Lundi 22 juillet 2019
Francfort
Francfort
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

''ZUR SACHE CHÉRIE'' - ''La femme allemande est merveilleuse. Elle pourrait être parfaite si seulement elle savait comment flirter''

Par Lepetitjournal Francfort | Publié le 01/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 02/05/2016 à 04:55

 

Vous êtes fraichement débarqué en Allemagne et vos tentatives de séduction n'ont pas les mêmes retombées qu'en France ? Pas de panique, si vous l'avez manqué lors de sa sortie en 2010, sachez que l'ouvrage d'Alain-Xavier Wurst ?Venons-en au fait Chérie. Un Français désespère face aux femmes allemandes? est encore dans les bacs et peut vous aider à percer quelques mystères.

Un Français à la conquête du pays de Goethe et de l'amour franco-allemand

Alain-Xavier Wurst, journaliste français ayant travaillé pour Zeit Online entre autres, s'est installé à Hambourg il y a maintenant plus de dix ans. Fasciné par la langue allemande et ses combinaisons multiples de mots interminables, mais aussi par la gent féminine, il décide de partir à la conquête du pays de Goethe et d'expérimenter l'amour franco-allemand. Les demoiselles d'outre-Rhin cristallisent depuis de nombreuses années les fantasmes du jeune Français, que ce soit dans la célèbre publicité "Kinder Surprise" où la jeune maman respire la candeur et le naturel ou lors de défilés de mode où la chevelure dorée de Claudia Schiffer et le déhanché sensuel de Heidi Klum font monter en flèche le taux d'hormones masculines de notre auteur ou encore sur les plages de la côte Atlantique souvent peuplées durant l'été par de sylphides naïades venues d'ailleurs, aux longues jambes, aux yeux clairs et au teint évanescent, que notre bienfaiteur Alain-Xavier, se propose de protéger des rayons néfastes du soleil en les badigeonnant de crème anti UV.
Cette fascination persiste et Alain-Xavier est bien déterminé à exercer ses talents de séducteur au pays de Goethe et percer les secrets de la femme allemande.

Le gouffre de l'interculturalité

Mais voilà, les techniques de drague de notre charmeur, éprouvées auprès de ces dames dans l'Hexagone, voire labellisées, auxquelles on pourrait presque décerner comme pour les bons vins, l'Appellation d'Origine Contrôlée ou AOC, n'ont pas du tout le même écho de l'autre côté du Rhin. A son grand désespoir, Alain-Xavier est déconcerté par le pragmatisme inapproprié des Allemandes dans certaines situations de flirt et leur incapacité à se prêter au jeu de la séduction. Tout doit être réglé, organisé, planifié. Il sera ainsi confronté à une interruption violente de ses tentatives de rapprochement amoureux par un "Stopp! Ich muss mir die Zähne putzen" (Stop ! Je dois me laver les dents) ou interloqué et près de tomber dans le gouffre de l'interculturalité par la "Besucherritze", fente qui sépare les deux matelas accolés du lit traditionnel allemand comme le "Mur" séparait Berlin est et ouest.
On ne cesse de parler de l'amitié franco-allemande mais l'amour franco-allemand est-il vraiment possible ?
Alors que la France est connue pour sa flexibilité, son savoir-faire, son laisser-faire, l'Allemagne quant à elle, rime avec exactitude, précision, pragmatisme, des qualités qui n'ont vraisemblablement pas leur place dans le domaine du flirt.

Le fautif serait non pas la femme mais... l'homme allemand

Aussi, selon Alain-Xavier Wurst, une mini Alice Schwarzer, figure du mouvement féministe allemand, sommeillerait en chaque femme allemande, qui préfère être considérée comme un individu et non célébrée comme une femme avec un grand F. Cependant, le problème de compréhension réciproque homme femme, ne viendrait pas seulement de la femme, mais bel et bien de l'homme allemand ! Celui-ci imprégné dès sa plus tendre enfance par les qualités germaniques indéniables citées plus haut, ne saurait en réalité pas aborder les femmes, menacé par les règles et les interdits qui planent au-dessus de l'Allemagne comme un nuage radioactif. Le ver est donc dans le fruit ! Bien sûr le flirt existe en Allemagne, mais celui-ci est forcé, organisé, et n'existe la plupart du temps qu'après la désinhibition par l'alcool, l'Allemand préférant la perte de contrôle à la communication ludique, jugée frivole, que pratiquent les Français comme un sport national.

Installation de zones de flirt pour sauver l'Allemagne

En vue de sauver l'Allemagne qui connait des évolutions démographiques radicalement opposées à celles de la France, l'auteur propose même des mesures concrètes, comme l'installation de "la Flirtstunde" (l'heure du flirt) au bureau ou de la "Flirtzone" (zone de flirt) dans les cafés et restaurants, qui seraient définies par une loi et par conséquent plus adaptées au mode de fonctionnement allemand.

Alors, avant Messieurs, que vos tentatives d'approches de la gent féminine en Allemagne ne retombent comme un soufflet, lisez ce livre frais et amusant, apprenez à décoder le langage subtil de la séduction au pays de Goethe et évitez les faux-pas. Véritable guide de survie, "Zur Sache, Chérie" nous montre avec humour et légèreté une des multiples facettes de l'interculturalité.

A prendre au second degré cependant?

Valérie Keyser (www.lepetitjournal.com/francfort), lundi 2 novembre 2015

"Zur Sache, Chérie"
Ein Franzose verzweifelt an den deutschen Frauen 
Alain-Xavier Wurst
Rowohlt Taschenbuch Verlag, 192 S.
01.12.2010 - 8,99 ? - 978-3-499-62614-2
http://www.rowohlt.de/e-book/alain-xavier-wurst-zur-sache-cherie.html

lepetitjournal.com Francfort

Lepetitjournal Francfort

Les dernières actus de la région, des portraits de francophones, des interviews exclusives et idées de sorties c'est sur www.lepetitjournal.com/francfort !
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Philon ven 11/01/2019 - 08:32

Inversement il manque encore un livre symétrique sur les hommes allemands (qui ne prennent pas l'addition et ne draguent pas) vus par une Française venue en Allemagne pour étudier, travailler et trouver éventuellement un compagnon...là encore, j'ai retrouvé pas mal d'observation de nos voisins exactes ( pas second degré du tout hélas) chez AX Wurst. C'est vrai par exemple que les Allemandes sont hyper féministes. Cela se voit dans leur comportement envers le sexe fort mais aussi envers le sexe faible. Les femmes des pays latins, par définitions "non émancipées" font l'objet de leurs leçons de féminisme. Elles ont abondamment critiqué mes jupes; mon maquillage, mes jambes épilées et ce qu'elles appellent avec mépris la "dépendance affective" ( accompagnement de tout amour vécu sérieusement en France, maladie mentale à rééduquer en Allemagne où le très primitif best seller de l'Américaine Robin Norwood "ces femmes qui aiment trop" a fait florès). Pour faire simple, je dirais volontiers que je trouve les femmes allemandes très dures, très masculines au tempérament et les hommes allemands par trop féminisés. Et donc...je suis revenue vivre dans ma chère douce France.

Répondre
Commentaire avatar

sophinette jeu 13/06/2019 - 17:04

Bonjour, J´habite en Allemagne depuis 30 ans et ai des conclusions un peu analogues. Mais - les allemands ne sont pas plus féminisés - la sécurité des allemandes (pas forcément des étrangères en Allemagne) est mieux assurée. - L´autostop est (était) plus sain en Allemagne. Ce livre symétrique manque pour la lecture des codes outre-Rhin Bonne journée

Répondre

Que faire à Francfort ?

COMMUNIQUÉ

La présence française de la Révolution à l’Empire

Saviez-vous que 204 corps de soldats napoléoniens ont été découverts à Rödelheim ? L’expo du Consulat « La présence française de la Révolution à l’Empire » retrace cette période mouvementée.

Vivre à Francfort

Infos pratiques

Etancher sa soif aux fontaines d'eau potable de Francfort

La canicule revient la semaine prochaine ! Pensez à vous hydrater. Deux fontaines de la société Mainova distribuent gratuitement de l’eau potable dans le centre-ville.

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...

Sur le même sujet