Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2251

Bénin: La lutte contre le Paludisme

Par Julie Ducos | Publié le 18/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 18/03/2021 à 10:35
Paludisme traitement phytothérapie

Première cause de mortalité infantile au Bénin le paludisme ou Malaria est véritablement le fléau des pays tropicaux. En voyage ou pour y vivre toute l’année, plusieurs solutions s’offrent à vous.

 

Une maladie parasitaire potentiellement mortelle

Transmis par les moustiques le paludisme peut être extrêmement dangereux dans sa forme la plus virulente notamment lorsque le parasite en cause est le Plasmodium falciparum responsable de ce que l’on appelle le neuro-Palu (forme sévère du paludisme) .

Les symptômes sont variables mais ne peuvent pas passer inaperçus, une forte fièvre associée à des alternances de frissons glacés et de transpiration intense doit tout de suite vous alerter et vous conduire à consulter rapidement même des mois après votre retour.

Prévention: la médication antipaludique classique

Si la Chloroquine et la Nivaquine restent les médicaments les plus souvent donnés en traitement préventif vous aurez néanmoins le choix de vous faire prescrire l’association Atovaquone-Proguanil, de la Méfloquine ou encore de la Doxycycline. Chacune de ses molécules ayant ses propres contraintes en matière de nombre de prises, femmes enceintes ou allaitantes, enfants, ne seront pas orientés de la même façon.

À savoir que ces traitements sont à commencer avant le départ en zone palustre et doivent être poursuivis plusieurs jours après le retour.

Des alternatives naturelles : les plantes contre le Paludisme

S’il est essentiel d’éviter d’être contaminé lors de vos vacances au Bénin, prendre un médicament quotidiennement sur le long terme peut parfois induire quelques effets indésirables comme les nausées par exemple.

En passant par la médecine traditionnelle utilisant de nombreuses plantes pour traiter l’accès palustre (crise de paludisme) vous aurez également le choix d’un traitement préventif et curatif à l’Artémisia (plante médicinale herbacée) administrée sous forme de tisanes a prendre quotidiennement, la plante est encore controversée mais son efficacité peut difficilement être mise en doute, preuve en est, sa culture se répand dans toute l’Afrique de l’Ouest et son usage de plus en plus courant est reconnu.

 

Un autre médicament à base de plantes, l’API Palu, est né d’un chercheur inventeur béninois qui a remporté grâce à son invention le Prix de l’innovation pour l’Afrique en 2016, fréquemment utilisé et très efficace, il permet d’être traité naturellement sans effets secondaires sur le long terme et mérite d’être plus largement connu.

Échapper aux moustiques avant tout !

Quel que soit votre choix, éviter les piqûres doit rester primordial, c’est la règle numéro 1!

Diffuseurs, anti moustiques cutanés, traitement des vêtements, moustiquaires et climatisation seront vos fidèles alliés à la tombée de la nuit, heure de prédilection de ces charmants insectes...

 

Et si le cœur vous en dit, n’hésitez pas à partager vos expériences au sujet du Palu.

 

 

 

julie ducos

Julie Ducos

Aventurière dans l’âme particulièrement attirée par l’Afrique où j’ai vécu étant enfant, j’aspire à devenir un « pont » entre la communauté francophone expatriée et la vie en république du Bénin.
0 Commentaire (s) Réagir