Lundi 19 août 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Hong Kong 2019: Les paiements mobiles encore à la traîne

Par Regards hongkongais de HKBU European Studies - French Stream | Publié le 19/05/2019 à 15:00 | Mis à jour le 22/06/2019 à 01:32
Photo : Paiement mobile Hong Kong
Paiement par mobile à Hong Kong

70% des Hongkongais n'ont jamais payé avec leur smartphone, et plus de 50% ont déclaré qu'ils ne le feraient pas, révélait l’an dernier un sondage du Hong Kong Productivity Council. Analyse de la situation et tour d'horizon de l'industrie du paiement mobile à Hong Kong avec Elena Lee, étudiante a HKBU.


"Hey Elena! est ce que t’as le "PayMe? Comme ça, je pourrai te rembourser! "

C'est, ce que m’a demandé mon amie qui me devait de l'argent, quand je suis revenue à Hong Kong l’an dernier après mon année d'échange en France. Interloquée, je me suis dit qu’après un an à l'étranger, je n'étais plus au courant des nouvelles tendances technologiques qui s’étaient développées dans ma ville durant mon absence! Je n’étais plus dans le coup! Heureusement, je me suis bien rattrapée et en fait il ne m’a pas fallu si longtemps pour devenir experte dans ce domaine. Cependant même si le concept de paiement intelligent prend progressivement racine à Hong Kong, tous les Hongkongais ne ressemblent pas à mon amie et encore moins à des pays tels que la Chine ou encore la Suède, considérés comme les leaders mondiaux du marché du paiement intelligent.

 

En Chine: Jamais sans mon Wechat Pay!

 

Paiement par mobile à Hong Kong
WeChat: L'app incontournable en Chine


En effet, en moins d’un an, le développement du paiement mobile a totalement bouleversé notre quotidien et notre façon de consommer. La Chine a été le précurseur de cette petite révolution dans le domaine du paiement numérique et l'application de paiement mobile Wechat Pay est utilisée par une grande majorité de la population. Wechat, ce réseau social unique qui mélange WhatsApp, Instagram, Facebook, Paypal, etc., via l’application Wechat Pay offre un moyen de paiement rapide et un portefeuille virtuel qui nous permet d'effectuer facilement des transactions non seulement entre particuliers mais aussi dans les magasins, les restaurants, les transports en commun, etc..

Pour cela, il suffit simplement de scanner un code QR. Par conséquent, on n'a plus besoin de sortir avec de l'argent liquide car tout peut être fait par cette application incroyable. A tel point que certains magasins en Chine n'acceptent même plus les paiements en espèce et ne demandent qu'à être payés par Wechat Pay. Quelle simplicité! Quand, je suis allée faire un stage à Pékin, il m’a suffi d’ouvrir un compte bancaire là-bas. J’ai ensuite pu effectuer tous mes paiements via Wechat Pay. Au revoir les minutes à chercher au fond de mon sac mon portefeuille ou a me demander si j’ai assez de liquide… Je pourrai même dire, en ne plaisantant qu’à demi, que c’est a ce moment la que je me suis finalement sentie intégrée à la société chinoise!

 

A Hong Kong: jamais sans mon Octopus

A Hong Kong, ville pourtant moderne et dynamique, ce type de paiement mobile n'est pas aussi populaire qu'en Chine. Comment expliquer cette différence?

A mon avis, la raison principale est que les Hongkongais ne voient pas la nécessité de changer leurs moyens de paiement actuels. En fait, le marché du paiement numérique est ici déjà très mature et bien développé. Les Hongkongais utilisent majoritairement leur carte Octopus pour les transports et les petits achats et leur carte bancaire pour régler les additions au restaurant et pour de plus gros achats. Ces deux façons de paiement, avec le paiement traditionnel en espèce qui est loin d’avoir disparu ici, constituent le principal mode de paiement des Hongkongais.

 

PayMe pour les particuliers

Paiement par mobile à Hong Kong
Une app parfaite pour les remboursements entre amis


Dans ce contexte, le succès de PayMe, utilisé par plus d'un million de Hongkongais depuis son lancement en 2017, s’explique plutôt par sa fonction permettant les transactions entre individus. En effet, les utilisateurs n’ont qu’à relier leur compte PayMe à leur carte bancaire (quelle que soit la banque) et ils peuvent ainsi envoyer en temps réel de l’argent sur le compte du destinataire du virement en saisissant simplement son numéro de téléphone mobile ou en scannant son code QR. Le destinataire du virement peut ensuite virer cette somme sur son compte bancaire. Je trouve que cette application est géniale parce qu'il est toujours difficile de rembourser nos amis ou nos camarades lorsqu’on mange ensemble et que l’un d’entre nous règle l'addition par exemple. La plupart du temps, on n'a pas assez de monnaie sur nous et même si on décide de rembourser la somme plus tard, on n’est jamais à l’abri d’un oubli... Avec PayMe, l’adage “les bons comptes font les bons amis” n’est plus une parole en l’air!

 

Alipay pour les commerces

Paiement par mobile à Hong Kong
Alipay, la championne des commerces


Contrairement à PayMe, qui fonctionne entre particuliers, Alipay est l’application qui permet des virements des particuliers aux commerçants. Et il est vrai que cette multiplication d’applications mobiles peut rajouter à la confusion et ne pas inciter les particuliers à les utiliser. D’autant plus que cette dernière application n’est pas acceptée par tous les commerces de Hong Kong. Cela décourage également à l’usage d’Alipay. A cela s’ajoute le fait que beaucoup de Hongkongais ne savent pas comment cela fonctionne et pensent que l'ouverture d’un compte Alipay est compliquée et longue alors qu’en fait, c’est simple comme bonjour. Pour commencer, il faut s'inscrire avec son numéro de téléphone ou un compte Taobao, ce site Internet marchand très populaire en Chine. Cette procédure ne prend que quelques minutes. Après avoir reçu un code de vérification pour activer son compte, il suffit de l’alimenter ou de le relier à une carte bancaire, ou encore de charger une somme d’argent chez les magasins autorisés comme 7-11, Mannings, McDonald’s etc...

 

Et la sécurité?

Enfin dernière réticence et non pas des moindres: la sécurité. Si les Hongkongais sont aussi frileux à l’égard du paiement mobile, c’est certes à cause d’une certaine méconnaissance de son fonctionnement mais aussi à cause de la crainte d’être piratés. Il est vrai que les journaux ont rapporté plusieurs incidents concernant de faux virements bancaires via PayMe et cela n’a pas aidé à instaurer confiance envers ce nouveau moyen de paiement.

 

Paiement par mobile à Hong Kong


Dès lors, même si le mode de paiement à Hong Kong est encore dominé par la carte bancaire, l’argent liquide ou la carte Octopus, je suis plutôt optimiste quant à l’avenir du développement du paiement mobile. Si on compare la situation à quelques années en arrière, son développement ne cesse de progresser grâce à une promotion forcenée qui a permis un réseau de commerçants grandissant d' heure en heure. Les Hongkongais sont aujourd’hui de plus en plus enthousiastes et intéressés par ces applications qui leur facilitent la vie. Il sera cependant encore nécessaire sur le long terme déduquer et promouvoir les systèmes de paiement mobile tout en garantissant des conditions d'accessibilité, de sécurité, de fiabilité et de stabilité. C’est à ces conditions que ces applications connaîtront à Hong Kong le même succès qu'en Chine.

 

Paiement par mobile à Hong Kong

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

FOOT

PSG: la crise de l'été

Le Paris SG fait-il toujours peur à la Ligue 1? Sa défaite à Rennes (2-1) dimanche, la première de la saison dès la 2e journée, a mis en lumière ses problèmes récurrents, autour de trois hommes...