TEST: 2254

Mythologie celtique irlandaise - La légende des enfants de Lir

Par Lepetitjournal Dublin | Publié le 20/12/2021 à 00:00 | Mis à jour le 13/01/2022 à 12:44
Photo : Crédit Photo : Yvonne Wakefield
Statue des enfants de Lir

L'Irlande foisonne de légendes, avec des thèmes variés et de nombreux êtres mythologiques (On pense ici au Leprechaun par exemple !). La légende des enfants de Lir réunit les Gaëls, les luttes de pouvoir, la trahison et le christianisme

 

La légende des enfants de Lir prend sa source dans la tribu des dieux irlandais, les Tuatha Dé Danaan. Bodearg est élu roi, au mécontentement de Lir, le dieu de la mer. Celui-ci est alors forcé à vivre en ermite, jusqu'au décès de sa femme.

Bodearg lui propose de d'épouser une de ses filles, à condition que Lir le reconnaisse comme roi légitime.

Lir accepte et sa femme lui donne quatre enfants avant de mourir en couche. Bodearg offre alors une deuxième de ses filles, Aoife, à Lir. Si tout se passe bien au début, Aoife devient peu à peu jalouse de l'amour que porte Lir à ses quatre enfants. Elle prépare alors un plan pour supprimer les enfants, en espérant que Lir reviendra à elle ensuite. Elle prétexte une visite à leur grand-père pour emmener les quatre enfants en l'absence de Lir.

900 ans d'errance

Lors du passage au Loch Derravaragh (lac des chênes), Aoife demande aux domestiques de tuer les enfants. Devant leur refus, elle transforme elle-même les quatre frères et soeurs en cygnes. Elle leur laisse le don de parole et leur donne le don de chanter une musique reposante pour calmer les esprits, En revanche, les quatre cygnes sont condamnés à vivre 300 ans dans le Loch Derravaragh, puis 300 dans le Straits of Moyle (entre l'Ecosse et l'Irlande), et enfin 300 ans sur Inishglora, une île au large du comté de Mayo.

Lir est mis au courant de la malédiction, et Aoife est punie, transformée en sorcière des airs. Après les 900 ans d'errance, les quatre enfants peuvent revenir dans la demeure de leur père. Mais ils constatent que Lir est mort, et décident de retourner à Inishglora. Sur le chemin, ils entendent un clocher sonner, signe de la fin de la malédiction. Leurs plumes disparaissent donc, et ce sont quatre vieillards qui se révèlent au grand jour. Les quatre enfants de Lir ont le temps d'être baptisés avant de mourir et d'être enterrés ensemble.

Preuve de la popularité de cette légende, la statue du Garden Of Remembrance représente les quatre cygnes prenant leur envol.

Sculpture des enfants de Lir
Sculpture des Enfants de Lir, par Oisín Kelly, Garden of Remembrance (Dublin)

Jérôme Paquet

logofbdublin

Lepetitjournal Dublin

LePetitJournal.com/Dublin, c'est le média de référence on-line pour les Français et francophones d'Irlande et de tous les amoureux de l’ile d'émeraude
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dublin !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Gael Parent

Rédacteur en chef de l'éditon Dublin.

À lire sur votre édition locale