TEST: 2245

Unis contre le coronavirus: des entreprises roumaines font des dons

Par Grégory Rateau | Publié le 20/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 20/03/2020 à 12:03
Photo : ID 153998305 © Chernetskaya | Dreamstime.com)
Unis coronavirus entreprises roumaines dons

Des entreprises en Roumanie ont commencé à annoncer d'importants dons pour aider les autorités et les ONG dans le domaine de la santé et de l'assistance sociale à lutter contre la nouvelle pandémie de coronavirus (Covid-19). Voici quelques-uns des dons et initiatives annoncés par les entreprises locales dans ce sens jusqu'à présent. Nous mettrons à jour cette liste quotidiennement pour refléter ce qui pourrait devenir le plus grand effort conjoint de responsabilité sociale du monde des affaires en Roumanie.




Le détaillant Profi fera don d'un million de RON (208 000 EUR) pour équiper les unités de soins intensifs en Roumanie, des ventilateurs nécessaires pour traiter les patients Covid-19 atteints de formes graves de la maladie. De plus, les dirigeants de Profi Pawel Musial (PDG) et Calin Costinas (PDG adjoint) ont appelé d'autres entreprises en Roumanie à faire de même. «Nous croyons fermement qu'il y a peu de moments dans notre existence où nous avons concrétement le pouvoir de sauver des vies! Il faut absolument s'impliquer! Et que chaque jour, si nous ne faisons pas cela, cela signifie des vies perdues. Pourquoi je dis ça? Eh bien parce que nous avons des informations claires sur cette réalité. Les sections d'anesthésie et de soins intensifs (ATI) de notre système de santé n'ont pas la capacité, elles ne sont pas prêtes à traiter un si grand volume de patients ayant besoin d'appareils d'intubation et de ventilation », a déclaré le PDG de Profi Pawel Musial.

 

Une vague de cas d'infection à Covid-19 pourrait bloquer le système de santé en Roumanie, avertissent les spécialistes. «La Roumanie dispose de 2 356 lits immédiatement disponibles, dont 1 292 n'ont ni ventilateur ni autre équipement pourtant indispensable. La dotation complète de 1 292 lits nécessite environ 139 millions d'euros », a déclaré le professeur Dorel Sandesc, président de l'ONG ATI Roumanie. Les patients gravement touchés par le coronavirus doivent être intubés et ventilés pendant deux semaines afin de récupérer et de se remettre complétement.
 

Banca Transilvania, le plus grand prêteur de Roumanie, a également annoncé qu'elle donnerait 1,4 million de RON (290 000 EUR) pour des ventilateurs mécaniques, des équipements et des matériaux pour les hôpitaux publics de Roumanie. «Nous nous associons ainsi aux efforts de l'Association Daruieste Viata et des médecins pour aider le plus de personnes possible. La solidarité est ce dont nous avons le plus besoin pendant cette période », a déclaré le PDG de Banca Transilvania, Omer Tetik.
 

L'Association Daruieste Viata, une ONG qui a réussi à construire le plus grand hôpital d'oncologie pédiatrique de Roumanie à partir de dons publics, a annoncé qu'elle dirigera tous les fonds qu'elle collectera désormais des dons par SMS vers l'acquisition d'équipements de protection, matériel et équipement médical pour les maladies infectieuses locales ainsi que pour les hôpitaux d'urgence.
 

La Fondation Globalworth fera un don de 200 000 euros à la Croix-Rouge roumaine pour l'achat d'équipements et de matériel médicaux pour l'hôpital des maladies infectieuses de Matei Bals à Bucarest, l'une des plus grandes unités de Roumanie qui traite actuellement les patients de Covid-19. «Les fonds substantiels offerts aideront à acheter des matériaux de stricte nécessité tels que: le ventilateurs médicaux destinés aux soins intensifs, des flacons de désinfectant, des combinaisons de protection, des lunettes de protection, des masques hygiéniques jetables ou encore des gants de protection», ont déclaré des représentants de Globalworth.
 

Le groupe pétrolier et gazier OMV Petrom a également annoncé un don d'un million d'euros à la Croix-Rouge roumaine pour l'acquisition d'équipements de test pour le diagnostic rapide des infections à Covid-19. «Dans les moments difficiles, comme celui que nous traversons actuellement, la solidarité et la responsabilité sont cruciales. Lorsque l'éloignement social devient une mesure préventive, nous devons rester ensemble par d'autres moyens. Et la solidarité en fait partie », a déclaré Christina Verchere, PDG et présidente du conseil d'administration d'OMV Petrom.
 

Le détaillant de cosmétiques AVON Romania fera également don de 1,7 tonnes de produits d'hygiène personnelle (savons liquides et gels douche) aux centres de quarantaine de Bucarest, unissant ainsi ses efforts pour limiter les effets du COVID-19 en Roumanie. La société contribuera également par un don en espèces pour l'achat des tests de confirmation du virus COVID-19, qui iront au Sf. Hôpital clinique de Parascheva pour les maladies infectieuses à Iasi. «Nous soutenons les efforts locaux pour gérer la situation actuelle et contribuons le plus rapidement possible avec des produits de soins qui aident à maintenir l'hygiène personnelle, là où les besoins sont les plus grands: dans les centres de quarantaine et les hôpitaux. Nous pensons qu'en pareil cas, il est essentiel d'écouter nos besoins et de les aider à être couverts. La collaboration entre les entreprises, les institutions et la société civile est plus importante que jamais », a déclaré Andreea Moldovan, directrice générale de SEE AVON.
 

Kaufland et Lidl, deux des plus grands détaillants de Roumanie, faisant partie du groupe allemand Schwarz, feront don de 100 000 récolteuses pour le liquide de transport nasal et pharyngé d'exsudat / viral nécessaires à la réalisation de tests de diagnostic moléculaire (PCR en temps réel). Le premier lot, composé de 30 000 unités, a déjà été livré, selon le ministère de la Santé. "Nous saluons le geste des entreprises privées de se joindre à nous pendant cette période où toutes les ressources matérielles et humaines sont nécessaires pour limiter la propagation du nouveau coronavirus", a déclaré le ministre de la Santé Victor Costache.

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale