Mercredi 19 septembre 2018
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

GASTRONOMIE - Le kebab, véritable institution en Allemagne

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 29/08/2018 à 07:00 | Mis à jour le 29/08/2018 à 16:39
Photo : (Photo AB lepetitjournal.com/francfort)
GASTRONOMIE - Le kebab, véritable institution en Allemagne

Le kebab se trouve à tous les coins de rue en Allemagne. Encore appelé döner ou kebap, celui ci est particulièrement apprécié par les Allemands qui en sont de très gros consommateurs. Peu cher, gourmand et rapide à avaler, le kebab qui s’apparente au sandwich grec en France a connu un succès international. Comment est né le kebab et pourquoi est-il si réputé en Allemagne ?

 

Le kebab, un plat turc ?

 

Selon une légende, les guerriers turcs cuisaient leur viande à l’épée, genèse de la broche. kebab ou kebap signifie viande grillée et döner l’action de faire tourner la viande. Malgré son nom aux consonances turques, le kebab ne serait pas né en Turquie. C’est à Berlin qu’il aurait vu le jour pour la première fois, en 1971. Son créateur, Mehmet Aygün, quitte la Turquie à l’âge de 16 ans pour travailler dans la restauration rapide. En 1971, il a l’idée de placer cette fameuse viande grillée dans un pain pita avec de la salade. Il aurait également inventé la célèbre sauce blanche qui accompagne le kebab : yaourt à l’ail, sel, poivre. Il explique : "Le kebab existe depuis plus de 250 ans sous forme de plat sur une assiette. Mais en 1971, j'ai eu l'idée de mettre ce plat dans un pain, idée qui est aujourd'hui devenue une nouvelle industrie. Je pensais qu'il serait plus pratique pour les clients de pouvoir emporter leur nourriture plutôt que de la consommer sur place. »

Mais pour certains, Mehmet Aygün n’est pas le créateur du kebab. D’autres immigrés turcs se disputent la place d’inventeur du fameux sandwich. Kadir Nurman a affirmé en être le concepteur, à Berlin, en 1972. Il trouve le soutien de l’association européenne des fabricants turcs de kebabs qui lui reconnaît ce statut en 2011. À ces deux personnes vient s’ajouter un troisième concurrent, Nevzat Salim, qui aurait commencé à vendre des pains fourrés en 1969 à Reutlingen, dans le sud-ouest du pays, vers Stuttgart.

Si son premier cuisinier reste inconnu, le kebab sous la forme qu’on lui connait, est bien allemand, ce qui explique sa place dans la restauration germanique.

 

Le kebab, roi de la street food

 

Un pain pita garni de viande grillée – agneau, veau, dinde ou encore poulet –, salade, tomates, oignons, sauce blanche, et en Allemagne du chou blanc et rouge en sus, voilà ce qui fait le succès du sandwich. Le kebab doit certainement sa célébrité à sa simplicité et à son goût. Le kebab est gras et bon, mais il est également très peu cher. Comptez environ 5 à 6€ pour un kebab et une portion de frites. Ainsi, 310 millions de kebabs sont consommés par an en France, soit 10 par seconde !

Cependant, tout succès connait ses détracteurs, et le kebab est loin de faire l’unanimité, et est devenu pour beaucoup le symbole de la malbouffe. Choisir son kebab n’est pas anodin, car ce dernier n’est pas encore soumis à la réglementation. La qualité de la viande est souvent remise en question. Un prix trop attractif peut cacher des ingrédients de mauvaise qualité comme des sauces toutes préparées, des frites surgelées et une viande à l’origine inconnue préparée dans de mauvaises conditions sanitaires…

Mais le kebab a su se réinventer, et la gastronomie du kebab est en plein essor. Beaucoup de restaurants confectionnent leurs broches eux-mêmes, utilisent des produits frais et créent des sauces revisitées.

 

Le Döner Boat, une initiative originale à Francfort

 

Toutes les villes allemandes, petites ou grandes, regorgent de nombreux endroits où déguster ou avaler sur le pouce un kebab.

Mais à Francfort, l’aventure gustative revêt un caractère tout particulier. En effet, chaque année d’avril à octobre, le Döner Boat jette son encre sur le Main. Il est l’unique bateau de kebab en Europe, ce qui fait de lui une expérience unique. Vous y retrouverez bien sûr des kebabs, mais également d’autres spécialités turques ainsi que de nombreux poissons et pourrez profiter des bords du Main au son de la musique turque.

Dönerboat
(Photo AB lepetitjournal.com/francfort)

 

Le kebab est même célébré en musique

 

A Paris, le fameux groupe français « La Caravane Passe » qui mêle rap, jazz manouche, fanfare balkanique, rock alternatif et électro s’est aussi penché sur le kebab et lui a consacré une chanson aux intonations très métissées sur fond de darbouka. Ecoutez, vous allez adorer !

 

 

Agathe Bossard (www.lepetitjournal.com/francfort), mercredi 29 août 2018

 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter

Suivez-nous sur facebook

Suivez-nous sur twitter

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

World Clean Up Day – Comment y participer en Allemagne ?

La journée mondiale de ramassage des déchets ou World Clean Up Day est organisée le vendredi 15 septembre. 150 pays participent à l’opération dont l'Allemagne. Comment y participer près de chez vous ?