TEST: 2261

Les associations d'aide alimentaire et la restauration s'organisent à Hong Kong

Par Patricia Herau-Yang | Publié le 16/03/2022 à 14:08 | Mis à jour le 17/03/2022 à 02:11
Photo : Food Panda, ange ou démon de la restauration? photo@ Wikimedia
Associations d'aide alimentaire et restauration à Hong Kong en temps de Covid

On doit manger par deux au restaurant à Hong Kong. Les courses au supermarché sont un temps de déprime, alors que les fanes de radis se battent en duel avec les viandes les plus chères, seules restant disponibles au ravitaillement. Les temps sont durs, que faire ? Back to basics avec un point sur l’aide alimentaire.

Food Panda

Alors que la distanciation sociale impose de prendre ses repas par deux au plus à Hong Kong, la restauration est sans aucun doute un des secteurs les plus touchés par la crise. Food Panda, un des acteurs majeurs du F&B et un des grands gagnants du boom de la restauration takeaway à Hong Kong, a annoncé 3 millions HKD en soutien à la communauté. 12 000 bons de restauration (1 million HKD) vont être distribués aux Hongkongais dans le besoin via 15 sociétés caritatives réputées et des investissements vont être faits à destination des partenaires de Food Panda.

Ainsi, les restaurants bénéficieront de frais réduits pour être listés sur la plateforme, et de réductions sur les sacs en papier et le packaging ‘vert’ de Food Panda. Les magasins partenaires vendant des produits locaux seront aussi favorisés.

Les livreurs auront accès à 7 000 kits de self-test, une assurance maladie améliorée, des masques, du gel hydroalcoolique et les colis thermiques pourront être aseptisés. Tout ceci vise à attirer les professionnels de la restauration pour un complément de revenu.

On aime l’approche holistique d’un géant du F&B.

Hong Kong Jockey Club

Acteur majeur du caritatif à Hong Kong, le HKJC a déroulé plusieurs séries de mesures notamment sur l’alimentation et la restauration.

Le Jockey Club Food Assistance Programme, qui soutient les personnes à faibles revenus via son E-Food Bank, couvre aujourd’hui 30 000 personnes. Chacun des bénéficiaires reçoit chaque semaine 400 HKD par semaine pour faire ses courses sur HOME+ ou le service Pandamart de Food Panda, et ce pendant au minimum 4 semaines. Les produits disponibles ont été sélectionnés par des diététiciens pour leurs qualités nutritionnelles.

Des distributeurs automatiques de nourriture ont aussi été installés à travers la ville et des repas chauds gratuits servis aux personnes dans le besoin. Depuis septembre 2020, ce sont 450 millions HKD qui ont été affectés à des aides alimentaires à Hong Kong, en partenariat avec St. James' Settlement.

Le HKJC avait proposé, à chacune des vagues de Covid, des aides originales et très pratiques : masques bien sûr, mais aussi cartes SIM et forfaits Data pour les étudiants au début du home schooling, soutien à la recherche d’emploi, soutiens aux minorités ethniques de Hong Kong parfois discriminées pendant les rebonds de l’épidémie, et plus récemment distribution de smartphones avec "LeaveHomeSafe", kits RAT, filtres HEPA pour les personnes âgées, population la plus touchée.

On aime la capacité d’adaptation du HKJC et ses aides bien ciblées.

Gingko House

L’équipe de The Ginkgo House Love Project soutient les personnes à faibles revenus et les personnes âgées en distribuant de la nourriture. Pour tout juste 38 HKD, l’organisation apporte un repas chaud et une soupe. Plus original, Gingko House soutient aussi l’emploi des personnes âgées dans les restaurants hongkongais (sans doute limité par les temps qui courent…). Enfin, Gingko House se rend dans les habitations pour faire un ménage en profondeur et une désinfection.

On aime le côté minimaliste du soutien, pas de chichi, des actes !

 

Associations d'aide alimentaire et restauration à Hong Kong en temps de Covid
Grand ménage de printemps par Gingko House photo@Wikimedia

 

Bethune House

Pionniers dans l’accompagnement et le soutien des Foreign Domestic Helpers, Bethune House a depuis la crise du Covid recentré son soutien. Si à l’origine l’association proposait des logements temporaires, de la formation, du soutien juridique, aux helpers exploitées, c’est aujourd’hui tout un volet alimentaire qui accompagne les FDH. Bethune distribue ainsi nourriture et boissons, tests RAT, mais aussi couvertures et produits du quotidien. 1000 HKD suffisent pour soutenir une personne une semaine complète.

On aime les helpers au sens large et donc ceux qui les aide à mieux manger.

Impact HK

Impact HK est spécialisé dans le soutien aux SDF et chômeurs. Abri et opportunités professionnelles sont le cœur de leur action, ainsi que santé mentale et estime de soi. Nombreuses sont en effet les reconversions professionnelles en ces temps de crise. Impact HK vise 3 000 repas chauds offerts chaque semaine et un abri pour 372 personnes.

On aime sortir les gens de la rue, dans une des villes les plus riches du monde.

La French Chamber Foundation

La French Chamber Foundation agit avec Make it work sur l’employabilité et le bien-être des Hongkongais. On considère que 1 million de personnes constitue des travailleurs pauvres. La French Chamber Foundation aide 800 milles personnes. 76,436 repas chauds et plats froids ont été servis gratuitement (lundi, mercredi, vendredi), et 830 colis alimentaires et de nettoyage distribués. L’aspect repas est traité en partenariat avec Food Angel (ci-dessous).

On aime le focus de la Chambre sur les travailleurs pauvres, souvent délaissés.

Food Angel

Alors que les supermarchés sont dévalisés, il ne reste malheureusement plus sur les étals que les marchandises les plus chères. C’est désagréable certes, mais c’est carrément dramatique pour les personnes aux revenus modestes. Food Angel récolte pour eux les marchandises d’épicerie, dans des boîtes ou des stations de collecte. Food Angel récupère aussi les surplus de l’industrie et les recycle en repas nutritifs, lesquels sont ensuite redistribués aux plus démunis.

On aime les anges en général, et les anges qui recyclent encore plus.

Feeding Hong Kong

Cette association récupère la nourriture et la recycle vers les communautés vulnérables. Les prix volatils de l’alimentaire mettent dans la difficulté un nombre croissant de Hongkongais. On peut les soutenir par des dons de nourriture et bien sûr de bénévolat. Ils ont particulièrement besoin de mains pour emballer les aliments dans leurs entrepôts.

On aime les actions simples, mais efficaces.

Uplifters

L’association de soutien aux Helpers, bien connue pour ses cours et son accompagnement, a rajouté une corde à son arc avec une collection de ressources liées au Covid pour les helpers et leurs employeurs. On y trouve des conseils d’hygiène, de l’accompagnement psychologique, une banque d’information, et même des entretiens avec Médecins sans frontière. Ça ne nourrit sans doute pas son homme (ou sa femme) mais…

On aime leur Helper Appreciation Day, le 30 mai : offrez-vous un bon gueuleton pour fêter ça.

pat

Patricia Herau-Yang

Patricia a passé de nombreuses années en Chine, exercé le métier de traductrice français-chinois. Depuis son arrivée à Hong Kong, elle s'est mise au cantonais et pratique la randonnée. Elle contribue au Petit Journal sur le volet culturel, entre autres...
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

antono ven 18/03/2022 - 10:04

Non mais merci les services de livraison XD ... Food Panda et autres intermédiaires sangsues, c'est un poison pour la restauration. Passer par eux, c'est réduire 30% la marge de votre restaurant préféré.

Alors en ces temps durs, si vous voulez vraiment aider la restauration de proximité à survivre, fuyz Food Panda, bougez vos petites fesses et allez directement chercher votre commande à emporter chez votre restaurateur, sans intermédiaire.

Répondre

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale