L'archidiocèse de Tomis veut refaire le service de Pâques

Par Grégory Rateau | Publié le 22/05/2020 à 00:00 | Mis à jour le 22/05/2020 à 00:00
Photo : Arhiepiscopia Tomisului Facebook Page
Arhiepiscopia Tomisului roumanie coronavirus religion
L'archidiocèse de Tomis, diocèse de l'Église orthodoxe roumaine de la région de Constanța, dans le sud-est de la Roumanie, a annoncé qu'il tiendrait à nouveau le service de Pâques dans la nuit du 26 au 27 mai. Il a demandé aux gens de venir recevoir la Sainte Lumière.
 
 


Dans un article sur Facebook, l'archidiocèse a déclaré qu'il rétablirait le service car la congrégation ne pouvait pas y assister en raison de la pandémie de Covid-19. «Pour corriger cette lacune […] dans la nuit du 26 au 27 mai, à minuit, les églises et monastères de l'archidiocèse de Tomis tiendront la Sainte Liturgie et inviteront les croyants à recevoir la Sainte Lumière comme pendant la nuit de Pâques, » peut-on lire dans son message.


Selon les mesures de sécurité mises en place pendant l'état d'alerte du coronavirus, les églises peuvent à présent organiser des services en plein air. Les gens sont autorisés à entrer dans les églises pour prier ou se confesser tout en restant à une distance de 2 mètres les uns des autres. Tous les participants aux services religieux doivent impérativement porter des masques.


Refaire le service de Pâques est une première pour l'Église orthodoxe roumaine (BOR).


Réagissant à la nouvelle, le BOR a déclaré que l'archidiocèse de Tomis avait pris la décision sur la base de l'autonomie diocésaine et que la responsabilité de l'organisation du service incombait donc entièrement à l'archidiocèse. Il a déclaré que le service de Pâques avait déjà eu lieu dans les églises orthodoxes locales et que les gens avaient déjà reçu la Sainte Lumière. Il a également exprimé l'espoir que l'archidiocèse respecterait toutes les réglementations en vigueur.


L'archidiocèse de Tomis est dirigé par l'archevêque Teodosie qui, la semaine dernière, a suscité la controverse en offrant l'Eucharistie, et utilisant pour ce faire, la même cuillère pour tous les croyants, a rapporté G4media.ro.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale