HERBALIFE – Perte de poids ou perte d’argent ?

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 18/12/2013 à 23:00 | Mis à jour le 02/01/2014 à 07:16

 

Mincir tout en gagnant de l'argent ? C'est le rêve de million de gens et la promesse qu'offre HerbaLife. Déjà présente dans 85 pays, la multinationale vend de produits nutritionnels (des compléments alimentaires) qui aident à la remise en forme, au contrôle de poids ou au gain de masse musculaire. De nouveaux locaux ont ouvert le mois dernier à Phnom Penh. Dans un pays encore peu touché par le surpoids et l'obésité, l'implantation d'Herbalife au Cambodge suscite de nombreuses interrogations.

Le mois dernier, Herbalife a officiellement ouvert une succursale au Cambodge et attire déjà un nombre important d'intéressés. Un rapide coup d'?il dans les nouveaux quartiers de la compagnie nous a permis de nous rendre compte du succès fulgurant que connaît déjà la multinationale. En l'espace de dix minutes, des centaines de dollars sont engrangés par le caissier derrière sont comptoir. Une jeune femme nous explique qu'elle est consommatrice des produits et distributrice depuis un mois : "Je gagne déjà de l'argent", déclare-t-elle. Est-ce vrai ? Peut-être bien mais quoi qu'il en soit bon nombre d'ingénus cambodgiens connaissent encore bien mal les points négatifs d'un tel fonctionnement - parfois accusé à tort ou à raison d'être un système pyramidal ? et interdit dans certains pays.

Toutefois, la société a engrangé un bénéfice net de 118 millions de dollars en 2013 et ne compte pas s'arrêter là. Herbalife, qualifiée de "Robin des bois inversé" par William Ackman, gestionnaire de fonds américain, n'a aucun scrupule à exploiter les pauvres pour gonfler son assise mondiale. En effet, pour devenir distributeur il faut d'abord payer : "S'il y avait un moyen qui permette de doubler ou tripler vos revenus actuels, seriez-vous prêt(e) à assister à un dîner d'Affaires de 7$ ?", demande le coach personnel en ligne au nouveau client.

Néanmoins, des centaines de cambodgiens malheureusement aveuglés par les "success stories" entendue dans les "training sessions" organisées par la société, espèrent déjà vivre le rêve américain Herbalife.

L'efficacité d'un système qui fait gagner de l'argent est une chose, la perte de poids en est une autre et Herbalife reste d'ailleurs assez vague concernant ce dernier point : "La chose la plus importante que vous devez comprendre, c'est que notre programme est en fait simple, amusant et redoutablement efficace. Il y a une science complexe derrière, mais vous n'aurez pas besoin de tout comprendre", affirme le coach personnel dans le questionnaire à remplir afin d'évaluer le bilan de santé de chaque nouveau client.

On peut donc s'interroger sur l'efficacité des trois produits phare en vente sur le territoire: substitut de repas prêt à boire, poudre protéinée et thé vert. Les substituts de repas, qui coûtent 32$ pour 550 grammes, fonctionnent le plus souvent sur le court-terme car les consommateurs n'arrivent plus à payer si cher pour leurs repas et finissent par reprendre leurs habitudes ainsi que leur(s) kilo(s) perdu(s). Compte tenu du très faible revenu moyen de chaque cambodgien, s'élevant à 880$ en 2012 d'après les chiffres de la Banque Mondiale, la formule Herbalife reste un investissement de taille que seule une partie de la population peut s'offrir. Mais la question est de savoir si oui ou non les gens ont la volonté de consommer de tels produits jusqu'à la fin de leurs jours.

Anne Tandonnet (Lepetitjournal.com/Cambodge) jeudi 19 décembre 2013

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale