SANTE – Un médicament contre le paludisme créé en Afrique du Sud

Par Lepetitjournal Johannesbourg | Publié le 05/09/2012 à 00:00 | Mis à jour le 21/11/2012 à 11:37

 

"Le développement d'une dose unique de médicament contre le paludisme par l'Université de Cape Town (UCT) pourrait aider l'Afrique et le monde face à une maladie qui tue près d'un million de vies par an", a déclaré le ministre de la Science et de la Technologie Naledi Pandor.

(Source: Corbis LD)

La nouvelle molécule, développée par l'UCT Drug Discovery and Development Centre (H3-D), a été choisie le mois dernier par la Switzerland's Medicines for Malaria Venture (MMV) pour poursuivre son développement clinique. Elle va maintenant subir une longue période d'essais cliniques et a le potentiel de devenir un traitement à dose unique pour toutes les souches de paludisme et pourrait également être en mesure de bloquer la transmission du parasite de personne à personne.

Le ministre Nadeli Pandor a déclaré que cette nouvelle molécule, financée à la hauteur de R25 millions d'euros par son ministère, a déjà été reconnue comme un remède complet pour les animaux infectés par le paludisme.

Le développement du médicament a également permis la formation de dix scientifiques locaux et contribue à sceller des relations fortes avec un partenaire international tel que le MMV basée en Suisse.

Le ministre a salué le partenariat de recherche entre le MMV et le centre universitaire H3-D et a déclaré qu'il était essentiel de voir les chercheurs africains impliqués dans la recherche de solutions aux problèmes africains.

Le directeur de H3-D, le professeur Kelly Chibale, a indiqué que le nouveau médicament était important, d'autant plus que d'autres se révèlent inefficaces dans la lutte contre les parasites devenus résistants aux médicaments. "Lorsque nous avons testé cette molécule chez les animaux qui sont infectés par des parasites, avec une faible dose de cette molécule, on a pu guérir complètement l'infection", a t-il ajouté.

Un prix abordable de moins d'un dollar la dose
Le Docteur Tim Wells, responsable scientifique du MMV, estime que si tout se passe bien, le médicament pourrait à arriver sur le marché en 2020. Il a ajouté que la phase de développement clinique prendrait environ sept ans - un coût d'environ 20 millions de rand par an.

Il a déclaré que le but était de le mettre à la disposition de tous les Africains, à un prix abordable de moins d'un dollar la dose.

Le Docteur Tim Wells estime que même si un vaccin contre le paludisme africain est mis au point en 2015, il y aura toujours besoin d'un traitement sous forme médicamenteuse.

Richard Simonnet (www.lepetitjournal.com/johannesbourg.html) mercredi 5 septembre 2012

lepetitjournal.com johannesbourg

Lepetitjournal Johannesbourg

Lepetitjournal.com de Johannesbourg est le journal des français, francophones et francophiles à Johannesburg. Des news en français sur l'actualité et la culture sud africaine, le réseau francophone, les sorties et autres informations insolites.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Johannesburg !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale