TEST: 3691

Un portrait de Lili Elbe par Gerda Wegener en vente chez Bruun Rasmussen à Copenhague

Par Joëlle Borgida | Publié le 02/03/2022 à 19:00 | Mis à jour le 02/03/2022 à 21:55
Photo : ©Bruun Rasmussen
Lili Elbe par Gerda Wegener vente Bruun Rasmussen

Nous vous avions présenté dans un article précédent la danoise Lili Elbe, née homme et qui a subi il y a un siècle, l'une des premières opérations de changement de sexe au monde. Elle a servi de modèle à sa femme Gerda Wegener (1886 - 1940) qui était une artiste de renommée internationale. Un tableau de Lili par Gerda sera en vente bientôt à Copenhague.

 

- Voir notre article: La Danoise Lili Elbe, peintre et première femme transgenre. - 

 

Vente aux enchères d'un tableau représentant Lili Elbe 

Ce tableau sera mis en vente par la maison Bruun Rasmussen lors de la Journée internationale de la femme le 8 mars. 

Il s'agit de "I sommervarmen", (Dans la chaleur de l’été) peint en 1924 dont la valeur est estimée entre 54 000 à 67 000 € (400 000 à 500 000 DKK). Vous pouvez aller le voir en vrai ce week-end à la salle d'exposition et de vente située sur Bredgade 33. 

 

Le tableau de Gerda Wegener 

Gerda Wegener était une des artistes féminines les plus en vue au Danemark dans les années 1920. Elle était une peintre très douée mais était également  connue pour son mariage avec Lili Elbe, qui a été l'une des premières personnes à subir une opération de changement de sexe.

 

Lili Elbe
Lili Elbe ©commons-wikimedia 

 

Dans ce tableau, on voit Lili nue, assise d’une façon lascive comme une odalisque, le visage est représenté de profil ; les paupières presque closes tandis que les lèvres sont peintes en rouges. La nudité de Lili contraste avec le tissu chatoyant du fauteuil. Lili en état de somnolence tient un éventail oriental (celui de la photo) à la main et porte une paire de sandales en soie à talons hauts. 

 

"La peinture est si bien faite que le spectateur est immédiatement captivé par les qualités esthétiques et les détails de l'image. Le thème du genre ne peut pas être décodé immédiatement, et de cette façon l'artiste remet en question les notions préconçues avec lesquelles nous appréhendons un sujet. Comprendre que le modèle que nous observons est celui d'une femme née biologiquement homme n'enlève rien au travail, cela fonctionne à la fois en le sachant ou pas - indépendamment du sexe, des préférences et de l'orientation - et cela fait de portrait l'une des meilleures œuvres de l'artiste ", explique Peter Beck, spécialiste du département d'art moderne de Bruun Rasmussen.

 

 

 

Sur le même sujet
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale