TEST: 2245

BUCAREST DE POCHE - 3 maisons étonnantes à découvrir absolument

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 03/09/2020 à 00:00 | Mis à jour le 03/09/2020 à 07:04
Photo : Wikipedia / Sabin Iacob
640px-Casa_Macca_-_Institutul_de_Arheologie_'Vasile_Pârvan'_(2)

Notre rédaction flâne aujourd'hui avec vous au coeur de la capitale pour vous faire découvrir un tout autre Bucarest. Voici 3 maisons incroyables qui vous feront voyager dans le faste d'antan, dont on vous racontera les histoires.

 

 

Casa Mita Biciclista

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Theo (@princesset1976) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Stiu un loc (@stiu.un.loc) le

 

A deux pas de Piata Amzei se trouve cette magnifique demeure, construite en 1900 par l’architecte N. C. Mihaescu et rénovée depuis peu. Erigée dans le style baroque avec des influences Art Nouveau, cette dernière attire immédiatement de par ses façades richement décorées, avec des balcons et bas-reliefs représentant des chérubins, des lions et des cupidons. Et ce n’est pas par hasard qu’ici habitait un personnage emblématique du Bucarest de l’entre-deux-guerres, Maria Mihaescu, surnommée Mita Biciclista, une fameuse courtisane qui avait réussi à voler le cœur de nombreux personnages influents de l'époque. On raconte même que cette maison lui fut offerte par le roi Ferdinand en personne qui était tombé sous son charme. Connue pour son style de vie extravagant, elle aurait été la première femme à monter à vélo à Bucarest, mais aussi la première à porter un bikini ! Nous vous laissons vous la représenter.

Où la trouver: Strada Biserica Amzei 9

 

 

Casa Macca

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par alexmoise (@alexmoise) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Kira Anna (@kira_1885) le

 

Cette maison n’a malheureusement pas joui du même destin. Pas loin de Piata Romana, entre les ambassades et les résidences luxueuses, se cache un véritable trésor architectural, Casa Macca. Derrière un imposant portail en fer, s'élève donc cette demeure somptueuse qui semble laissée à l'abandon mais qui laisse deviner encore son éclat d'antan. C'est entre 1891-1900 qu'elle fut construite par l’architecte suisse John-Elisee Berthet, pour une des familles les plus respectées de la capitale, le colonel Petre Macca, héros de la Guerre d'Indépendance et sa femme Elena Macca, reconnue pour ses œuvres de charité. Erigée dans un style éclectique, elle arbore une grande variété de formes et d'ornements baroques et Art Nouveau. Vous pourrez admirer ses fenêtres hautes entourées de motifs végétaux et d’anges, ses deux atlantes qui soutiennent le balcon et des motifs tels que des madones, des lions, des guirlandes et différents blasons et emblèmes. Aujourd’hui la demeure fait partie des monuments historiques de Bucarest et accueille l’Institut d’Archéologie « Vasile Parvan » mais aussi le Musée d’Archéologie.

Où la trouver: Strada Henri Coandă 11

 

 

Casa de Targovet

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Pierduți în vacanță (@pierdutiinvacanta) le

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par INP România (@patrimoniu_ro) le

 

Derrière les blocs communistes du boulevard Dimitrie Cantemir, loin de l’agitation urbaine, se cache une petite demeure appelée « Casa de Targovet », considérée comme étant la plus vieille maison de Bucarest. Elevée vers 1810, elle a résisté au temps, aux tremblements de terre ainsi qu'au régime communiste et, après un ample processus de restauration, elle a retrouvé son éclat d’autrefois. Elle étonne immédiatement de par son architecture balkanique qui raconte l’histoire d’un Bucarest situé à la frontière entre l’Orient et l’Occident. Réalisée dans des matériaux traditionnels (bois et brique), elle appartenait à un « targovet », un riche commerçant, et représente les caractéristiques typiques d’une maison traditionnelle comme on en trouvait beaucoup autrefois dans la capitale. On est tout de suite attirés par sa véranda avec arcades et piliers en bois joliment sculptés, qui fait le tour de la maison et forme un large porche donnant sur la cour. En dessous, on retrouve une large cave avec des poutres en chêne massif dont les murs sont très hauts, la maison se trouvant autrefois sur un terrain marécageux et donc facilement inondable. Suite à l’élargissement de la rue Serban Voda dans les années 1880, le portique donnant sur la rue est détruit et on y construit une façade dans le style néoclassique. Aujourd’hui, sa cave et sa cour ont été aménagées et on y accueille différents événements culturels.

 

Où la trouver: Calea Șerban Vodă nr 33

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale