Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Denis DAILLEUX et Alan CRUMLISH au Phnom Penh Photo Festival

Le Petit Journal, partenaire du Phnom Penh Photo festival qui se déroulera du 7 décembre 2023 au 7 février 2024, présente deux artistes qui seront exposés aujourd’hui Denis DAILLEUX et Alan CRUMLISH.

photo couverture copiephoto couverture copie
© Denis Dailleux _ Agence VU
Écrit par Lepetitjournal Cambodge
Publié le 30 novembre 2023, mis à jour le 30 novembre 2023

DENIS DAILLEUX (France, né en 1958) expose Colors from Egypt and India sur les Murs de l’ambassade de France

 

Denis Dailleux ne vole jamais une photographie. L’humain est au cœur de son travail et soit il entre en relation avec ceux qui vont devenir ses modèles, soit il attend, comme il le dit joliment, que les « images s’offrent à lui ».

 

C’est par amour qu’il est parti pour le Caire et qu’il a découvert une ville et un pays qu’il n’a cessé de photographier durant trente ans avant que l’histoire d’amour ne se termine et ne soit résumée dans un gros livre, Misr, publié l’an passé. Il a commencé en noir et blanc, poursuivant les travaux qu’il avait commencés en France en réalisant les portraits de personnes proches, de sa famille, des habitants de son village, d’un quartier. Puis est venue la couleur, qui ne l’a plus quitté depuis. Une couleur subtile, toujours en lumière ambiante, qui lui permet, dans le format carré qu’il affectionne, des compositions harmonieuses dans lesquelles les personnages s’offrent à nous. Il transforme ainsi une ville que l’on dit poussiéreuse en une série de tableaux lumineux, une belle scène pour des individus.

Denis Dailleux a essentiellement photographié le petit peuple, les gens ordinaires d’une capitale démesurée avec plus de dix millions d’habitants, plus du double pour l’agglomération. Dans la rue, dans les cafés, chez les gens, il a attendu en visiteur respectueux que les images soient à portée de son regard.

Des photographies qui dialoguent parfaitement avec celles qu’il a réalisées plus tard à Kolkata, au marché de Malik Ghat qui a été construit en 1855 et qui est le plus grand marché aux fleurs d’Inde.

 

le caire
 ©Denis Dailleux / Agence VU.

 

Photographe français, né en 1958 à Angers, vit à Paris.

Il a commencé à photographier en noir et blanc, dans son environnement immédiat, puis est passé à la couleur avec son travail sur l’Egypte. Depuis quelques années, tout en continuant à photographier l’Egypte, il se rend régulièrement au Ghana où il explore de nouvelles relations au corps et à l’espace, à la vie et à la mort, à la communauté, à la mer, qui ouvrent de nouveaux horizons à sa recherche photographique. Plus récemment il a commencé à travailler en Inde.

Régulièrement exposé et publié dans la presse nationale et internationale, son travail fait l’objet de nombreux livres monographiques tous disponibles à la médiathèque de l’IFC. Denis Dailleux est également lauréat de prix prestigieux dont un World Press Photo – Catégorie Staged Portraits pour sa série « Mère et Fils » en 2014, et en 2019 le Prix Roger Pic décerné par la Scam pour sa série « In Ghana – We shall meet again ». Membre de lʼAgence VU (Paris), il est représenté par la galerie Camera Obscura (Paris) la Galerie 127 (Marrakech) et la Galerie Peter Sillem (Frankfurt).

 

 

Alan CRUMLISH (Ecosse, né en 1954) expose AU BOPHANA CENTER

 

En 1989, Alan a accompagné au Cambodge son frère Brian, réalisateur, et le producteur Christeen Winford, de Cormorant Films, pour documenter de nombreux aspects de la reprise sociale et culturelle qui avaient lieu 10 ans après la défaite des Khmers rouges.

Pendant cette période, il a photographié ce qui était alors connu sous le nom de « Compagnie Nationale de la Danse Cambodgienne ». À son retour, ces photographies sont devenues essentielles pour l'association caritative mondiale Oxfam, qui a assuré la première visite internationale de la compagnie en Occident en 15 ans, avec une invitation à se produire à Glasgow lors des événements de la Capitale Européenne de la Culture. Pendant leur séjour, Alan a photographié tous les aspects de la visite de la compagnie, des performances aux ateliers publics. Cela a donné lieu à une grande exposition – « Une vue du Cambodge » – qui a fait le tour de l’Écosse. Certaines de ces images font désormais partie de l’exposition actuelle. Amanda Rogers, universitaire britannique à l'Université de Swansea, a mené des recherches approfondies sur la tournée des danseurs à Glasgow et examiné ses implications culturelles et politiques. Son travail fournit une partie de la toile de fond contextuelle de cette exposition.

Dans le monde du théâtre, Alan a travaillé régulièrement pour les compagnies nationales écossaises - Scottish Ballet et Scottish Opera - ainsi que pour certaines troupes de théâtre expérimental telles que Wildcat.

Un moment particulièrement significatif est survenu lorsqu'il a documenté le large éventail de compagnies et d'artistes internationaux présents tout au long de l'année, lorsque Glasgow est devenue la première ville européenne de la culture en 1990. Un regain d'intérêt pour cette période de développement rapide de la vie culturelle écossaise a conduit à une plus large visibilité.

L’exposition - "Playing to the Crowd" - en collaboration avec son collègue photographe Andy Wilson, documente la scène musicale de Glasgow dans les années 1980 et 1990.

 

Il a également réalisé les photographies pour l’exposition du centenaire de la Glasgow School of Art, ainsi que celles d’un livre sur la complicité de Glasgow dans la traite négrière, intitulé « It Wasnae Us » (« Nous ne l’avons pas fait »).

 

Plus largement, son portfolio comprend désormais un large éventail d'ensembles internationaux et d'artistes – de la Peter Brooke Company (Mahabarata et Carmen), de l'Opéra Bolchoï, du Dance Theatre de Harlem, de la Murray Louis Dance Company (États-Unis), du Ballet de l'Opéra de Paris avec Rudolf Noureev, la Rambert Dance Company, Sankai Juku et Surakarta, ainsi que des personnalités exceptionnelles telles que Luciano Pavarotti, Frank Sinatra, Mick Jagger, Paul McCartney, Ravi Shankar, Nina Simone, Cher et Mohammed Ali.

Il a également été chargé d'entreprendre des études de portraits de personnalités littéraires célèbres telles que le romancier John Fowles et Laurens van der Post, pour des profils médiatiques approfondis. Après la mort du chorégraphe britannique visionnaire Peter Darrell (qui est également devenu le fondateur du Scottish Ballet), Alan a conseillé et contribué à un livre d'hommage photographique dédié à Darrell et à ses réalisations - "Man of Tomorrow".

 

Family on a motorcyle passing poster celebrating 10 yeaer from the liberation of the khmer Rouge Phnom Penh, February 1989_@Alan Crumlish.
Famille sur une moto passant devant une affiche célébrant les 10 ans de la libération des Khmers rouges, Phnom Penh, février 1989_@Alan Crumlish.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024