Samedi 24 février 2018
Bucarest
Bucarest
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LECON DE ROUMAIN (88) - Le génitif (deuxième partie)

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 12/10/2017 à 00:00 | Mis à jour le 12/10/2017 à 00:00
Photo : Roumanie
fall-1131378_640

Bun venit, dragi prieteni, la lecţia de limba română – lecţia noastră de limba română – notre leçon de roumain d'aujourd'hui est la deuxième partie du génitif pour vous aider à revendiquer la possession. Elle nous aidera à mieux distinguer, au niveau du langage aussi, entre ce qui nous appartient et ce qui appartient aux autres.

Dominique : Bună ziua.                          

Bun venit la lecţia de limba română. Ne craignez rien. Tout le monde est là.

Alexandra: Bună dimineaţa. Eu sunt Alexandra. Acesta este microfonul meu (C’est mon micro) şi aceasta este vocea mea (et c’est ma voix).

Alexandru : Bună seara. Eu sunt Alexandru. Acesta este microfonul meu (C’est mon micro) şi aceasta este vocea mea (et c’est ma voix).

Valentina : Bună. Eu sunt Valentina. Acesta este microfonul meu (C’est mon micro) şi aceasta este vocea mea (et c’est ma voix).

Tu eşti Alexandra. (Tu es Alexandra). Acesta este microfonul tău (C’est ton micro) şi aceasta este vocea ta (et c’est ta voix).

Alexandra: El este Alexandru. (Tu es Alexandru.) Acesta este microfonul lui (C’est son micro) şi aceasta este vocea lui (et ça c’est sa voix, à lui).

Valentina : Acesta este microfonul lui Alexandru (C’est le micro d’Alexandru) şi aceasta este vocea lui Alexandru (et ça c’est la voix d’Alexandru).

Alexandru: Ea este Alexandra. (Elle est Alexandra.) Acesta este microfonul ei (C’est son micro, à elle) şi aceasta este vocea ei (et ça c’est sa voix, à elle).

Valentina : microfonul ei, microfonul Alexandrei

                  (son micro, le micro d’Alexandra)

Alexandru: vocea ei, vocea Alexandrei

                  (sa voix, la voix d’Alexandra).

Valentina: mobilul ei (son portable, à elle) ;

                 mobilul Alexandrei (le portable d’Alexandra)

Alexandru : pixul ei (son bic, à elle) ;

                   pixul Alexandrei (le bic d’Alexandra)

Alexandra : pixul ei ; pixul Valentinei

Valentina: mesajul ei (son message à elle);

                 mesajul Ioanei (le message d’Ioana)

Nous avons donc dit:

Valentina: pixul lui ; pixul lui Alexandru

mais

Valentina: pixul ei ; pixul Alexandrei

Nous avons également dit:

Valentina: vocea lui ; vocea lui Alexandru

mais

Valentina: vocea ei ; vocea Alexandrei

La possession est plus facile à exprimer qu’à expliquer.

Pour exprimer l’appartenance de quelque chose à une certaine personne que nous voulons ou devons nommer, nous allons utiliser le même petit mot qui nous a aidé à exprimer cette appartenance sans nommer la personne. Seulement, pour le possesseur masculin, le petit mot lui est placé avant le nom

Valentina: vocea lui Alexandru

alors que pour un possesseur féminin, le petit mot ei est placé à la fin du nom de la personne et soudé à celui-ci. 

Valentina: vocea Alexandrei

Alexandru: Alexandra – Alexandrei

La grammaire appelle ça «le génitif», un des cas que le roumain a conservé du latin.

Alexandru:  vocea ei, vocea Valentinei

Valentina:   vocea ei, vocea Ioanei

Alexandra: Aceasta este vocea Valentinei, nu este vocea Ioanei. (C’est la voix de Valentina, ce n’est pas la voix de Ioana.)

Alexandru : Îmi place vocea Alexandrei.

                   J’aime la voix d’Alexandra.

Alexandra: Îmi place vocea lui Alexandru.

                  J’aime la voix d’Alexandru.

Alexandru : Îmi place vocea Valentinei.

                   J’aime la voix de Valentina.

Valentina: Îmi place vocea lui Andrei.

                 J’aime la voix d’Andrei.

Alexandra: echipa României (l’équipe de Roumanie)

Alexandru: echipa Franţei (l’équipe de France)

Valentina: harta României (la carte de la Roumanie)

Alexandra: harta Franţei (la carte de la France)

Alexandru : harta Europei (la carte de l’Europe)

Valentina: pe harta Europei (sur la carte de l’Europe)

Cu ochii pe harta Europei – Les yeux sur la carte de l’Europe – c’est la petite promenade musicale à laquelle nous invite la chanson de la leçon.

                            LA REVEDERE !

 

Mondial – Pe harta Europei (Sur la carte de l’Europe)

0 CommentairesRéagir

Communauté

FRANCO-ROUMANIE - Anina Ciuciu, le combat d’une femme Rrom en France

Anina Ciuciu est née à Craiova, en Roumanie, pendant la révolution anti-communiste. D’ethnie rrom, sa famille a fui la Roumanie face aux discriminations et à la misère. Ils ont vécu plusieurs mois dan

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - Découverte de Biertan

Située à 80 km de la ville de Sibiu et à une vingtaine de km de la ville de Sighisoara, Biertan est un village typiquement saxon qu’il faudra inclure dans vos pérégrinations futures si vous visitez la