Lundi 17 mai 2021

Pushkar ou la plus grande foire aux chameaux d’Inde

Par Géraldine Legros | Publié le 19/11/2020 à 01:00 | Mis à jour le 19/11/2020 à 01:00
la foire 3

Tous les ans, quelques jours avant la pleine lune, la ville de Pushkar, au Rajasthan, se transforme en une gigantesque foire. Dromadaires, chevaux et têtes de bétail y sont vendus ou échangés, concours de moustaches, costumes traditionnels et manèges envahissent  la ville si paisible les autres jours de l’année (paisible mais néanmoins fortement touristique avec son lac sacré et ses temples).

[NDLR, cette année, la foire aura lieu du 22 au 30 novembre 2020. Retrouvez ci-dessous le récit de Géraldine, expatriée en Inde, qui s’était rendue à Pushkar en 2019.]

Cette année (ndlr en 2019) la foire a lieu du 4 au 12 novembre, dans la continuité d’une grande fête religieuse, en l’honneur du dieu Brahma. Nous décidons d’y aller le week-end qui précède (ce qui est conseillé sur plusieurs sites internet) et assistons ainsi aux préparatifs le dimanche et au début des festivités le lundi.

 

foire chameaux dromadaires inde nord

 

Des animaux "choyés" et ornés

Le camp est divisé par bétail : quelques vaches, des chevaux et une grosse majorité de dromadaires. D’ailleurs, il faut souligner que tous les sites font référence à la foire aux « chameaux », nous avons, néanmoins, vu une grande majorité de dromadaires.

Les éleveurs sont installés entourés de leurs animaux ; ils ont monté leur tente (souvent de fortune), se préparent à manger et bien sûr,  préparent leurs bêtes pour la foire. Ils sont aux petits soins : aux ciseaux, un éleveur coupe très minutieusement les poils du museau de son animal qui se laisse à peu près faire (a-t-il vraiment le choix avec la corde qui lui bloque les pattes ?) ; un autre utilise un rasoir pour raser les poils (disgracieux ?) des oreilles de son animal. Certains animaux sont tondus partiellement.

 

éleveurs chameaux foire inde

 

Il y a également la perce du museau… Ames sensibles s’abstenir ! Il faudra cinq à six personnes par dromadaire : ils figent l’animal au sol et lui percent le museau à l’aide d’un petit bâton. Les blatèrements et cris de douleur de l’animal donnent froid dans le dos. J’assiste, de loin et médusée, à ce spectacle… Une fois percé, ils y accrochent une décoration sur le haut du museau.  Ce « piercing » n’est pas seulement esthétique, une corde y sera également attachée afin de contrôler et guider l’animal. Il semblerait que cela soit une étape incontournable pour tout dromadaire atteignant l’âge adulte.

 

perce museau chameaux inde foire nord
Perce du museau de l'animal pendant les préparatifs de la foire 

 

Il faut savoir qu’en 2014, le dromadaire du Rajasthan a été déclaré animal d’état, ce qui n'était encore jamais arrivé à un animal domestiqué. Même la vache sacrée n'avait pas eu droit à cet honneur. Courez les voir !

chameaux inde dromadaires foire rajasthan

 

Un joyeux bazar à vivre

Le lundi 4 novembre, c’est l’ouverture de la foire. Il y a des chants et des danses, les manèges sont ouverts, et tout un tas de stands : on trouve de la nourriture (légumes, chappattis,  pâtisserie…), des outils de cuisine mais également des ornements pour le bétail… C’est un joyeux bazar ! Les dromadaires sont de plus en plus décorés et parés pour ce grand jour. On en peint certains (une couleur noire est appliquée à la brosse à dents), on ajoute les derniers anneaux à d’autres, sans oublier les colliers et parures très colorées qui sont de rigueur pour cette grande fête.

ornements foire inde dromadaires chameaux

 

Nous passerons la journée à trainer au milieu des dromadaires. Au final nous aurons vu des milliers et des milliers de dromadaires, de 10 000 à 30 000 bêtes selon différentes sources mais il est difficile d’avoir des informations fiables. D'ailleurs j’ai voulu savoir combien coûtait un dromadaire, on m’a répondu 1 lakh, (ce qui correspond à environ 1200 euros), mais on m'a aussi dit 5 000 roupies (soit environ 60 euros)… Pendant notre visite, nous ne pouvons ignorer une certaine pauvreté; de nombreux enfants viennent vers nous en courant pour nous demander des chappattis, des roupies ou du chocolat. L’impact du tourisme ? Vaste débat… oui, les touristes sont bien présents, européens, asiatiques mais aussi indiens.

 

 

Nous vous recommandons

Géraldine Legros

Géraldine Legros

A Chennai depuis un an pour le travail, Géraldine multiplie les voyages et festivals en Inde qu'elle partage ici avec lepetitjournal.com de Chennai
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

INSOLITE

Top 10 des micronations : ces pays informels qui rêvent d’utopie

Lorsque les gouvernements officiels déçoivent ou que l’on est à la recherche d’un peu de fantaisie, il est possible de créer sa propre nation. Et certains l’ont fait avec beaucoup d’ambitions.