Mercredi 23 septembre 2020

Au Cambodge, au moins 36 morts dans l’effondrement d’un bâtiment à Kep

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 05/01/2020 à 11:20 | Mis à jour le 05/01/2020 à 11:40
Photo : Opérations de sauvetage après l'effondrement d'un bâtiment en construction à Kep. Crédits : police de Kep
kep effondrement bâtiment cambodge

L’effondrement d’un immeuble en construction vendredi 3 janvier a fait au moins 36 morts, dont 6 enfants et 14 femmes. Cet accident a lieu six mois après un effondrement similaire à Sihanoukville

Un bâtiment en construction de sept étages s’est effondré à Kep vendredi 3 janvier, causant la mort d’au moins 36 personnes, dont six enfants et 14 femmes, d’après un bilan annoncé dimanche.

Plusieurs centaines de secouristes et de soldats étaient à pied d’oeuvre dimanche pour dégager les survivants. Le premier ministre Hun Sen a déclaré que 23 personnes ont été dégagées vivantes des décombres. Les ouvriers et leurs familles prenaient leur repas lorsque le bâtiment s’est effondré dans la soirée de vendredi.

D’après le premier ministre, le propriétaire du bâtiment a été arrêté, et le responsable du chantier est mort dans l’effondrement. Hun Sen a promis aux familles des victimes une indemnisation de 50 000 dollars pour chaque décès, et 20 000 dollars pour chaque personne blessée. Selon le gouverneur de Kep Ken Santha, le bâtiment appartenait à un couple cambodgien, qui voulait en faire un hôtel destiné aux touristes. Le premier ministre a ajouté qu’il ne demandera pas la démission du gouverneur de la province de Kep.

En juin 2019, un bâtiment en construction s’était effondré à Sihanoukville, faisant 28 morts. Selon l’Organisation internationale du travail, le Cambodge compte environ 200 000 ouvriers du bâtiment, dans un pays qui connaît une croissance économique très supérieure à 7%. L’énorme majorité de ces ouvriers ne sont pas qualifiés, et les chantiers servent très fréquemment d’habitations provisoires pour les ouvriers et leurs familles.

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Chhorn mar 07/01/2020 - 14:31

Encore des drames des vies de nos pauvres ouvriers, ouvrières si non ce seront des touristes, après l'effondrement de batiment de Sihaknouk Ville récement Comment éradiquer ces erreurs , ces néglisences de regles d'architecture de construction il n'xiste pas de controles obligatoires de nos service d'urbanisme et de géologie et de sécurité à chaque étape de constuctions depuis la fondation jusqu'aux colonnes de soutiens. Combiens drames encore , les procès verbaux des causes de défaillances de ces effondrements doivent êtres rendus public au peuple Cambodgiens. A chaque fois , son Excellence premier Ministre HUN SEN est là avec les Victimes, nous l'en remercions de son bon coeur pour son peuple et partage la souffrance ce drame avec les ouvriers et ouvrières de batiments et leurs familles. Son Excellence seul votre fermeté et votre diligence pourront stopper net ces drames provenant des erreurs ou des néglisences humaines, l'image de confiance de notre Nation est en jeux et ces fautifs sont des saboteurs de croissance économique de notre pays dont vous avez oeuvré et édifieé avec grande veillance.

Répondre
Commentaire avatar

Anuman lun 06/01/2020 - 07:08

Des millions en indemnités gouvernementales… Pas d'assurance ? Comment ça sent mauvais.

Répondre

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.