niveaux de performance énergétique minimum exigés vont augmenter dans les prochaines années, et avec eux le nombre de biens nécessitant des travaux. Il est recommandé à l’investisseur de s’orienter vers les biens neufs et donc aux dernières normes. La qualité de la construction et les garanties légales permettront d’éviter de payer des travaux pendant de nombreuses années, justifiant le coût d’achat souvent plus élevé que l’immobilier ancien.

 

Conclusion, il faut continuer d’investir

expatrimo

Expatrimo

Fondée en 2012, Expatrimo est une entreprise spécialisée en Conseil et Gestion de Patrimoine, pensée par des expatriés pour des expatriés. Notre mission est de rendre l’investissement immobilier et financier accessible aux Français vivant en Asie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'édition Hong Kong.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale