La Roumanie va-t-elle connaître une épidémie de grippe?

Par Grégory Rateau | Publié le 24/01/2019 à 00:00 | Mis à jour le 24/01/2019 à 11:56
Photo : Unsplash / Issam Hammoudi
grippe-épidémie-roumanie

Les autorités sanitaires avertissent que le pays est au bord de l'épidémie et insistent sur le fait que la vaccination demeure la solution la plus sûre et la plus efficace pour se protéger contre la grippe. Le bilan des victimes de la grippe s’est alourdi, avec 31 décès. Cette maladie touche surtout les enfants.

 

 

L'inquiétude grandit parmi les Roumains, durant cette saison 31 décès ont déjà été enregistrés. Parmi les cas les plus récents, un homme de 68 ans, décédé samedi dernier à l'hôpital de la ville de Galati. Cet homme, comme d’autres victimes, n’était pas vacciné contre le virus de la grippe et souffrait de maladies respiratoires chroniques très graves.
 
 
Cette semaine est considérée comme étant la deuxième semaine épidémique étant donné que le nombre de cas diagnostiqués a dépassé le nombre de cas estimés. Si cela devrait se prolonger durant trois semaines d'affilée, nous pouvons officiellement déclarer qu'il y a une épidémie grippale, a expliqué la ministre de la santé, Sorina Pintea. Dans les zones où la circulation du virus grippal est plus intense, des écoles pourraient également être fermées, a déclaré le ministre de la Santé.


La ministre de la Santé a annoncé que jusqu'à la fin de la semaine, environ 10.000 doses supplémentaires de vaccin seraient disponibles sur l'ensemble du pays. Entre temps, de plus en plus d'hôpitaux restreignent l'accès des visiteurs pour éviter la propagation de la grippe. Le jeudi, 24 janvier, sera férié et le vendredi, 25 janvier, les cours seront suspendus dans tous les établissements scolaires afin de permettre aux enfants de s'exposer le moins possible au virus de la grippe.
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale