TEST: 2261

Comment voter pour les élections de 2022 à Hong Kong

Par Ayman Ragab | Publié le 10/01/2022 à 14:00 | Mis à jour le 10/01/2022 à 14:00
Photo : @Laurence Soulez - Unsplash
votations votes élections hong kong

Tous les cinq ans depuis 2002, les Français se déplacent vers les urnes afin d’élire le Président de la République, privilège dont jouissent aussi les Français résidant à l’étranger. À l’approche des élections présidentielles et législatives de 2022, le Petit Journal vous présente un récapitulatif des procédures à suivre.

Qui peut voter à Hong Kong

Si tous les citoyens français ayant au moins 18 ans la veille de l’élection et jouissant de leurs droits civiques et politiques sont en mesure de voter pour les élections présidentielles et législatives, quelques étapes administratives supplémentaires doivent être accomplies pour pouvoir être en mesure de voter.

Tout d’abord, le citoyen doit s’assurer qu’il est bien inscrit sur les listes électorales. L’inscription sur les listes électorales est en principe obligatoire et automatique une fois qu’un citoyen français atteint la majorité. Il reste possible de vérifier si l’on y figure bien, sur le site du service public, et de s’inscrire dans le cas contraire.

Pour pouvoir voter à Hong Kong, le citoyen doit être inscrit sur le registre des Français établis à Hong Kong, démarche disponible sur le site du consulat. Pour pouvoir s’inscrire, un justificatif de domiciliation à Hong Kong ainsi qu’une copie d’un titre d’identité (passeport, carte nationale d’identité…) seront nécessaires. L’inscription permet aussi de jouir d’autres services, tels que le renouvellement de pièces d’identité entre autres.

La date limite pour l’inscription sur la liste électorale de Hong Kong est le 4 mars 2022 pour les présidentielles et le 29 avril 2022 pour les législatives.

Il reste cependant à souligner que changer de liste électorale radie l’individu de la liste électorale sur laquelle il était précédemment inscrit.

Comment voter

Les élections à l'urne se dérouleront au Consulat et/ou au LFI, bien que les détails doivent encore être confirmés. L’évolution de la situation sanitaire à Hong Kong aura bien évidemment une incidence sur le déroulé des élections.

À noter que les électeurs devront se plier aux règles sanitaires mises en place par le bureau de vote. En France, les électeurs devront se déplacer physiquement aux urnes.

Les personnes ne souhaitant pas changer de liste électorale, mais désireuses de voter pourront toujours le faire par procuration.

Le premier tour des élections présidentielles se déroulera le dimanche 10 avril 2022, tandis que le second tour se déroulera le dimanche 24 avril 2022.

En 2017, les Français de Hong Kong ont voté majoritairement pour le candidat des Républicains, François Fillon (39 %) et Emmanuel Macron (46 % pour le premier tour), avec 5404 électeurs sur 8160 inscrits, soit 66,23 % de la population française de Hong Kong éligible au vote. Le second tour a vu un score de mobilisation similaire à 64,18 %, et la victoire d’Emmanuel Macron à 94 % face à la candidate du Rassemblement National Marine Le Pen.

Les citoyens pourront cependant voter en ligne ou par correspondance pour les élections législatives, qui se dérouleront le dimanche 5 juin 2022 et le dimanche 19 juin 2022.

Les législatives permettent d’envoyer un représentant d’une certaine circonscription à l’Assemblée nationale. Les Français de Hong Kong sont inclus au sein de la onzième circonscription des Français de l’étranger, zone immense regroupant les pays d’Europe de l’Est, Russie, Asie du Sud, Asie de l’Est et d’Océanie hors territoires français et collectivités d’outre-mer.

Lors des élections précédentes, les taux de participation étaient de 27 % et 22 % pour les premier et second tours respectivement. Anne Genetet, député LREM et originellement établie à Singapour, fut élue pour représenter les Français de Hong Kong entre autres.

Point sur les candidats

La présidentielle de 2022 voit plus de trente-huit candidats déclarés, tous devant réunir 500 signatures de représentants élus afin de pouvoir officiellement retenu.

La droite voit ainsi de nombreux candidats. La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse a remporté la primaire du parti les Républicains. Marine Le Pen est sans surprise la candidate pour le Rassemblement National. Florian Philippot, ayant quitté le Rassemblement National, est le candidat de son propre parti, les Patriotes. Nicolas Dupont Aignan retentera sa chance pour la troisième fois cette année. Le journaliste et ex-chroniqueur à CNews Eric Zemmour est lui aussi candidat, ayant créé son propre parti, Résistons.

La gauche est quant à elle sujette à de nombreuses dissensions, et voit une flopée de candidats. Parmi eux, Jean Luc Mélenchon, député à l’Assemblée Nationale et à la tête des Insoumis. Le député européen Yannick Jadot mènera les écologistes. La maire de Paris Anne Hidalgo a été choisie pour représenter le Parti Socialiste. L’ancien ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, s’est présenté de lui-même. Du côté de l’extrême gauche, les partis de Lutte ouvrière et du Nouveau Parti Anticapitaliste seront représentés par Nathalie Artaud et Phillipe Poutou, tandis que le Parti Communiste Français a désigné son secrétaire national Fabien Roussel comme candidat.

Parmi les candidats ne faisant partie ni de la gauche ou de la droite, nous pouvons citer Jean Lassalle et le candidat du « Frexit » François Asselineau.

Bien que le président Macron ne soit pas officiellement dans la course, celui-ci sera très probablement candidat à sa réélection.

Cette présidentielle s'organisera autour des thèmes traditionnels de l’immigration et de la question européenne, mais aussi de la question climatique et de la question sanitaire.

WhatsApp Image 2021-11-30 at 16.27.56

Ayman Ragab

Arrivé à Hong Kong en août 2021, Ayman est étudiant en Master en Relations internationales à la City University de Hong Kong. En parallèle à ses études, il propose ses talents de rédacteur à Lepetitjournal.com.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale