VARISU et THUNIVU, les deux films tamouls sortis pour Pongal 2023

Par Greg le cinéphage | Publié le 16/01/2023 à 01:00 | Mis à jour le 16/01/2023 à 09:18
Affiches des films tamoul Varisu et Thunivu

Cette semaine, Monsieur cinéma a vu les deux films à grand spectacle sortis le 12 janvier 2023 pour Pongal : Thunivu un film d’action tamoul réalisé par H. Vinoth qui dure 146 mn et Varisu un drame/action/comédie tamoul réalisé par Vamshi Paidipally qui dure 169 mn.

 

Affrontements entre fans lors de la sortie des films des deux stars du cinéma de Kollywood, Thunivu et Varisu 

Chaque année, la sortie des films des stars du cinéma tamoul coïncide avec le début du festival de Pongal. Cette année, Thunivu et Varisu sont sortis le même jour à quelques heures d'écart dans les cinémas de l'Etat. L'acteur Ajith Kumar, superstar locale, est le héros de Thunivu et une autre star tamoule, Joseph Vijay Chandrasekhar ou tout simplement Vijay comme l'appellent ses fans, celui de Varisu.

Un incident est survenu lorsque des fans d'Ajith, qui regardaient Thunivu dans un cinéma de Rohini à Chennai, ont déchiré une affiche de Varisu. Cela a perturbé les fans de Vijay qui ont alors déchiré la plupart des affiches de Thunivu placées dans le cinéma. Apparemment, la police a eu recours à des coups de baton ("lathi") pour calmer la situation entre les fans des deux acteurs et plusieurs d'entre eux ont été sévèrement battus.

De plus, un jeune fan de l'acteur Ajith a trouvé la mort en tombant d'un camion sur lequel il dansait avec des amis pour célébrer la sortie du film.

 

THUNIVU : un casse peut en cacher un autre

Monsieur Cinéma a adoré ce film avec le vétéran des films d’action tamoul, Ajith Kumar, surnommé par sa cohorte de fans « Thala » (ndlr : le leader). 

Il y incarne avec malice un gangster ultra-cool qui braque une banque à Chennai pour des motifs mystérieux.

S’ensuivent près de deux heures d’explosions et de bastons ultra-violentes. De telles scènes entraineraient certainement une interdiction aux moins de 13 ans en France mais visiblement pas en Inde. Des fusillades au ralenti font bien durer le film une demi-heure de plus. Répliques à l’emporte-pièce et rebondissements sans fin et bien sûr quelques séquences de danse et chants incontournables assurent la qualité de ce bon film de Kollywood. 

Il y a bien un « ventre-mou » flash-back un peu long et explicatif qui ralentit le film vers la moitié, mais l’action reprend naturellement le dessus pour une conclusion épique. 

Il ne faut, bien sûr, pas se formaliser de la logique ou la cohérence du scenario, mais juste se laisser emporter par le charisme et l’énergie d’Ajith « Thala ».

A voir en VO tamil sous-titré en anglais au PVR Sathyam (juste à côté de la station de métro Thousand Lights) pour profiter pleinement de l’ambiance survoltée de la salle.

 

 

 

VARISU : un « heir » de famille

Monsieur Cinéma a particulièrement apprécié ce « masala movie » à la recette souvent éprouvée mais toujours efficace.

Tout d’abord, constituez une bonne base sur fond de drame familial. Un magnat des affaires, à l’approche de la mort, doit choisir le varisu (ndlr : l'héritier) de son empire entre ses deux fils dévoués et son troisième fils prodigue.

Ajoutez une bonne portion de thriller financier où tous les coups sont permis, un soupçon de romance, une pincée d’action et de comédie.

Enfin, saupoudrez généreusement le tout de multiples scènes de danses entrainantes et colorées. 

Sans oublier l’ingrédient principal, Vijay, hyper-star tamoule, plus connu sous le surnom de « Thalapathy » (ndlr : commandant), dont le charisme d’éternel jeune premier emporte tout sur son passage.

A consommer sans modération au PVR Sathyam avec sous-titre en anglais pour apprécier pleinement la saveur de ce « masala movie » plutôt digeste, au message appuyé sur l’importance de la famille et de filiation.

 

 

 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale