Dimanche 27 septembre 2020

Un journaliste roumain influent rejoint l'alliance USR-PLUS

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 17/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 17/01/2020 à 00:00
Photo : Inquam Photos / Octav Ganea
moise_guran_inquam_photos_octav_ganea

Moise Guran, l'un des journalistes les plus influents de Roumanie, a décidé de passer à la politique et de coordonner la campagne électorale de l'alliance USR-PLUS pour les élections locales et parlementaires de cette année.

 

Guran a annoncé sa décision à la station de radio Europa FM, où il a travaillé, et sur son blog. Il deviendra membre du parti Union Sauvez la Roumanie (USR), au sein duquel il travaillera sur la stratégie et la communication, et coordonnera la campagne électorale de l'alliance USR-PLUS, selon Digi24.ro.

 

"J'ai décidé d'abandonner définitivement ma carrière et mon rôle de journaliste roumain, afin d'assumer un rôle politique dans ce pays", a déclaré Guran lors d'une intervention radiophonique dans laquelle il a expliqué sa décision.

 

«Je laisse tout derrière moi, définitivement (car il n'y a aucun moyen de revenir de la politique au journalisme), pour aller là où les décisions sont prises. J’ai suffisamment commenté en marge, débattu des idées, les ai soutenues et insisté dessus, parfois jusqu'à l'obsession. J'ai insisté pour que vous me contredisiez et analysiez de manière critique, avec votre propre esprit, ce que moi ou d'autres comme moi disons. Maintenant, je pense que vous et moi sommes nécessaires là où les idées deviennent réalité », a-t-il ajouté.

 

Moise Guran, 45 ans, est des plus populaires journalistes économiques et commentateurs de Roumanie. Ces dernières années, il s'est également concentré sur les questions politiques. Il a été diplômé de la faculté de droit de l'Université de Bucarest, puis a rejoint l'école de télévision BBC. Il a commencé en tant que journaliste en 1994 et a rejoint la chaîne de télévision Antena 1 en 1999. Il est devenu populaire pour ses programmes télévisés dans lesquels il a essayé de rendre l'analyse économique accessible à un public plus large. Son premier programme de ce type a été BizBazar sur Antena 3, qu'il a réalisé de 2005 à 2010 lorsqu'il a quitté le groupe Antena. Il est ensuite passé à la télévision publique TVR, où il a réalisé un nouveau programme, connu sous le nom de Biziday. En 2011, il a lancé le talk-show «Romania in Direct» (Romania Live) sur la radio Europa FM, un programme dans lequel il a débattu sur les sujets d'actualité avec les auditeurs.

 

Il a quitté la télévision en 2016 et a mis en ligne son émission Biziday. Il a ensuite transformé Biziday en une application visant à promouvoir des informations vérifiées, dans une tentative de contrer le phénomène croissant des "fake news".

 

Ces dernières années, il a ouvertement soutenu les manifestations contre les réformes et mesures controversées adoptées par l'ancien gouvernement social-démocrate. En novembre 2019, il a modéré le seul débat électoral avant le premier tour des élections présidentielles, auquel les deux principaux candidats - le président Klaus Iohannis et l'ancien Premier ministre Viorica Dancila - ont refusé de participer.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien