Cyclone Burevi : Quel bilan en Inde ?

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 06/12/2020 à 17:30 | Mis à jour le 07/12/2020 à 09:58
Photo : Le réservoir de Red Hills (nord de Chennai)
Cyclone Burevi inde

Comme évoqué dans un précédent article, le cyclone Burevi a traversé le Sri Lanka et le Sud de l’Inde. Quel est le bilan actuel de cette importante dépression ?

 

Une profonde dépression

Burevi a frappé le nord-est du Sri Lanka mercredi soir et s’est dirigé ensuite vers l’Inde. Le Département Métérologique Indiens (IMD) a annoncé que le cyclone s’est « affaibli » en une profonde dépression et frappe le Tamil Nadu depuis vendredi. Le Département ajoute que « des pluies abondantes à très abondantes sont "très probables" à quelques endroits dans le sud du Tamil Nadu et dans des endroits isolés du Kerala et de Mahe vendredi 4 décembre, mais aussi à Puducherry, à Karaikal, sur la côte sud de l'Andhra Pradesh et du Lakshadweep. Vendredi soir, les autorités ont signalé que les régions de Thiruvananthapuram, Kollam, Pathanamthitta, Alappuzha, Kottayam, Idukki et Ernakulam seront encore touchées jusqu’à samedi 5 décembre.

A noter que Burevi est cinquième cyclone à se former sur le bassin nord de l'océan Indien cette année, et de loin le plus faible jusqu'à présent. Les rafales de vent n'ont pas dépassé 100 km/h au plus fort de la tempête. 

 

Cyclone Burevi inde

 

Quelles sont les conséquences à date ?

Au Sri Lanka, le cyclone, qui était accompagné de fortes pluies et de vents allant jusqu’à 100km/h n’aurait fait aucune victime à l’heure où nous publions cet article. Côté dégâts, ils seraient très limités. Ces bonnes nouvelles s’expliquent par le fait que le cyclone a perdu de sa puissance et a traversé des régions faiblement peuplées.

Dans le Kerala, le gouvernement a déclaré un jour férié dans cinq districts pour vendredi car l'État reste en état d'alerte élevé avec de fortes pluies attendues : "Un jour férié a été déclaré pour tous les bureaux gouvernementaux, y compris les entreprises du secteur public, dans les cinq districts de l'État", selon la déclaration. Le Gouvernement a ajouté que plus de 2 000 camps de secours ont été ouverts pour faire face à la tempête et aux jours qui suivront. A l'heure où nous publions cet article, nous n'avons pas connaissance d'un nombre de victimes. 

Dans le Tamil Nadu, un jour férié a été déclaré vendredi dans les districts de Kanyakumari, Tirunelveli, Tenkasi, Ramanathapuram, Virudhunagar et Thoothukudi (tous au Sud du Tamil Nadu), par mesure de précaution. Les résidents de ces districts ont été déconseillés de sortir, sauf pour des travaux essentiels.  En compensation, les bureaux du gouvernement fonctionneront un samedi de janvier 2021.  Côté transports, les services aériens de l'aéroport de Madurai ont été suspendus jusqu'à 12 heures vendredi et l'aéroport de Tuticorin a été fermé toute la journée du 4 décembre. Certaines villes comme Rameswaram ont souffert de coupures de courant et d’indisponibilité de l’eau potable pendant plusieurs jours. Dimanche soir, on a pu enregistré près de 400 mm de pluie dans l'Etat, soit 3 % de plus que la normale pour cette période. A l'heure où nous publions cet article, un premier bilan ferait état de 7 personnes décédées à cause des fortes pluies. 

A Chennai, les habitants des quartiers situés au large du marais de Pallikaranai se sont retrouvés dans des eaux jusqu'aux genoux, dû à un mauvais réseau d’évacuation semble-t-il. Partout l’eau stagne, phénomène dû souvent à un engorgement des canaux d’eau ou à la construction défectueuse de certains drains dans le nord de la ville notamment… Du côté des lacs et des réservoirs qui entourent la ville, les habitants craignent que l’eau y déborde. Une inquiétude légitime puisqu’elle rappelle les douloureux évènements de 2015* (voir explications en fin d’article). Vendredi après-midi, un excès d'eau a jailli du réservoir de Red Hills, au milieu d'une foule enthousiaste et d'un ciel couvert. (NDLR C'est la deuxième plus grande masse d'eau de Chennai) : 

 

 

De nouvelles pluies sont prévues dans le sud du Tamil Nadu et au Kerala au cours des deux prochains jours. De fortes à très fortes précipitations  sont probables sur des endroits isolés du Tamil Nadu, du Kerala et de Lakshadweep dimanche 6 et lundi 7 Décembre. Les pluies devraient se poursuivre dans le Tamil Nadu tout au long de la semaine prochaine, la mousson du nord-est restant active dans la région. 

 


*[Des inondations meurtrières en Décembre 2015 : Après avoir subi de très fortes pluies pendant plusieurs semaines en novembre 2015, la ville de Chennai a été paralysée par de nouvelles intempéries début décembre 2015 ; Le bilan est effroyable puisque l’on compte près de 270 morts, plus d’un million d’habitants touchés et 200 000 personnes évacuées. Ces inondations sont notamment dûes aux mauvaises infrastructures et à la mauvaise gestion des réservoirs ou lacs.]

Retour sur la catastrophe en images :

Cyclone Burevi inde

 


 

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale