Samedi 25 janvier 2020
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hong Kong, temple de la mode

Par Sophie Cazaux | Publié le 31/10/2019 à 14:02 | Mis à jour le 31/10/2019 à 14:11
Photo : Vivienne Tam par Vogue
mode Hong Kong

Si vous êtes un(e) fashion addict, et que vous habitez en Asie, le passage par Hong Kong est un incontournable. La ville attire des touristes du monde entier dans ses malls et enseignes de luxe, qui font partie du consumérisme hongkongais.

N’importe quel Français ayant déjà été aux Galeries Lafayette a pu observer la passion des asiatiques pour la mode. Les touristes chinois dépensent des sommes considérables dans des marques de luxe en France, et dans les grandes villes asiatiques, il n’est pas rare de trouver un mall tous les 500 mètres. Hong Kong n’y fait pas exception. D’après le cabinet de conseil Bernstein, Hong Kong concentre entre 5 et 10% des ventes mondiales de produits de luxe, un phénomène poussé par les habitants de Chine continentale venant faire du shopping à Hong Kong. 

Cela peut s’expliquer par le caractère foncièrement matérialiste de la culture hongkongaise. D’après un sondage mené par Greenpeace en 2017 sur la consommation de mode, les deux tiers des Hongkongais admettent avoir plus d’habits que nécessaire, et la moitié d’entre eux possèdent des habits qu’ils n’ont jamais portés. Dans ce cadre, de nombreuses marques de mode d’origine hongkongaises ont décollé ces dernières années. 

 

mode Hong Kong

 

Ces marques hongkongaises qui réussissent 

La reine de la mode hongkongaise est bien sûr Vivienne Tam. Après avoir fait ses études à la Hong Kong Polytechnic University, elle a découvert le monde de la mode à New York, puis créé sa première marque de vêtements en 1982. Elle décrit sa ligne comme un mélange de cultures, à la fois occidentale et chinoise, et a été l’une des premières créatrices à promouvoir la mode asiatique. Autre exemple de succes story: la marque Shanghai Tang. Contrairement à ce qu’indique son nom, elle est également d’origine hongkongaise. Dans le même esprit que Tam, le créateur David Tang souhaitait représenter la Chine dans le monde de la mode: "de la même manière que Coca-Cola est américain, que Mercedes est allemand, je pense qu’il devrait exister quelque chose d’essentiellement chinois". On pourrait également citer les marques de prêt à porter Baleno, Bossini et Crocodile. Des preuves qu’Hong Kong n’est pas seulement un point de vente pour marques occidentales.

 

L’industrie de la mode et les manifestations

Dans le climat actuel de Hong Kong, les ventes du secteur de la mode sont néanmoins assez moroses. D’après le département de statistiques du gouvernement, en août, la vente au détail a diminué de 23% par rapport à août 2018. Un chiffre qu’on peut expliquer par la chute du nombre de touristes chinois en visite à Hong Kong, et par les nombreux centres commerciaux qui ferment durant les manifestations le week-end, période d’affluence ordinairement. Les marques de luxes ont d’ailleurs pour la plupart réagi en conséquence: Chanel a déclaré reporter son défilé "Cruise", supposé se tenir le 6 novembre, à "un moment plus approprié", et Hermes a annoncé en septembre avoir fermé certains de ses points de vente hongkongais à plusieurs reprises en septembre.

 

Pour être sûr de recevoir gratuitement tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

Nous vous recommandons

Sophie Cazaux

Sophie Cazaux

Etudiante à Sciences Po Lille, Sophie effectue sa troisième année de formation à Hong Kong, après un stage au journal Le Figaro. Elle se destine à la profession de journaliste et contribue en parallèle de ses études au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

EXPO

Les expositions à ne pas manquer en France en 2020

Vous avez prévu un séjour en France en 2020 et vous avez envie d’en profiter pour faire des expos ? On a sélectionné pour vous les évènements culturels à ne pas manquer à Paris et en province