Jeudi 12 décembre 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le 23 mai 2019, la Loi fondamentale allemande fêtera ses 70 ans

Par Armand Pasquier | Publié le 22/05/2019 à 06:00 | Mis à jour le 22/05/2019 à 10:21
Photo : Paulskirche - © Tourismus+Congress GmbH Frankfurt am Main
Allemagne Francfort Paulskirche Loi fondamentale 70 ans 1949-2019

Le 23 mai 2019, l’Allemagne célèbre les 70 ans de la Loi fondamentale. Si à Berlin, les députés du Bundestag ont pris un peu d'avance en commémorant l'événement le 16 mai dernier proposant des idées d’amendement, à Francfort, les célébrations mettront la jeunesse à l’honneur deux jours durant, les 23 et 24 mai.

La République fédérale d’Allemagne proclama la Loi fondamentale le 23 mai 1949, à Bonn, capitale jusqu’en 1990. Trois ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le nazisme a laissé derrière lui, des millions de morts et des villes en ruine. Sous la tutelle des Alliés, l’Allemagne doit se reconstruire pour lui permettre d’avancer en instaurant une démocratie.


Un nouvel état fédéral

A la fin de la guerre, les Américains, les Anglais et les Français veulent créer un Etat Ouest allemand. Dans un début de guerre froide naissante, l’URSS occupe déjà en 1948 la partie Est de l’Allemagne. Les Alliés et en particulier les Américains ont l’intention de supprimer l’idéologie nazie, ce qu’on appellera le processus de dénazification. Pour cela, il faut réunir l’Allemagne et élaborer une constitution démocratique. Le 1er juillet 1948, les Alliés convoquent à Francfort, les ministres présidents des 11 länder de leur zone d’occupation. Ils leur demandent de réunir une assemblée constituante pour pouvoir écrire une constitution démocratique. Sous la tutelle des Alliés, la constitution devra créer un nouvel état fédéral respectant les droits et les libertés de chacun. Les Alliés exigent aussi un contrôle permanent et un redécoupage des länder.

Après de nombreux mois de discussion, les onze ministres ne veulent créer une constitution mais une Loi fondamentale pour ne pas diviser le pays. Ils veulent aussi attendre le vote de toute l’Allemagne pour pouvoir faire approuver le texte par référendum. Cependant, ils ne peuvent pas rejeter la demande des Alliés et un conseil parlementaire est constitué.


Un embryon démocratique

Il a fallu 9 mois de discussions pour rédiger la Loi fondamentale. Les Alliés et les constituants ne veulent pas reproduire le totalitarisme conduit par la République de Weimar. Le conseil parlementaire rédige librement les textes de loi mais toujours sous la surveillance des Alliés. Après de longs débats houleux, le conseil parlementaire propose le 8 mai 1949, un texte qui est approuvé après quelques modifications des gouverneurs militaires alliés. La Loi fondamentale est ratifiée par tous les parlements des länder occupés à l’Ouest et elle deviendra officielle le 23 mai 1949. Elle entrera en vigueur le lendemain de sa promulgation.

loi fondamentale
Pixabay

Le but principal était de ne pas reproduire les erreurs de la République de Weimar et du nazisme, la Loi fondamentale porte une importance aux droits fondamentaux des citoyens. On définit les droits dont dispose chaque citoyen face aux représentants de la souveraineté. D’autres droits sont également importants dans la constitution comme la protection de la dignité humaine, la liberté d’expression et de la presse ainsi que la laïcité.

La chute du mur de Berlin et la réunification de l’Allemagne le 3 octobre 1990, la Loi fondamentale deviendra la constitution de tout le pays. La Loi fondamentale devait être un texte de loi temporaire pour créer un nouvel état fédéral mais il n’a pas été changé depuis la réunification de l’Allemagne.

Cependant la constitution fait l’objet de nombreuses révisions mais elle n’a jamais été approuvée lors d’un référendum comme il était inscrit au départ.


Francfort célèbre les 70 ans de la Loi fondamentale à la Paulskirche

Pour célébrer les 70 ans de la Loi fondamentale, la jeunesse sera mise à l’honneur à la Paulskirche les 23 et 24 mai et invitée à s’interroger. Dans ce lieu historique de la démocratie allemande, onze classes de 4 écoles de Francfort, soit 600 élèves, seront réunies pour célébrer l’évènement. La Loi fondamentale et son importance pour vivre ensemble dans notre société sont au cœur d’un programme varié de discussions avec des experts, de poésie slam, d’un quiz constitutionnel et de musique.

Ces commémorations autour des 70 ans de la Loi fondamentale seront l’occasion de mener une réflexion sur les fondements de notre démocratie, la liberté, la justice et la paix en Allemagne, mais aussi en Europe. Elles sont organisées par les deux fondations « Stiftung Polytechnische Gesellschaft” et “GemeinnützigenHertie-Stiftung” en coopération avec la ville de Francfort, le ministère de la Culture de Hesse, le Frankfurter Allgemeine Zeitung et la Hessischer Rundfunk.

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ARTICLE SPONSORISÉ

Emploi-Allemagne. Le spécialiste de l'emploi des Français en Allemagne

Née à Francfort il y a plus de 20 ans, Emploi-Allemagne est une plateforme d’aide à l'insertion professionnelle des Français en Allemagne. Sa présidente, Anne-Chrystelle Bätz nous en dit plus.

Que faire à Francfort ?

Heidelberg Mannheim Appercu
GASTRONOMIE

Le vin chaud, tradition et dégustation maison

Boisson emblématique autour de Noël, le vin chaud non seulement réchauffe mais présente de nombreux bienfaits pour la santé. Depuis quand la recette existe-t-elle et comment la préparer soi-même ?

Vivre à Francfort

ARTICLE SPONSORISÉ

Emploi-Allemagne. Le spécialiste de l'emploi des Français en Allemagne

Née à Francfort il y a plus de 20 ans, Emploi-Allemagne est une plateforme d’aide à l'insertion professionnelle des Français en Allemagne. Sa présidente, Anne-Chrystelle Bätz nous en dit plus.

Expat Mag

Bucarest Appercu

Les 5 plus beaux châteaux de Roumanie

Quand vous pensez à la Roumanie sans y être jamais allé, vous ne pouvez pas ne pas imaginer des forêts, des montagnes et des châteaux fantastiques. Eh bien la réalité n'est pas si éloignée de la ficti