Medium rare, un restaurant de bœuf qui a la cote à Chiang Mai !

Par Régis LEVY | Publié le 24/11/2022 à 00:00 | Mis à jour le 24/11/2022 à 03:05
Photo : Medium-Rare
Boeuf-Medium-Rare-Chiang-Mai

(Article sponsorisé)

Fondé à Chiang Mai par un couple de chefs thaïlandais passionnés, le restaurant Medium rare est une adresse convoitée par les gourmets en quête d’une carte qui met la viande au cœur de l’assiette.

La chef Lek et son mari, le chef Khun sont de purs aficionados du bœuf, une viande loin de figurer au cœur de l’alimentation traditionnelle thaïlandaise.

Constatant l’intérêt récent et croissant des Thaïlandais pour le boeuf dans une ville de Chiang Mai relativement peu pourvue en établissements spécialisés, le couple a fondé il y a quatre ans au sud de l’aéroport le restaurant Medium Rare, un havre dédié des amateurs de viande où tout est soigneusement et amoureusement préparé par leurs soins.

C’est dans un décor de bon goût se voulant à la fois chic et décontracté qu’ils accueillent leur clientèle d’amateurs de viande. En salle, d’élégantes chaises et tables en bois répondent harmonieusement au béton ciré, de nombreuses plantes vertes profitent de l’abondante lumière qui s’invite au travers de larges surfaces vitrées… on y est tout de suite à l’aise, un peu comme à la maison en fait.

Vue de la devanture du restaurant Medium Rare Chiang Mai
Le restaurant Medium Rare est situé sur l'avenue Sompoch Chiang Mai 700 years. Photo courtoisie

Tout est fait maison

Titulaire du Grand Diplôme de cuisine et de pâtisserie de la Fondation Le Cordon Bleu, la chef Lek se montre volubile quand il s’agit d’évoquer sa passion pour la cuisine et pour la viande de bœuf en particulier : "nous importons toutes nos viandes de qualité supérieure d’Australie et de Nouvelle Zélande et nous faisons nous même rassir les pièces de bœuf en frigo pendant 30 jours pour optimiser leur saveur et leur texture".

Pour les sublimer, différentes techniques de cuisson aussi sophistiquées que précises sont employées, que ce soit au four, au grill ou mijoté. "Et pour exalter les goûts nous utilisons des marinades et des sauces que nous avons patiemment concoctées", ajoute la maîtresse des lieux.

Vue d'un plat de viande au restaurant Medium Rare Chiang Mai
Photo courtoisie

Et tout, absolument tout est fait maison. Pour exemple le savoureux coq au vin qui équivaut à un aller direct pour les terres de Bresse. De sa sauce à base de légumes, de poulet et bien sûr de vin ayant délicatement réduit pendant une semaine à basse température jusqu’à sa purée particulièrement réussie, crémeuse tout en gardant de la mache, on sent que les ingrédients ont été traités avec amour et maîtrise en cuisine.

Menu varié avec ou sans viande

Les inconditionnels du bœuf sont particulièrement choyés, tous les morceaux nobles de Wagyu leur étant proposés. Côte, T.Bone, Entrecôte, Faux filet sont saisis à la perfection pour se doter d’une croute savoureuse tout en conservant leur jutosité. 

Vue d'un plat vegetarien au restaurant Medium Rare Chiang Mai
Les gourmets peu friands de mets carnés ne sont pas en reste au Medium Rare. Photo courtoisie

Les morceaux habituellement moins prisés ont eux aussi reçu une attention particulière. Le plat de côte et son os cuit à basse température pendant 24 heures (réserver un jour à l’avance) ou le bœuf bourguignon figurent parmi d’étonnantes réussites.

Les amateurs d’autres viandes peuvent opter pour des travers de porc, un confit de canard ou un carré d’agneau parmi les nombreuses et alléchantes propositions du menu. Les gourmets peu friands de mets carnés ont quant à eux la possibilité de se tourner vers d’impeccables plats de pâtes ou pourquoi pas vers l’interpellant risotto à la crème de truffe et au foie gras. Et une belle variété d’imaginatives salades composées n’attend que de ravir les palais en quête de fraicheur.

Vue de la salle du restaurant medium Rare Chiang Mai
Photo courtoisie

Enfin pour ceux qui ne peuvent résister à la tentation d’un final sucré, les desserts sont eux aussi intégralement réalisés par les chefs. La classique crème brulée, le gâteau au fromage et aux myrtilles ou les gaufres accompagnées de glaces maison confirment la sincérité d’une cuisine exécutée avec beaucoup d’amour et une belle dose de savoir-faire… à des prix très étudiés pour les gastronomes de la Rose du Nord, comme l’atteste le menu déjeuner de trois plats à tout juste 345 bahts. Un cadeau pour un tel niveau de qualité !

https://www.facebook.com/MediumRareCNX

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale