Lundi 20 août 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Dans l'air du temps, quelques nouvelles de Chine avec LVDC

Par Le Vent de la Chine | Publié le 06/06/2018 à 09:39 | Mis à jour le 06/06/2018 à 09:58
Photo : Ele.me
Ele.me Drone livraison licence Chine Alibaba

Entre le bras de fer commercial avec les USA, le surendettement des provinces et l’imminence des crues d’été, il fait bon de s’attarder sur des nouvelles insolites, hautes en couleurs, dans l’air du temps! 

Tarifs douaniers  

Pour démontrer sa bonne volonté envers D. Trump comme envers l’homme de la rue, le Conseil d’Etat arrête une liste de baisses de tarifs à l’import, valables au 1er juillet : de 15,9% à 7,1% (-8%) sur le textile et les chaussures, de 20,5% à 8% sur l’électroménager, de 8,4% à 2,9% aux cosmétiques. L’accès étranger aux marchés à terme des hydrocarbures et du minerai de fer sera élargi… Mais pour généreuses qu’elles paraissent, de telles concessions restent bien éloignées des attentes américaines! 

Coupe du monde 2018

Le 14 juin, les écrans de TV n’en auront plus que pour la Coupe du monde de football en Russie. La Chine brillera hélas une fois de plus par son absence – sauf sur les annonces publicitaires, puisque ses marques sont sponsors de la FIFA. Wanda, Hisense, Vivo, Mengniu et Yadea (scooters électriques) représenteront la Chine par l’entremise de cet investissement. En parallèle, le groupe espagnol Mediapro, contrôlé par un fonds d’investissement chinois Oriental Hontai Capital, vient de rafler à Canal+ les droits TV de la Ligue 1 française pour les saisons 2020-2024.

Livraison par drone

Le 29 mai, Ele.me (filiale d’Alibaba), leader national de la livraison de repas commandés sur internet (48% du marché), recevait sa licence pour livrer par drone dans le parc industriel de Jinshan à Shanghai (58km2).

À 65km/h, ce drone E7 effectue 85% du trajet en 10-15 minutes via l’une des 17 voies aériennes approuvées – les 15% restant se faisant en scooter (entre le restaurant et le point de décollage du drone, et entre l’aire d’atterrissage et le client). Ce circuit sol-air-sol est beaucoup plus efficace que celui du « 100% deux roues ». Les livreurs, parcourant des trajets plus courts, sont plus productifs et peuvent gagner jusqu’à cinq fois plus! 

Toutefois le succès des drones E7 sera bref: Ele prépare une nouvelle génération de drones routiers pour éliminer entièrement les scooters, en assurant leur transport jusqu’aux étages des tours d’affaires. Entre-temps, le rival Meituan Waimai (filiale Tencent, 43% du marché) ronge son frein, ayant déposé 60 brevets de livraisons par drones aériens et routiers. Des outsiders comme Baidu sont aussi sur les rangs.

Espionnage

Dans un tout autre domaine, apparaissent de partout des espions démasqués au service du Céleste Empire. À Pékin en 1997, M. Henri, honorable correspondant des services  français, était au mieux avec l’interprète chinoise de l’ambassadeur, auprès de laquelle il se montrait un peu trop tendrement bavard. Découvert, puis exfiltré à Paris, il crée en 1999 son agence de conseils et se fait oublier, jusqu’à ce jour de décembre 2017 où il est arrêté à 71 ans. Durant ces 18 ans, l’espion apparemment naïf aurait livré à ses contacts chinois de faux tuyaux, mis à sa portée par les services français de contre-espionnage, et son arrestation tardive intervient, le jour où il n’est plus d’aucune utilité! 

À Alexandria (Virginie, USA), K. Mallory, 61 ans, ancien de la CIA, a transmis des documents secret-défense à la Chine. Aujourd’hui, il jure ses grands dieux qu’il essayait de monnayer des informations sans valeur, et donc, mériterait même une médaille, pour son comportement patriote. Cela dit, lui aussi se montre maladroit, s’étant fait pincer plus d’une fois à passer des données sensibles, et malhonnête en affaires en demandant aux services chinois « une seconde enveloppe » sous prétexte qu’il aurait "égaré la première"!

En Belgique, le 5 mai, c’était au tour d’un chercheur chinois au centre IMEC de Louvain, d’être expulsé, convaincu d’avoir transmis des secrets scientifiques. La simultanéité des trois cas fait soupçonner un lien entre eux : les trois nations victimes peuvent s’être concertées pour rendre publiques ces affaires en même temps – en guise d’avertissement sans frais à la Chine! Au minimum sont révélés les efforts du ministère chinois de la Sécurité d’Etat pour étoffer ses réseaux en Occident…

Nous vous recommandons

Le Vent de la Chine newsletter

Le Vent de la Chine

Newsletter hebdomadaire d'analyse de l'actualité économique et politique, et sociétale - réputée pour son sérieux et son analyse auprès des professionnels depuis 1996
0 CommentairesRéagir