Un personnel de la santé qui aurait été mal formé en Roumanie durant la pandémie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 02/06/2022 à 00:00 | Mis à jour le 02/06/2022 à 00:00
personnel de la santé mal formé Roumanie pandémie

Les énormes besoins de recrutements durant la pandémie ont forcé les hôpitaux roumains à embaucher du personnel de santé même s'ils n'avaient pas la formation ou l'expérience nécessaires. Alors que la pandémie de COVID-19 se termine, de plus en plus de directeurs d'hôpitaux admettent que les embauches d'urgence sont mal formées.

 

Environ 2 000 travailleurs de la santé ont été embauchés pendant la pandémie par les hôpitaux et les autorités sanitaires des régions de toute la Roumanie. Le mois dernier, le gouvernement a décidé de leur permettre de rester dans le système de santé alors même que la pandémie ralentit. Ainsi, 2 000 nouveaux postes ont été créés, permettant à chaque soignant de rester en poste.

Cependant, pour obtenir le poste, ils devaient passer un examen, et bon nombre des embauches liées à la pandémie ont échoué. Soulagés des pressions provoquées par les vagues d'infections, les directeurs d'hôpitaux expriment désormais leur déception vis-à-vis d'une partie du personnel.

"Le personnel employé pendant l'état d'urgence était supervisé par des infirmières expérimentées car les médecins avaient peur qu'ils n'y parviennent pas", a déclaré Beatrice Mahler, directrice de l'Institut Marius Nasta, l'un des plus importants hôpitaux de Bucarest.

D'autres médecins affirment que les travailleurs de la santé diplômés des écoles d'infirmières et d'autres centres postsecondaires non tertiaires sont mal préparés.

"Ils obtiennent des diplômes beaucoup trop facilement, sans connaître les bases de la médecine, sans savoir prendre un pouls, faire une injection ou trouver une veine", a déclaré Genoveva Cadar, chef d'une unité de soins intensifs, citée par Digi24.

Il existe 240 écoles d'infirmières en Roumanie et 140 000 infirmières sont actives dans les hôpitaux.

La Roumanie était en proie à une pénurie de personnel médical avant même la pandémie. Des milliers de médecins et d'infirmières ont émigré vers les pays d'Europe occidentale à la recherche de meilleurs salaires, obligeant ceux qui restaient à reporter leur retraite et les hôpitaux à embaucher en désespoir de cause.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale