L'opposition rouvre les marchés alimentaires fermés à l'intérieur

Par Grégory Rateau | Publié le 13/11/2020 à 00:00 | Mis à jour le 13/11/2020 à 00:00
marchés réouverture roumanie ordonnance d'urgence coronavirus

Le Parlement roumain, par le vote final de la Chambre des députés ayant eu lieu le 10 novembre dernier, a modifié l'ordonnance d'urgence et a décidé de rouvrir les marchés alimentaires intérieurs fermés par le gouvernement le 9 novembre pour freiner l'expansion du coronavirus.



Le projet de loi ne produira des effets effectifs qu'après la promulgation du président Klaus Iohannis.

Il s'agit de la dernière initiative du Parlement visant visiblement à mettre le gouvernement libéral dans une position difficile.

Les commerçants du marché alimentaire ont protesté contre la décision du gouvernement, une décision prise par l'opposition social-démocrate (PSD) et le bloc réformiste USR-PLUS.

"Pendant l'état d'alerte, les marchés agroalimentaires dans les espaces fermés, les foires et autres marchés […] pourront poursuivre leur activité tout en respectant les restrictions sur les mesures de distanciation sociale et de protection sanitaire", selon l'amendement, initié par le chef du PSD, Marcel Ciolacu, et le sénateur du PSD Daniel Zamfir.

Le président Iohannis, lors d'une conférence de presse après le vote au Parlement, a défendu la décision du gouvernement - mais a évité une réponse directe sur la question de savoir s'il promulguerait ou non l'amendement. Il a ajouté que c’était un autre exemple de la raison pour laquelle la Roumanie devrait organiser les élections générales le 6 décembre, comme prévu, pour mettre fin à cette situation dans laquelle l’opposition sociale-démocrate au Parlement annule les décisions du gouvernement en matière de gestion de la pandémie.

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest ven 13/11/2020 - 09:01

BRAVO ENFIN UNE LUEUR D INTELLIGENCE

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale