Samedi 15 mai 2021

CHENNAI : la nouvelle vague Covid-19 se fait de plus en plus ressentir

Par lepetitjournal.com de Chennai | Publié le 07/04/2021 à 01:00 | Mis à jour le 07/04/2021 à 10:58
Une personne avec un masque à Chennai, où les cas de covid augmentent de plus en plus

Nouvelles interdictions de rassemblements, hôpitaux de plus en plus débordés… La ville de Chennai ressent chaque jour un peu plus une nouvelle vague Covid-19… Dimanche, le Tamil Nadu a ajouté 3 581 nouveaux cas et 14 décès supplémentaires. La zone de l’Etat la plus touchée est Chennai, avec 1 344 nouveaux cas et quatre décès.

 

Interdiction de rassemblement jusqu’au 30 avril

La police de la ville a émis des ordres d'interdiction interdisant tout rassemblement ou réunion dans les lieux publics du 1er au 30 avril (en vertu de la section 144 du Code pénal, déjà établi depuis quelques semaines). L’ordre interdit spécifiquement les rassemblements, les processions, les jeûnes, les manifestations et les chaînes humaines dans les limites de la ville, pendant tout le mois à venir. Il est adopté pour tenter de limiter les dégâts d’un combo élections / propagation de virus… A noter que les personnes ayant un mariage ou des funérailles à la maison ne sont pas concernées par les ordres réglementaires. L'ordonnance précise en outre que "les demandeurs sont invités à demander l'autorisation au moins cinq jours à l'avance."

 

Les hôpitaux font face

Samedi dernier, Chennai enregistrait 7 161 cas actifs. Les hôpitaux sont débordés, à tel point que des patients sont refusés, faute de ventilateurs ou d'installations pour l'oxygène nasal à haut débit. Vendredi, le site Internet de l'État indiquait que les 130 lits d'oxygène des hôpitaux Billroth de Shenoy Nagar étaient occupés, de même que 40 lits Covid des hôpitaux Kauvery. Plus de 90 % des lits du Gleneagles Hospital et de l’Apollo Hospital étaient également occupés. "Nous avons redirigé certains patients vers d'autres hôpitaux ce matin. Ils étaient symptomatiques et pouvaient avoir besoin d'oxygène à haut débit, mais tous nos lits étaient pris", a déclaré le Dr Subramanian Swaminathan de Global Hospitals.

 

une soignante à l'hôpital à Chennai pendant la forte vague de Covid

 

Des hôpitaux plus petits et des maisons de retraite, qui admettaient des patients souffrant de maladies modérées, ont également commencé à refuser des patients. Les représentants de nombreux hôpitaux privés ont déclaré qu'ils augmentaient le nombre de logements partagés au sein de l'hôpital et conseillaient l'isolement à domicile pour les patients jeunes et asymptomatiques. Les hôpitaux publics, qui ont enregistré un pic d'admissions, ont déclaré que les besoins en oxygène et en ventilateurs ont considérablement augmenté au cours de la semaine dernière.

A noter qu’au cours de l'année dernière, presque tous les hôpitaux publics de la ville ont multiplié par près de cinq leur capacité en oxygène. "Bien que les médecins et le personnel paramédical des hôpitaux soient épuisés, ils disposent de l'infrastructure nécessaire pour accueillir davantage de patients", a déclaré le directeur de l'enseignement médical, le Dr R Narayanababu.

 

Sources : Times of India &  Times of India

 

Nous vous recommandons

logo

lepetitjournal.com de Chennai

Lancé en août 2019, ce quotidien en ligne s’adresse à l’ensemble des Français et Francophones à Chennai, en expatriation, en voyage ou ayant l'intention de venir.
0 Commentaire (s)Réagir