Jeudi 21 juin 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Chine - Procréation patriote (Le Vent de la Chine)

Par Le Vent de la Chine | Publié le 17/04/2018 à 16:00 | Mis à jour le 17/04/2018 à 19:45
Photo : Le Vent de la Chine
banque de sperme en chine

Le 4 avril, l’hôpital universitaire n°3 de Pékin publiait un curieux appel à don de sperme, qui dérivait sérieusement des normes en vigueur. Les donneurs recevraient, pour 10 prélèvements étalés sur 6 mois, une « prime » pouvant atteindre 5500 ¥, mais surtout, ils devaient prouver une loyauté sans faille envers le Parti, et «la plus haute qualité idéologique… aimer passionnément la patrie et le socialisme, et adhérer aux normes de méritocratie… de talent et de moralité»!

A peine publiée, l’annonce déchaîna une tornade d’hilarité à travers le pays, inspirant nombre de quolibets  sur les réseaux sociaux – démontrant que l’humour et le bon sens de cette société résiste au matraquage idéologique. Il posa aussi un débat de fond et nombre de bonnes questions, telle celle de Melle Shao, infirmière au Hunan : «certes, l’ADN se transmet de parents à enfant… mais comment peut-on léguer génétiquement idéologie ou patriotisme ? C’est très étrange»! La question sous-jacente est celle de l’eugénisme, une théorie qui avait été à l’honneur dans l’Allemagne des années 30. L’hôpital n°3 de Pékin semblait désireux d’implanter, en ses clientes en attente d’enfant, «une disposition d’esprit ». Or on sait bien que cela ne se transmet que par l’éducation. «C’est un concept raciste, en porte-à-faux avec le progrès de l’humanité», trancha depuis Hong Kong, A-Ping, artiste graphique.

Pourtant, la demande de l’hôpital n°3 est bien réelle et urgente. Depuis 2016, l’Etat permet deux enfants par couple, espérant 30 millions de bébés en plus, d’ici 2050 afin d’abaisser de deux ans la pyramide des âges. Mais les maris, souffrant de stress et de pollution, ont vu leur fertilité reculer de 12,5% de 1980 à 2010, selon la dernière estimation publique. La demande en fécondation in vitro a donc explosé, et vu la rareté des donneurs (dont 80% sont écartés lors des tests), la liste d’attente s’étire à plus d’un an, forçant les couples les plus fortunés à aller acheter le service, à prix d’or à l’étranger.

Pourquoi avoir accolé à son appel à don de sperme, une exigence politique aussi maladroite? L’hôpital a pu vouloir se protéger d’un tollé du public, par une attitude idéologiquement impeccable, face à une demande touchant à la sexualité, un sujet très sensible en Chine.

Suite au concert de lazzis et réactions critiques, l’hôpital en 48 heures, effaça discrètement de son offre la condition idéologique - les candidats devaient seulement faire preuve d’un esprit «comme il faut, décent, légal, aimant et charitable». Puis tout rentra dans l’ordre, prouvant qu’en Chine comme ailleurs, le ridicule ne tue pas.

 

Nous vous recommandons

Le Vent de la Chine newsletter

Le Vent de la Chine

Newsletter hebdomadaire d'analyse de l'actualité économique et politique, et sociétale - réputée pour son sérieux et son analyse auprès des professionnels depuis 1996
0 CommentairesRéagir

Que faire à Hong Kong ?

FESTIVAL

36 groupes, 5 scènes et 2 jours de fête avec "Make music, Hong Kong!"

La fête de la musique version Hong Kong fait son grand show les 23 et 24 juin: 36 groupes sont conviés, des musiciens locaux et internationaux, des genres éclectiques, dans un lieu très convoité.