Vendredi 22 novembre 2019
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Êtes-vous un expat ou un migrant?

Par Sophie Cazaux | Publié le 22/10/2019 à 15:00 | Mis à jour le 23/10/2019 à 01:51
194

Chers lecteurs du petit journal.com, vous êtes vous déjà demandés si vous étiez des migrants? Vous a-t-on déjà désigné de la sorte? Voici pourquoi, la plupart du temps, la différence effectuée entre les expatriés et les migrants est problématique.

Pour vous qui habitez à l'étranger depuis plusieurs années, qui avez quitté la France pour vivre une nouvelle aventure, il ne fait probablement pas de doute que vous êtes expatrié. C’est d’ailleurs comme cela que vous vous désignez, vous et vos amis: "j’ai été à un dîner d’expat c’était vraiment sympa", "j’adore lire lepetitjournal.com, c’est un média pour les expats".  Néanmoins, lorsque vous parlez des helpers, ces employées de maison philippins qui vous sont d’une grande aide, vous pensez au mot "migrant". Pourquoi cette différence? Après tout, ils ont, tout comme vous, quitté leur pays d'origine pour s'installer à Hong Kong afin d'y travailler.

 

différence expatrié migrant

 

Si l’on regarde les définitions officielles, la différence est floue. D’après le Larousse, un expatrié est un "salarié qui exerce son activité dans un pays autre que le sien". Concernant le terme de migrant, il n’y a pas de définition juridique internationalement reconnue. Toutefois, d’après les Nations Unies, un migrant désigne "toute personne qui a résidé dans un pays étranger pendant plus d’une année, quelles que soient les causes, volontaires ou involontaires, du mouvement, et quels que soient les moyens, réguliers ou irréguliers, utilisés pour migrer". On pourrait donc dire que tout expatrié est un migrant

 

En fait, tout est une question de perception. Dans la vision commune du mot, un expatrié est un migrant ayant une bonne situation, et de préférence blanc. Ceux qui ne correspondent pas à ces caractéristiques forment l’ensemble des "migrations économiques". Pourtant, beaucoup d'entre eux vivent comme les occidentaux. Souvent, les arguments sont autres: la durée du séjour à l’étranger, l’envie de revenir ou non… Néanmoins, un Anglais à Hong Kong n’ayant aucune intention de rentrer habiter au Royaume-Uni sera tout de même appelé un expatrié. Et un Malien qui travaille en France pour un CDD de 3 ans ne le sera pas. La notion d'expatrié repose en fait sur des stéréotypes assez racistes et anciens, et il serait peut-être temps d'y remédier. 

Les mots ont une réelle importance dans la manière dont le monde est perçu. Pensez-y la prochaine fois que vous irez à un afterwork avec vos amis "expats". 

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook

 

 

Nous vous recommandons

Sophie Cazaux

Sophie Cazaux

Etudiante à Sciences Po Lille, Sophie effectue sa troisième année de formation à Hong Kong, après un stage au journal Le Figaro. Elle se destine à la profession de journaliste et contribue en parallèle de ses études au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir