TEST: 2245

Pots-de-vin et corruption dans les hôpitaux, les sanctions prévues

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 10/12/2019 à 00:00 | Mis à jour le 10/12/2019 à 00:00
Photo : Shutterstock
Pots-de-vin roumanie médecin sanctions

Les employés des hôpitaux roumains surpris à recevoir des pots-de-vin risqueraient de perdre leur emploi si la proposition rédigée en ce sens par le ministère de la Santé obtient le feu vert des experts juridiques.

 



Le ministère s'attend à ce qu'un point de vue juridique décide si une telle disposition peut être mise en œuvre dans les contrats, a déclaré le ministre de la Santé Victor Costache sur la chaîne de télévision B1, selon Hotnews.ro.



"Je peux vous assurer que notre tolérance à la corruption est nulle", a déclaré Costache, ajoutant "qu'il existe de nombreux hôpitaux en Roumanie où ce phénomène a déjà été éradiqué".



Victor Costache est un chirurgien de profession qui, au cours des 20 dernières années, a travaillé à l'étranger et à l'hôpital privé Polisano de Sibiu, il n'a pas travaillé dans les hôpitaux publics en Roumanie.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Carloman lun 16/12/2019 - 09:14

Positif, bien sûr... Mais va-t-on aussi exercer une surveillance sur les médecins et chirurgiens ? Je m'explique : en France, la corruption de certains médecins et chirurgiens est importante... En effet, comme les temps d'attente sont quelquefois longs pour une intervention, ce "cher" personnel médical demande un "dessous de table" au(x) patient(s) pour subir l'opération beaucoup plus vite... Sinon,.. R

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale