Jeudi 9 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COUPLE FRANCO-ROUMAIN - Oana et Aurélien

Par Grégory Rateau | Publié le 20/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 20/01/2020 à 09:05
Photo-Oana-and-Aurelien_Amis_de_la_Fete-Food-truck

Pour cette rentrée 2020, notre rédaction est allée à la rencontre de Oana et d'Aurélien, une Roumaine et un Français vivant en Roumanie, qui, ensemble, ont décidé de monter un food-truck -  "Amis de la Fête - Raclette et Vin" - pour faire découvrir les produits français et partager leur amour des fromages et des vins de France.

 

 

Grégory Rateau: Pouvez-vous nous présenter brièvement votre parcours?

Oana: J'ai 30 ans, je suis née a Vaslui où j'ai vécu jusqu’à l'obtention de mon baccalauréat. Je suis ensuite allée à Bucarest pour étudier la "Communication et les relations publiques" à la SNSPA (Scoala Nationala de Studii Politicie si Administrative). J'y ai obtenu un master en Communication politique. Après des expériences en tant que consultante politique au sein de la Chambre des Députés, puis d'un poste de responsable marketing dans une entreprise spécialisée dans les énergies renouvelables, j'ai souhaité saisir l’opportunité de développer mes compétences en "digital marketing" au sein d'une grande multinationale chez laquelle je travaille depuis 3 ans.

Aurélien: J'ai 36 ans, je suis né en Champagne-Ardennes où j'ai obtenu mon baccalauréat. Très intéressé par les sciences et l’aéronautique, j'ai suivi un cursus scolaire au sein d'une école d’ingénieur à Toulouse. L'attrait pour cette ville et les postes qui m'ont été offerts m'ont convaincu de m'installer pendant 13 ans dans la ville rose. Puis une opportunité professionnelle m’a amené à venir travailler en Roumanie en 2017, un pays que j'avais visité en 2012 et qui m'avait agréablement marqué.


Parlez-nous de votre première rencontre?

Oana: Nous travaillions dans la même zone et Aurélien m'a invitée à prendre un verre. Le premier rendez-vous s'est passé dans un lieu très sympa de Bucarest, Paine si Vin, un endroit qui nous ressemble car nous partageons un très fort intérêt pour les plaisirs gustatifs. Le courant est très bien passé.

 
Qu’est-ce qui vous a plu chez l’autre ?


Aurelien: Oana est une très jolie femme, souriante, pétillante, j'aime son état d'esprit positif, sa joie de vivre et tout naturellement ce caractère m'a fait tomber sous le charme.

Oana: Aurélien a conquit mon cœur avec son sourire et son regard profond. Il est romantique même s'il ne veut pas le reconnaître, particulièrement quand il me chante des chansons avec son joli accent français. Nous avons beaucoup de passions en commun comme les voyages, la pratique du sport, le goût pour les bons repas... donc tout s'est passé naturellement depuis ces deux années, depuis le fait d'emménager ensemble jusqu'au lancement de notre business. Aucun doute, ce qui nous plaît chez l'autre, c'est que nous aimons relever des défis ensemble et sortir de notre zone de confort!  


Aurélien, comment s’est passée votre intégration en Roumanie ?

L'intégration a d'abord été professionnelle car je suis venu une première fois 2 mois à Bucarest pour former une équipe. J'ai rencontré des collègues très chaleureux, qui voulaient me faire découvrir leur culture, la gastronomie, tout simplement me mettre à l'aise. J'ai profité de ces 2 mois pour visiter le pays, non seulement Bucarest mais également d'autres régions. Cette expérience m'a amené à demander ma mutation et je suis revenu quelques mois après pour une durée indéterminée. L'intégration s'est bien passée, il y a eu quand même une petite période d'adaptation pour prendre mes repères dans cette nouvelle vie mais j'ai rencontré des personnes bienveillantes.


Vous vendiez vos produits ensemble sur le marché de Noël de Bucarest. Pouvez-vous nous en parler?

Oana: Nous avons créé ensemble l'entreprise "Amis de la Fête - Raclette et Vin", en 2019. Nous participons à des festivals avec un food-truck, nous faisons des partenariats avec des bars et dernièrement nous avons aussi participé au Marché de Noël de Bucarest. Nous proposons des tartines composées de pain, pommes de terre vapeur, charcuterie, cornichons sur lesquelles nous ajoutons la raclette que nous faisons fondre directement depuis la meule. Nous avons eu beaucoup de Français au Marché de Noël, ravis de trouver de la raclette dans un marché roumain. Nous voulons faire (re)découvrir et partager notre plaisir pour le fromage et les vins de France. Finalement, qui peut résister à un bon fromage fondu?
 

Aviez-vous des a priori, sur les Roumains, sur la Roumanie? Si oui, qu'est-ce qui a changé dans votre regard?

J'ai visité la Roumanie en 2012, lors d'un voyage avec mon sac à dos à travers l'Europe. Je n'avais pas vraiment de connaissances sur ce pays et justement une certaine curiosité de venir voir ce qu'il s'y passait.  J'ai rencontré des gens formidables, découvert des paysages sublimes et j'ai trouvé une certaine qualité de vie qui m'a plu.


Comment vos familles respectives ont-elles réagi à votre union ?

Aurélien: Nos deux familles sont très ouvertes. La famille d'Oana, par exemple, est vraiment européenne : ses parents ont vécu en Italie, sa sœur vit en Angleterre et son frère en Suisse.

Oana: Les parents d'Aurélien ont découvert la Roumanie l'année dernière. Ils ont rencontré Oana pour la première fois et ils ont été charmés : ils savent que leur fils est entre de bonnes mains. (rires) Nos familles souhaitent notre bonheur, l'essentiel c'est d'être heureux.


De manière un peu plus légère, y-a-t-il chez l'autre, un trait de caractère proprement français, et proprement roumain que vous aimez ou que vous détestez ?

Oana: J'aime ce moment privilégié d'avant les repas : l'apéritif. C'est vraiment du bon temps de convivialité!

Aurélien: Un trait de caractère qui me fait sourire est la tendance des Roumains à être un peu hypocondriaques. Beaucoup de pharmacies et de publicités pour toute sortes de remèdes miracles pour entretenir sa santé...

 




Rejoignez les Amis de la Fête ici

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
6 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Fredo mer 22/01/2020 - 20:45

Salut Aurélien Tu me reconnaitras, Plein de bonne réussite à vous deux. Un petit air de France en Roumanie, c'est chouette……... Bise des Alpes

Répondre
Commentaire avatar

Claude-Fred mer 22/01/2020 - 13:18

Coucou vous deux ! Bel article ! Réussite à vous deux et pensées affectueuses ! Bises !6

Répondre
Commentaire avatar

Félix mer 22/01/2020 - 11:32

Plein de bonheur, personnel et professionnel, aux deux tourtereaux. Aurélien aura reconnu son oncle.

Répondre
Commentaire avatar

Siouab mar 21/01/2020 - 19:31

Bonne chance

Répondre
Commentaire avatar

Cornelia lun 20/01/2020 - 19:44

Il n' y a pas en francais" l'obtention du bacalaureat".Le francais du Moliere,Balzac et d' autres

Répondre
Voir plus de réactions