Jeudi 29 juillet 2021

Comment le COVID transforme-t-il les villes du Moyen-Orient ?

Par J.C. | Publié le 18/04/2021 à 17:20 | Mis à jour le 19/04/2021 à 09:39
Dubai aux Emirats Arabes Unis

L’apparition du COVID-19 et la pandémie qui a suivi depuis semblent avoir stoppé net le monde dans sa course folle. Aussi, le virus a et continuera d’avoir des impacts sur nos vies dans les villes du Moyen-Orient. En voici quelques exemples :

Le télétravail, la nouvelle norme du Covid

Avec le télétravail, les salariés (et les cadres notamment) passent beaucoup moins de temps sur la route et se sentent ainsi bien plus productifs en travaillant de la maison.

Une personne en télétravail à Dubaï

Une vie de bureau bien différente

Nos façons d’envisager le foncier a et va aussi continuer d’évoluer : plus de télétravail pourrait mener à davantage de mutualisation des espaces (bureaux, salles de réunions…) et donc à une réduction de coûts, puisque les entreprises n’auront plus besoin d’autant d’espace qu’avant la pandémie. 

Les déplacements limités depuis la pandémie

Moins de déplacements signifie aussi moins de voitures sur les routes et dans les parkings (les véhicules restant à 80% stationnés que ce soit au domicile ou dans les parkings). On pourrait ainsi imaginer que certains parkings puissent bientôt être convertis en parcs et espaces verts.

Le vélo, pour des déplacements plus responsables

Autre conséquence directe du désamour pour les voitures : les résidents des grandes villes de la région se tournent de plus en plus vers le vélo, un mode de déplacement plus responsable, durable et respectueux de l’environnement. Nous devrions donc assister à une multiplication des pistes cyclables.

La distanciation sociale

Si les vaccins fonctionnent bien et que l’immunité collective est atteinte, nous pourrions retrouver « nos vies d’avant ». À défaut, pour respecter distanciations sociales et mesures de précautions, les villes pourraient être obligées d’élargir leurs trottoirs ou les allées de leurs centres commerciaux et autres. Des technologies pourraient aussi transformer nos quotidiens : ouverture automatique des portes, contrôle vocal des ascenseurs, généralisation des paiements sans contacts…

Des personnes courant à Dubai

Garder la forme pendant la pandémie

Avec la pandémie, les résidents de nos villes ont été sensibilisés sur l’importance de garder la forme et de faire du sport. Aussi, nous devrions voir fleurir des espaces dédiés au bien-être des résidents et dont le but est qu’ils puissent maintenir une bonne forme physique,

Des espaces repensés par la crise

Le design de nos immeubles pourrait bien évoluer lui aussi puisqu’aujourd’hui la préférence est souvent donnée aux hautes tours, n’offrant ni balcon ni extérieur. Or, avec la pandémie que nous vivons, il apparait clairement que la volonté des résidents s’oriente désormais vers des lieux disposant d’espaces extérieurs, mutualisés ou privatifs,

La technologie contre la crise

Les villes seront aussi forcément plus « intelligentes ». Grâce à la technologie, mais aussi à des réseaux numériques fiables, des villes comme Dubaï et Abu Dhabi ont pu permettre à leurs résidents de se confiner tout en restant « connectés » avec leur travail ou leur école. Cela ne devrait que s’amplifier avec le temps.

 

0 Commentaire (s) Réagir