ECO - L'économie roumaine progresse de manière inattendue

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 19/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 19/05/2022 à 00:00
progression économie roumanie

Le PIB de la Roumanie a augmenté de 6,5% en termes réels au premier trimestre de l'année (T1) par rapport à la même période de 2021 (YoY), selon l'estimation rapide publiée par le bureau des statistiques INS le 17 mai.

 

Le PIB trimestriel corrigé des variations saisonnières a augmenté de 5,2 % par rapport au quatrième trimestre (TQ), après la progression de 1,0 % T/T enregistrée au dernier trimestre de l'année dernière (révisé par rapport à -0,1 % T/T).

L'estimation flash de l'INS a surpris les analystes indépendants, qui n'excluaient même pas l'option d'une récession technique en première partie d'année. Sur la base de la croissance du premier trimestre, le modèle prédictif développé par la banque BCR indique une croissance économique annuelle de 5% pour toute l'année, a déclaré l'économiste en chef de la banque, Ciprian Dascalu, selon Bursa.ro.

Cependant, la multitude d'évolutions ponctuelles d'une ampleur inhabituelle (comme la hausse des prix de l'énergie ou le confinement en 2020) diminue le niveau de confiance fourni par de tels modèles développés pour une dynamique plus fluide des variables.

Les moteurs de la croissance du premier trimestre restent flous jusqu'à ce que l'INS publie le premier ensemble détaillé de données pour le premier trimestre de l'année.

La révision importante des données du PIB corrigées des variations saisonnières n'est pas une surprise, car le profil saisonnier a été modifié au cours des dernières années par des événements ponctuels d'une ampleur plus large que les variations saisonnières. Pour des raisons techniques, les données désaisonnalisées doivent être considérées avec prudence.

Mais le taux de croissance annuel (+6,5 % sur un an, après 2,4 % sur un an au quatrième trimestre de l'année dernière et +5,9 % sur l'ensemble de l'année 2021, reste impressionnant.

Les bénéfices records affichés par les sociétés énergétiques et les effets décalés des prix élevés de l'énergie sur les consommateurs d'énergie (résidentiels et commerciaux) pourraient expliquer la croissance en hausse totalement inattendue au premier trimestre de l'année, tandis que les effets décalés auraient un impact plutôt négatif un peu plus tard dans le courant de l'année. Cela reste juste une hypothèse jusqu'à ce que les données détaillées du PIB du premier trimestre soient publiées en juin.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale