Les enfants roumains de l'étranger ont des cours gratuits de langue, histoire...

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 26/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 26/08/2022 à 00:00
Les enfants roumains de l'étranger reçoivent des cours gratuits (langue, histoire...)

Les enfants allemands pourront s'inscrire gratuitement aux cours de langue, culture et civilisation roumaines (LCCR) à partir de cette année. Le programme est opérationnel dans de nombreux autres pays européens depuis 2007.

 

La liste des écoles demandant à prolonger leur participation aux cours du LCCR, ainsi que celles demandant à être ajoutées au programme, s'allonge d'année en année, car les parents roumains installés à l'étranger souhaitent que leurs enfants soient en contact avec la culture roumaine. Gérés par le ministère roumain de l'Éducation par l'intermédiaire de l'Institut de la langue roumaine (ILR), les cours ont maintenant été élargis pour inclure l'Allemagne.

Le projet s'adresse aux enfants roumains de l'étranger qui fréquentent l'enseignement pré-universitaire dans leur pays européen d'adoption. Il est déjà opérationnel en Espagne, en Italie, en Belgique, au Portugal, en France et en Irlande.

Les cours sont dispensés gratuitement, dans les écoles des pays partenaires, avec des enseignants roumains sélectionnés sur concours.

Aucune école ne devait être ajoutée cette année en raison de contraintes budgétaires, mais le gouvernement a engagé de nouveaux fonds pour le projet. L'inclusion de l'Allemagne dans le LCCR est venue à l'initiative de Rareş Bogdan, membre roumain du Parlement européen, et ministre de l'Éducation Sorin Cîmpeanu, selon G4Media.

Environ 800 000 Roumains vivent en Allemagne, selon une estimation.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale