Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Les Gay Games à Hong Kong : trois médaillés français témoignent

Une moisson de médailles pour les sportifs français aux Gay Games 2023 à Hong Kong pour sa première édition sur le continent asiatique. David, Betty et Jonathan sont expatries à Hong Kong et ont bien voulu nous parler de leur participation aux Gay Games. Voici leurs témoignages, leurs conseils et anecdotes.

Gay Games Hong Kong 2023Gay Games Hong Kong 2023
@Gaygameshk2023
Écrit par Alexis Janson
Publié le 21 novembre 2023, mis à jour le 21 novembre 2023

Ma madeleine de Proust, c'est l'odeur de la Javel dans les vestiaires

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre pratique du sport ?

Betty : Originaire de Corse, depuis près de 20 ans à Hong Kong, mon histoire avec les Gay games remonte à 9 ans. Je faisais en effet partie de l’équipe qui a initié son organisation à Hong Kong. Peu sportive au départ je me suis mise à faire attention à ma santé et ai commencé à courir. Je suis devenu marathonienne à l’âge de 52 ans et pratique l’ultra trail à Hong Kong.

David : A Hong Kong depuis 2017, j'ai beaucoup pratiqué la natation quand j'étais adolescent. Ma madeleine de Proust, c'est l'odeur de l'eau de Javel des vestiaires ! Depuis 4 mois, j'ai repris sérieusement l'entraînement pour préparer ma participation aux Gay Games. J'ai rejoint un groupe amateur qui s'entraîne 2 à 3 fois par semaine à la piscine de Sai Ying Pun sous les conseils d'un de nos membres, très technique.

Jonathan : Je vis à Hong Kong depuis plus de six ans. En France, je nageais en club et aussi en club universitaire à Londres et Pékin. A Hong Kong, je nage une fois par semaine pour me détendre. Mais avant des compétitions, j'essaye de m'entrainer deux à trois fois par semaine.

J'ai remporté 5 médailles d'or 

Quels ont été vos résultats lors des Gay Games 2023 de Hong-Kong ?

David : Une médaille d'argent en relais, et 4 médailles d'or dans ma catégorie d'âge (50-54 ans) : 50m en brasse, papillon, nage libre et 100m brasse. J'ai fini 3ème, toutes catégories d'âge confondues, aux 50m brasse.

Jonathan : J’ai remporté 5 médailles d’or, 3 médailles d’argent et deux en bronze.

Betty : Je me suis alignée sur le départ d’un trail de 22 km sur l’ile de Lantau et ai terminé sur le podium.

Donner de la visibilité à la cause LGBTQIA+

Que représente pour vous votre participation à cet évènement inédit sur le continent asiatique ?

Betty : Malgré tous les obstacles, politiques, sanitaires, je suis tellement heureuse d’avoir vu ces premiers Gay Games organisés ici ! Cela montre aussi la grande résilience de la communauté LGBTQIA+.

David : Revenir dans les bassins pour cette occasion a été une très belle expérience : l'ambiance, l'esprit bienveillant, l'inclusion de tous les âges, des genres, des identités mettent en valeur un esprit d'ouverture, de tolérance et de participation exceptionnel.

Jonathan : En tant que membre et allié de la communauté LGBTQIA+, et soutien invétéré de la diversité, de l'équité et de l'inclusion en général, dans mes engagements professionnels comme personnels, participer aux Gay Games représente pour moi une belle opportunité de pratiquer un sport que j'aime, de rencontrer d'autres soutiens et alliés de la diversité, mais aussi de donner de la visibilité à la cause LGBTQIA+.

Des anecdotes à partager avec nos lecteurs ?

David : J’ai participé à toutes les soirées et ai été volontaire au Gay Games Village de Central Harbour. J'ai été impressionné par un nageur de 85 ans qui a participé aux 800 mètres et que tout le public a soutenu durant l'épreuve.

Jonathan : En natation, des personnes malentendantes et d'autres personnes aux parcours de vie atypique ont participé aux épreuves. Voir ce niveau d'inclusivité, avec un peu d'adaptation dans la gestion des courses : cela montre un véritable soutien de tous pour la diversité !

Tous les sports peuvent se pratiquer à Hong Kong 

Des conseils pour les expatriés à Hong-Kong en termes de pratique sportive ?

David : Les piscines ici sont très fréquentées. Il y a de nombreux clubs et pour participer aux compétitions, il faut adhérer à l'association officielle de natation de Hong-Kong. Nager seul dans sa ligne d'eau, aux heures creuses de la piscine, en regardant le ciel ou la mer procure toujours le même plaisir !

Jonathan : Tout peut se pratiquer ici, des sports aquatiques en extérieur aux randonnées dans la jungle, du trail sur des collines escarpées au crossfit dans des salles de sports (omniprésentes à Hong Kong) au parkour dans la jungle urbaine au tai chi dans les parcs publics.

Betty : Sortez un peu de la ville ! La meilleure saison commence, n’hésitez pas à marcher ou à courir sur les longs sentiers de Hong Kong.

Sujets du moment

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024