Vendredi 22 novembre 2019
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

20 octobre - Journée des femmes vietnamiennes : 10 femmes d’influence

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 20/10/2019 à 08:54 | Mis à jour le 21/10/2019 à 17:38
journee femmes vietnamiennes

La Journée des femmes vietnamiennes est célébrée chaque année, à la date du 20 octobre. En cette occasion, lepetitjournal.com Ho Chi Minh Ville vous propose de découvrir 10 figures féminines d’influence au Vietnam. 

Ngày Phụ nữ Việt Nam ou la Journée des femmes vietnamiennes est une fête importante pour la femme au Vietnam. Mise en place le 20 octobre 1930, consécutive à la création le même jour de l’Union des femmes vietnamiennes, cette célébration rappelle chaque année au peuple vietnamien que les femmes se sont rassemblées et battues elles aussi pour l’indépendance du pays. Depuis lors, elles n’ont jamais cessé de faire valoir leurs droits, au même titre que ceux de la gent masculine. En ce jour spécial,  ces demoiselles reçoivent des cadeaux, des fleurs et les félicitations de leur entourage. 

lepetitjournal.com HCMV vous présente une sélection de 10 femmes de caractère, dont le goût de l’indépendance les a placées sur le devant de la scène nationale vietnamienne. 

Hai Bà Trưng

journee femmes vietnamiennes
© Wiki Commons. Reconstitution, les soeurs Trưng à dos d'éléphant 

Non ce n’est pas un nom de rue anodin. Hai Bà Trưng désigne les deux soeurs Trưng ayant vécu il y a presque 2 000 ans, dans un village au nord du Vietnam.  Issues d’une famille de militaires, elles connaissaient les arts martiaux et la stratégie de guerre. Ces héroïnes auraient formé une armée composée principalement de femmes et combattu l’invasion chinoise pendant 2 ans, perchées sur les remparts de 65 citadelles. Plus tard, terrassées par une armée plus grande que la leur, les soeurs Trưng se seraient suicidées en se jetant dans une rivière pour ne pas laisser satisfaction aux envahisseurs chinois, en l’an 43. À ce jour, le duo familial représente la première forme de féminisme à avoir émergé, très tôt dans l’Histoire vietnamienne. 

Henriette Bùi Quang Chiêu 

journee femmes vietnamiennes

Née en 1906 à Hanoi, Henriette Bùi Quang Chiêu, issue d’une riche famille franco-vietnamienne a été la première femme médecin au Vietnam. Après avoir grandi à Saigon, elle fait ses études à l’Institut de médecine de Paris, duquel elle ressort médaillée pour sa thèse brillante. Dotée d’un fort tempérament, Henriette Bùi Quang Chiêu n’a pas hésité à se dresser contre les médecins français, lorsqu’elle était Chef de service gynécologie à l’hôpital de Cho Lon, afin de faire valoir les droits des médecins vietnamiens. Son divorce s’inscrit aussi dans une démarche d’émancipation de la femme, à l’époque considéré comme scandaleux pour quelqu’un de son rang. Elle a consacré sa vie entière à ses patients et au développement de la médecine au niveau national. Ses cendres reposent à Ben Tre, dans le delta du Mékong. 

Trần Ngọc Lan Khuê

journee femmes vietnamiennes

Trần Ngọc Lan Khuê est un mannequin ayant remporté le Vietnam Supermodel Contest en 2013, Miss World Vietnam en 2014 et ayant atteint la 11ème place au concours de Miss Monde 2015. Première ambassadrice de l’Oréal Paris au Vietnam et directrice générale de l’agence Elite Model Vietnam, la jeune femme est issue d’une famille d’intellectuels. Avant de se lancer pleinement dans sa carrière de top model, Lan Khuê était une étudiante brillante à l’Université des Sciences Sociales et Humaines de Saigon, avec une spécialisation en langue allemande et littérature. Inquiète de voir ses études compromises en faveur du mannequinat, sa famille lui a donné un an pour faire ses preuves dans le métier, qui était jusqu’alors un job à temps partiel. Aujourd’hui célèbre dans tout le Vietnam, suivie par 700 000 abonnés sur Instagram, Lan Khuê attend son premier enfant. 

Suboi 

journee femmes vietnamiennes

Influencée entre autres, par des artistes tels que Eminem, Snoop Doog, Kendrick Lamar, Azealia Banks… Suboi (de son vrai nom Hàng Lâm Trang Anh), est la première femme à s’être imposée dans le monde du rap au Vietnam. Considérée comme la reine du hip-hop dans le pays, la jeune femme a la particularité de pouvoir rapper aussi bien en vietnamien qu’en anglais, chose inédite. En 2015 et 2016, elle est invitée par le festival américain South by Southwest, et sa carrière prend alors une dimension internationale. A ce jour, elle est la première Vietnamienne à s’y être produite sur scène. Puis, la même année, elle s’attire l‘attention des médias du monde entier en rappant devant Barack Obama, pendant une session questions-réponses avec de jeunes figures de la ville, à l'occasion d'une visite de l'ex-président américain. 

Hương Giang Idol 

journee femmes vietnamiennes

Chanteuse et animatrice originaire de Hanoi, Hương Giang Idol est la première femme transsexuelle à avoir participé au programme Vietnam Idol en 2012, non sans peine, puisqu’elle a dû se servir de la carte d’identité de sa soeur pour pouvoir concourir. Depuis, elle a gardé le nom de Hương Giang, y ajoutant le terme Idol par la suite pour se différencier. Elle a été se faire opérer en Thaïlande pour une transformation physique totale. Son palmarès lui confère une première place à l’Amazing Race 2014, émission de jeux sportifs télévisée, ainsi que le titre de Miss International Queen en 2018, concours thaïlandais dédié aux femmes transgenres, dont elle est devenue un véritable symbole au Vietnam. 

Nguyễn Thị Kim Tiến

journee femmes vietnamiennes
© Screenshot YouTube 

C’est la seule représentante féminine au gouvernement vietnamien : Nguyễn Thị Kim Tiến est Ministre de la santé. Doctorante en médecine, elle a également été directrice de l’Institut Pasteur à Saigon. Son travail et son dévouement lui ont valu plusieurs distinctions, dont Médecin du peuple, plus haut titre vietnamien décerné à quelqu’un travaillant dans le domaine de la santé, Médaille du travail, Médaille de la jeunesse créative et la Légion d’honneur française. Elle apparaît également au classement Forbes Vietnam des 50 femmes les plus influentes du pays.

Mai Kiều Liên

journee femmes vietnamiennes
© Screenshot YouTube

Née à Paris en 1953, Mai Kiều Liên s’est formée en Russie à l’université de Moscou dans le lait, en tant qu’ingénieure process. Sa carrière à l’ascension rapide, notamment grâce à sa capacité à moderniser la marque, l’a propulsée au rang de présidente de l’entreprise laitière Vinamilk. Celle-ci jouit d’une solide réputation en Asie et sa valeur est estimée à 2, 2 milliards de dollars. Mai Kiều Liên a reçu près d’une vingtaine de titres honorifiques et prix prestigieux, aussi bien locaux qu’internationaux lors de sa carrière, dont plusieurs Médailles du travail (2001-2006), le Prix Yellow Rose de la Femme d’affaires exceptionnelle en 2009, remis par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam (VCCI),  le titre de PDG numéro un au Vietnam, par le Conseil des experts et conseillers économiques vietnamiens en 2014, l’Asia Nikkei Award et le New Zealand - ASEAN Award en 2015 etc. 

Nguyễn Thị Phương Thảo 

journee femmes vietnamiennes
© Screenshot YouTube

Nguyễn Thị Phương Thảo, doctorante et titulaire de deux bachelors dans la finance et l’économie  a monté un véritable empire avec des choix professionnels astucieux : après avoir fait ses armes en Russie à l’Université de l’économie et l’Université de technologie chimique D. Mendeleïev de Moscou, elle est aujourd’hui à la tête de VietJet Air, compagnie aérienne lowcost dont la valeur nette était estimée à 3,5 milliards de dollars en 2018. C’est la première femme millionnaire vietnamienne à avoir bâti sa fortune seule, en étant partie de quasiment rien. Vraie femme d’affaires, elle a également investi dans la banque et trois resorts vietnamiens.  

Bùi Thị Thu Thảo

journee femmes vietnamiennes
© Screenshot YouTube 

Championne d’Asie du saut en longueur en 2017 en raflant la première place aux championnats d’Asie a Bhubaneswar et aux Jeux d’Asie du sud-est à Kuala Lumpur, Bùi Thị Thu Thảo est une figure sportive importante au Vietnam, originaire de Hanoi. L’année dernière, elle remportait également la médaille d’or aux Jeux asiatiques de Jakarta. Elle apparaît en 2019 au classement Forbes Vietnam des 50 femmes les plus influentes du pays, dans la catégorie sport. En septembre dernier, la jeune sportive a annoncé au Département général de l'Éducation physique et des Sports son impossibilité de concourir aux Jeux d’Asie du Sud-Est 2019, qui auront lieu cette année aux Philippines, en raison d’une blessure persistante à la hanche et de raisons familiales. 

Nguyễn Thu Trang 

journee femmes vietnamiennes
© Screenshot YouTube

Journaliste d’investigation et représentante du Journal des femmes Báo Phụ nữ à Ho Chi Minh Ville, Nguyễn Thu Trang a participé à des enquêtes d'envergure nationale et révélé divers scandales dans l’actualité vietnamienne, ce qui lui a valu de nombreux prix de la presse et une reconnaissance parmi les 50 femmes les plus influentes au Vietnam du classement Forbes Vietnam 2019. Discrète et humble, la journaliste préfère demeurer à l’ombre des projecteurs et se consacrer entièrement à son travail : aider son prochain en révélant la vérité. 

0 Commentaire (s)Réagir