Bilan après la reprise des vols intérieurs en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 20/05/2020 à 00:00 | Mis à jour le 20/05/2020 à 00:00
Bilan après la reprise des vols intérieurs en Roumanie

Moins de 2 000 personnes ont décollé des aéroports locaux alors que les vols intérieurs ont repris le lundi 18 mai, a déclaré le ministre des Transports, Lucian Bode, à la chaîne de télévision Digi24.

 



«Plus de 95% des vols ont été annulés. L'année dernière, la moyenne quotidienne de passagers sur tous les aéroports roumains était de 65 000. Aujourd'hui, nous en avons transporté 1 797 », a-t-il déclaré.

Le ministre a expliqué que les premiers vols ont décollé pour Iasi, Cluj et Timişoara. En revanche, les vols à destination et en provenance des pays dans les zones rouges, avec de nombreux cas de coronavirus, sont suspendus pendant 14 jours.

Néanmoins, des vols charters sont disponibles pour les travailleurs, a-t-il déclaré. «Nous avons des vols charters pour les travailleurs saisonniers et nous sommes conscients de la situation des Roumains en Italie, en Espagne et en Allemagne; il y a des demandes pour Tarom, et ces vols peuvent être effectués. Mais jusqu'au 1er juin, nous ne volons pas à l'international vers ces destinations. Nous volons vers Athènes, Oslo, qui ne sont pas dans la zone rouge », a-t-il expliqué.

Le ministre a également expliqué que, lors du premier jour de l'état d'alerte, le 15 mai, quelque 140 000 personnes ont pris le métro de Bucarest. Avant la crise des coronavirus, 600 000 à 650 000 voyageurs l'utilisaient quotidiennement, a-t-il déclaré.

«Tout au long de l'état d'urgence, la moyenne était de 63 000 voyageurs. Pendant l'état d'alerte, le 15 mai, il y avait 140 000 voyageurs. Nous nous sommes assurés que les 53 stations de métro étaient surveillées par 320 agents de sécurité, policiers, gendarmes et policiers locaux. Parce que les recommandations étaient connues, les choses ont bien fonctionné. Aucun incident n'est survenu dans les transports publics. Les voyageurs ont fait preuve de responsabilité et nous n'avons eu aucun incident à déplorer dans le métro. Nous avons les sièges marqués à l'intérieur des trains. Nous avons 57 trains, la capacité maximale et les temps d'attente sont de 8 à 10 minutes », a déclaré Bode.

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale