TEST: 2245

La Roumanie aura une "DNA des forêts"

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 18/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 18/06/2020 à 00:00
Photo : Flickr / crustmania
La Roumanie aura une "DNA des forêts"

Le Sénat a adopté ce mardi 16 juin un projet de loi portant sur la création d'une "DNA des forêts", une agence spécialisée chargée de mener des enquêtes sur les infractions environnementales en Roumanie. Le projet, initié par l'Union Sauvez la Roumanie (USR), sera transmis au président Klaus Iohannis pour promulgation.

 

La plupart des sénateurs (119) ont voté en faveur du projet de loi, tandis que 11 se sont abstenus de voter. L'USR a déclaré que les sénateurs qui ont décidé de s'abstenir de ce vote représentent l'Alliance Démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR).

La Direction d’Investigation des Infractions Environnementales (DIIM) fonctionnerait comme une structure de parquet spécialisé et aura les compétences nécessaires pour mener des enquêtes sur des infractions environnementales. Son activité sera présentée au Parlement, périodiquement, par le biais de rapports, a déclaré l'USR dans un communiqué de presse.

La nouvelle agence a été surnommée «la DNA des forêts». La DNA, Direction Nationale Anticorruption, chargée de mener des enquêtes sur les infractions liées à la corruption, est devenue très populaire en Roumanie ces dernières années, après avoir envoyé plusieurs hauts responsables politiques en justice pour actes de corruption.

"L'établissement de la DNA des forêts n'est pas un coût - comme certains critiques l'ont fait valoir - mais un investissement dans un avenir sain. Des études validées scientifiquement montrent que nous ne pouvons plus ignorer les dommages environnementaux et leurs effets dévastateurs sur la qualité de la vie humaine, mais aussi sur l'économie ", a déclaré le sénateur de l'USR, Mihai Gotiu.

"La mafia environnementale en Roumanie est un fait, mis en évidence en chiffres - 20 millions de mètres cubes disparaissent des forêts roumaines, 25 000 morts par an à cause de la pollution, des contraventions liées aux déchets qui nous coûteront des centaines de millions d'euros par an, des décharges qui sont de véritables bombes écologiques , les lits des rivières détruits par des gravières illégales. Qu'a fait l'État roumain contre cette mafia jusqu'à présent? Presque rien - juste quelques affaires sur la criminalité forestière, avec un volume total qui n'est même pas proche de la taille réelle des dégâts, et zéro sur le reste des infractions environnementales. Pour ces raisons, nous avons lancé la création du DIIM et je suis heureux qu'à partir d'aujourd'hui, l'adversaire de la mafia environnementale soit une institution spécialisée dotée d'un personnel correctement formé ", a également commenté le sénateur USR Allen Coliban.

L'USR a déclaré que le Conseil de l'Union européenne avait recommandé à la Roumanie de mettre en place une structure spécialisée de magistrats professionnels dans le domaine de la lutte contre les infractions environnementales.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Pivoine55 mer 24/06/2020 - 19:52

Il y a app 5 ans, un reportage avait été fait sur des forêts en Carpathe. Des hectares d'arbres abbatus, au profit de géant du bois. Sté Roumaine en collaboration avec une Sté d'Autriche. De l'argent qui a été déboursé sous les tables. Corruptions ä grande échelle. Celà va être combattu avec ce nouveau projet? Les fonctionnaires seront ils suivi dans leur travail? A voir

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale