TEST: 3691

Une étude des autorités de santé danoises prédit la fin de la pandémie avec Omicron

Par Joëlle Borgida | Publié le 06/01/2022 à 06:00 | Mis à jour le 06/01/2022 à 12:30
Photo : ©Joëlle Borgida
la fin du tunnel grâce au variant Omicron selon une études des autorités de santé danoises

Tyra Grove Krause du SSI (Statens Serum Institut) présentait, lundi 3 janvier sur la chaine TV2, les conclusions d'une récente étude sur le variant Omicron. Elle annonçait alors que d'ici deux mois, grâce à ce variant, la fin de la pandémie et un retour à une vie normale seraient envisageables. 

 

Un taux d'infection toujours très élevé 

Les élèves danois retournaient ce mercredi à l’école après avoir passé trois semaines à la maison. Compte tenu en effet du niveau d’infection, tout particulièrement chez les enfants en décembre, les écoles avaient fermé avec un peu d’avance sur les congés de Noël et les écoliers avaient suivi leurs derniers cours de l'année en ligne.

 

Mais malgré ces mesures combinées à la fermeture jusqu’au 17 janvier des lieux culturels, musées, cinémas, salles de spectacle, de concert, le Danemark continue à avoir un taux d'incidence parmi les plus élevés au monde. Plus de 28 000 nouveaux cas ont été enregistrés dans les dernières 24h. 784 personnes à l’heure actuelle sont hospitalisées dont 80 en soin intensif.

 

Une récente étude du SSI 

Tyra Grove Krause à la tête du SSI, les Autorités de Santé danoises, s’exprimait en début de semaine sur la chaine TV2, suite à la publication d'une nouvelle étude plutôt optimiste menée par son institut sur le variant Omicron.

 

Deux mois à venir difficiles 

L'épidémiologiste expliquait que les mois de janvier et février allaient être difficiles car Omicron, de par sa contagiosité, allait entrainer une propagation massive du virus et que le problème majeur serait la mise en tension du système de santé.

C’est la raison pour laquelle selon elle, il faut continuer à faire des efforts ce mois de janvier en suivant les mesures de prévention des infections, désormais très connues, telles qu'une bonne hygiène, la conservation des distances, et restez chez soi en cas de symptômes.

 

Omicron plus contagieux mais plus bénin en même temps

Le variant B.1.1.529 est plus contagieux mais comme il est moins dangereux que le variant Delta et que la population est par ailleurs vaccinée (78,5 % avec 2 doses et 50,4 % avec 3 au Danemark), les malades ne développeront pas de formes graves. Il est donc attendu et espéré qu'à terme la population atteigne un niveau d'immunité suffisant. 

 

La sortie du tunnel grâce à Omicron 

 

Cette étude permet donc à Tyra Grove Krause d'affirmer :

Je pense qu'on en a pour deux mois, et puis j'espère que l'infection commencera à se calmer et que nous retrouverons une vie normale. 

 

 

Sur le même sujet
Joelle

Joëlle Borgida

Directrice de la publication et responsable éditoriale. Expatriée de longue date et désormais installée à Copenhague, je partage avec les lecteurs de lepetitjournal.com mes découvertes danoises.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Copenhague !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Joelle Borgida

Rédactrice en chef de l'édition Copenhague.

À lire sur votre édition locale